Des Bleues puissance 4 pour leur rentrée

Ce vendredi 1er septembre au stade de la Licorne d’Amiens, l’équipe de France de Corinne Diacre débutait sa saison avec la réception du Mexique. Une belle entrée en matière pour les Bleues qui se sont imposées 4 buts à 0 grâce à des réalisations de Kadidiatou Diani, Gaëtane Thiney et à un doublé d’Eugénie Le Sommer. Retour sur la rencontre…

Le compte à rebours de la Coupe du Monde 2019 continue de défiler. Ce vendredi, à J-279, les Bleues de Corinne Diacre ont largement dominé l’équipe du Mexique (4-0). C’est dans un stade de la Licorne relativement bien garni (plus de 8000 spectateurs) que les Bleues entamaient la saison. Si tout n’aura pas été parfait sur ce match, Amandine Henry et ses coéquipières auront tout de même dominé et géré la rencontre de bout en bout. On se refait le match en quatre points.

Kadi Diani, la nouvelle pointe ?

Pour entamer cette nouvelle saison, Corinne Diacre avait décidé de tester Kadidiatou Diani à la pointe de l’attaque. Un poste qui a vu passer pas mal de joueuses ces derniers mois, mais qui pour autant n’a pas trouvé celle qui pourrait l’occuper à « temps plein », au moins en CDD jusqu’à la fin Coupe du Monde. Ce vendredi, l’essai a été plutôt concluant avec une Kadi Diani disponible et en jambes. La Parisienne qui évolue habituellement sur un couloir, a montré qu’elle pouvait aussi faire le job seule en pointe. Au-delà de son but inscrit à la 9e minute, Kadidiatou Diani a été relativement en vue en alternant prises d’espace et point d’appui/point de fixation pour son équipe. Elle a su aller chercher un peu d’air sur des appels dans le dos des défenseures, mais a aussi été précieuse en relai court lorsqu’elle décrochait entre les lignes. Attentive à son placement/replacement et disponible pour l’équipe, Kadi Diani a probablement marqué des points… même si elle est sans doute capable de mieux faire dans la finition.

Une première à un seul but

Corinne Diacre l’a dit et redit, elle n’a pas été satisfaite de la première période des Bleues. Si l’entame de l’équipe de France était bonne, les joueuses tricolores ne parvenaient pas à rester sur cette dynamique une fois le premier quart de jeu passé. Pleine d’envie et tout de suite présentes à la perte du ballon, les Bleues ont ensuite été moins précises techniquement et ont parfois peiné à changer de rythme pour trouver de véritables décalages. Si tout n’a pas été mauvais, loin de là, les Françaises auraient probablement pu faire mieux pour que le tableau d’affichage indique un meilleur score à la mi-temps. En effet, étant donné la domination assez flagrante et le nombre de centres effectués par les Bleues, un seul but inscrit semble peu. La faute à un manque de précision dans les passes ou les centres mais aussi parfois à un manque de coordination entre passeuse/centreuse et receveuse.

L’entente dans les couloirs

Torrent/Cascarino à droite, Majri/Le Sommer à gauche, voilà les deux doublettes alignées par Corinne Diacre en début de rencontre, ce vendredi soir. Dans le couloir droit, Delphine Cascarino s’est fait remarquer par ses appels et sa prise de vitesse. En plus de sa tâche défensive, Marion Torrent n’a pas hésité à apporter un peu offensivement avec quelques centres notamment. En revanche, l’association des deux joueuses n’aura pas permis de complémentarité suffisante pour trouver les déséquilibres et perturber la défense mexicaine. En effet, Marion Torrent et Delphine Cascarino se sont parfois un peu marché sur les pieds le long de la ligne de touche. Avec un peu de temps et davantage de communication entre elles, cela pourrait mieux fonctionner.

De l’autre côté, Amel Majri et Eugénie Le Sommer se sont elles montrées plus complémentaires. Les deux joueuses de l’OL se connaissent par coeur alors évidemment cela leur facilite la tâche. Pour autant, elles auraient peut-être pu faire mieux en variant davantage (surtout en première période). En regardant de plus près, ELS a très souvent laissé le couloir à Amel Majri en se plaçant un peu plus axiale, presque comme une deuxième attaquante. Si dans l’ensemble cela a bien fonctionné, la latérale gauche a parfois un peu abandonné son poste de défenseure, laissant dans son dos un espace important pour l’adversaire. Pas de conséquence contre le Mexique, mais il faudra trouver le bon dosage contre des adversaires mieux classés.

Mes 4 favorites pour #FRAMEX

Kadi Diani – Pour ce que j’ai évoqué dans le premier paragraphe.

Griedge M’Bock – Même si la défense n’a pas été énormément sollicitée sur cette rencontre, Griedge a été très bonne. Bien placée, rassurante, elle aussi été relativement propre dans ses relances. Avec Amandine Henry, elle a distillé des ballons longs proches de la perfection. Elle a beaucoup communiqué et a été la véritable patronne de la défense tricolore.

Gaëtane Thiney – Tout n’a pas marché mais quand même. Depuis son retour avec les Bleues, la joueuse du PFC fait beaucoup de bien dans l’entre-jeu. Impliquée sur trois des quatre buts avec deux passes décisives (pour Diani à la 9e, pour Le Sommer à la 54e) et un but à la 49e, Gaëtane Thiney s’impose de plus en plus comme la numéro 10 qu’il manquait à l’équipe de France.

Eugénie Le Sommer – Comme souvent, Eugénie s’est distinguée en scorant (54e, 88e sur pénalty)… mais pas seulement. Très remuante, la Lyonnaise n’a pas rechigné à l’effort et nous a régalé avec son toucher de balle, ses gestes techniques et sa superbe frappe pour le 3-0.


Crédits photos : FFF.fr/AFP

4 commentaires

  • Mon commentaire pour Amel Majri en Equipe de France, de la faire jouer plus en attaque, que latérale, n’est pas si mauvaise que ça, car elle a quand même mis 4 buts dans les 2 premières journées de championnat en milieu de terrain.
    Si madame Diacre, ne l’a pas encore compris, son entraîneur a bien vu qu’elle pouvait apporter plus à Lyon à cette place à suivre…………

  • Contre une équipe moyenne comme le Mexique je n’ai pas trouvé Diani bien supérieure que Gauvin ( certes ,elle court et défend un peu plus), il faudra la voir contre une équipe du top 10 pour se faire vraiment une idée sur ses capacités comme avant centre pour l’instant c’est quand même bien moyen

  • Bon match de reprise contre le Mexique (équipe moyenne 25ème Fifa). Madame Diacre doit penser qu’elle a trouvé une attaquante de pointe avec Diani, personnellement je n’en suis pas du tout persuadé. Attendons des matchs plus relevé contre l’Australie et le Brésil pour qu’elle nous prouve le contraire.
    Mon seul regret qu’elle n’ait pas essayé Matéo au moins pendant une petite demi-heure, menant 3-0 à la 54ème minute. Très bon match de Geyoro. Pourquoi ne pas faire jouer Majri (increvable) plus en avant alors qu’elle a ce qu’il faut en latérale gauche.

  • C’était un match de rentrée et ça s’est vu . Comme on a pu s’ apercevoir aussi que les filles manquaient encore de rythme de compétition. Mais l’ équipe en face était assez faible et l’ équipe de France n’a jamais été mise en danger. En ce qui me concerne, j’ai aimé le match d’ Anaïg Butel, tout ce qu’elle a du faire elle l’a fait simplement et proprement . Concernant le poste d’ attaquante de pointe dévolu à Kadi Diani , je reste sur la réserve .

Laisser un commentaire