Coupe du Monde 2019 : la FIFA annonce une hausse significative des récompenses financières

Gianni Infantino, le président de la FIFA, a annoncé récemment une avancée qui fait l’effet d’une vague dans la planète football : avec 50 millions de dollars alloués à la Coupe du Monde 2019, la maison mère Suisse montre qu’elle joint des actes aux paroles.

On se souvient de l’annonce d’un programme de développement féminin du côté de la FIFA. Les premières décisions concrètes viennent d’être annoncées pendant la conférence de presse du Conseil de la FIFA : tout d’abord, Infantino confirme qu’un calendrier avec une projection sur 4 ans a été approuvé par le conseil, portant à 6 le nombre de fenêtres internationales. Et si ce calendrier tient ses promesses, on pourra dire adieu aux finales de Coupe du Monde Féminine qui se disputent le temps de cerveau disponible des spectateurs avec d’autres compétitions majeures masculines. Et ce serait plutôt sympa.

Une participation financière beaucoup plus importante

Mais parlons plutôt monnaies sonnantes et trébuchantes, puisque la bombe a été larguée par Infantino : 50 millions de dollars seront alloués à la Coupe du Monde 2019. 20 millions seront destinés au soutien à l’organisation de la compétition et 30 millions iront aux 24 équipes participantes.

Dans ces 20 millions, on compte le soutien aux clubs qui devront se priver de leurs joueuses internationales (et on sait qu’en NWSL, ça fait très très mal) et le soutien aux équipes nationales dans leurs préparatifs.

C’est la première fois que la FIFA s’engage autant dans une compétition féminine. Ainsi, en 2015, les équipes en compétition ont dû se partager 15 millions de dollars en prix. Ce chiffre est doublé en 2019 et la mère de toutes les Associations s’engage également à améliorer les conditions de compétition. De quoi parvenir à atteindre les objectifs fixés dans son nouveau programme.

Mais une évolution réelle beaucoup plus lente

C’est une véritable avancée : en 2015, les Américaines se sont partagées 2 millions de dollars pour avoir remporté la Coupe du Monde – sans compter les différents endorsements et sponsorings cela étant dit -, tandis que l’USMNT a remporté 8 millions après leur élimination en 16e de finales pendant la Coupe du Monde 2014. L’Allemagne avait décroché 35 millions de dollars pour avoir remporté cette édition.

Le chemin est encore long, mais la FIFA s’attelle lentement à l’évolution du sport. Même si nous sommes loin de la parité, il y a aussi un avantage à ne pas brûler les étapes : le sport est encore protégé des dérives financières propres aux sphères saturées.


Crédit photos :

Anne-Marie Sorvin/USA Today Sport, FIFA, 

1 commentaire

Laisser un commentaire