Des vestiaires pour les féminines grâce à la Financière du sport

Après avoir créé un site de financement participatif pour les projets sportifs, Bernard Goudard propose aux clubs et aux Ligues des projets clé en main pour s’équiper en vestiaires. Une idée structurante pour le développement du foot féminin.

La Financière du sport permettait de récolter des fonds pour monter des projets. Les clubs s’en sont saisi pour participer à des compétitions, ou acquérir de l’équipement. « Mais les projets dépassaient rarement 3 000, 4 000 ou 5 000 euros », révèle Bernard Goudard, à l’origine du site de crowdfunding (financement participatif, ndlr). Alors l’ancien dirigeant du Stade français (section football), a décidé d’orienter les clubs sur des projets structurants.  » On s’est posé la question des projets qui amènent vraiment les clubs dans une nouvelle dimension : il y a les terrains, le transport, et aussi les vestiaires », conclue-t-il.

Des containers tout équipés, avec douches et espaces de change et de rangement.

Il décide donc de monter une proposition de vestiaires clé en main. Après une recherche de projets et de partenaires, il trouve l’idée de génie: transformer d’anciens containers maritimes en vestiaires tout équipés. « On a travaillé avec les fabricants sur une offre standardisée qui répond aux besoins des clubs et aux normes imposées par les collectivités », explique-t-il. le « bloc » est livré avec les bancs, les douches, les casiers. Ne reste plus qu’à faire les raccordements (eau et électricité).

Des kits d’un ou deux vestiaires tout équipés

Une installation plus importante est en projet, avec les vestiaires des joueurs mais aussi le vestiaire arbitre et le club house.

« Nous proposons des boîtes d’un ou de deux vestiaires, et travaillons aussi à une installation plus importante avec le vestiaire arbitre et un club house », dévoile le jeune entrepreneur. Avec un prix d’appel de 50 000 euros, le container de la Financière du sport est attractif pour les collectivités, sachant que le dossier est éligible au Fond d’aide au foot amateur de la Fédération française de football.

Pour lui ce projet clé en main peut aider les clubs, et le foot féminin dans son développement. « Déjà, les projets pour le foot féminin bénéficient de 10% de subvention supplémentaire de la part de la FFF », encourage-t-il, mais surtout, pour que le foot féminin se développe vraiment, des espaces réservés aux féminines sont nécessaires. « Quand on est un club, on ne peut pas demander aux filles d’arriver en tenue ou de se changer dans les voitures : il faut des espaces dédiés », défend Bernard Goudard.

« Avec la Coupe du monde, la FFF et les institutions sont à l’écoute des projets pour les féminines »

L’utilisation de container n’est pas nouvelle : des architectes l’utilisent déjà pour créer des bureaux, des chambres d’amis…

La Financière du sport accompagne donc les clubs dans ce projet de création d’espace, en les aidant du début à la fin pour définir les besoins, trouver les financeurs, rencontrer les collectivités… « Les délais de livraison d’un containers vont de deux à trois mois, c’est donc beaucoup plus rapide que monter un projet en dur, avec toutes les autorisations administratives que cela nécessite », se félicite-t-il. Une dizaine de containers ont déjà été commandés. Ils seront ouverts aux sportifs dès cet été.

« Les clubs doivent se saisir de la Coupe du monde à domicile pour monter ce type de projet, si on ne mise que sur de l’événementiel, le soufflet va vite retomber, alors qu’en investissant dans des infrastructures, pendant que la Fédération et les institutions sont à l’écoute, l’effet Coupe du monde peut vraiment perdurer », défend Bernard Goudard.

L’idée semble séduisante. Aux clubs de s’en saisir pour offrir aux filles des créneaux d’entraînement, et les structures indispensables, dont bénéficient les garçons depuis bien longtemps.

Lucie Tanneau pour Foot d’Elles / Crédit photos @La Financière du sport

Laisser un commentaire