#CDF – OL/LOSC : Lyon s’offre un nouveau trophée !

Ce mercredi 8 mai à Châteauroux, en finale de la coupe de France féminine, l’Olympique Lyonnais s’est logiquement imposé face au Lille Olympique Sporting Club (3-1). Un succès qui permet au club de Jean-Michel Aulas de remporter la compétition pour la huitième fois de son histoire et de garder l’objectif du triplé championnat/coupe/Ligue des Champions en ligne de mire…

La finale :

Mercredi 8 mai (à Châteauroux, 19h00)

Lyon (D1) / Lille (D1) : 3-1 (Henry 52e, van de Sanden 53e, Renard sp 83e ; Sarr 68e)

Lyon sans surprise

Comme on pouvait s’y attendre, l’Olympique Lyonnais a remporté la finale de la coupe de France féminine 2019 face à une équipe du LOSC qui n’aura malgré tout pas démérité. Alors que le tableau d’affichage était toujours vierge après les quarante-cinq premières minutes de jeu, les deux formations offraient ensuite trois buts au public de Châteauroux.

Les Lyonnaises sortaient des vestiaires plus incisives et inscrivaient deux buts coup sur coup. Le premier arrivait à la suite d’un coup-franc. Bien décallée par Majri, Amandine Henry frappait au sol et voyait son ballon filer dans la cage d’Élisa Launay (1-0, 52e). Une minute plus tard, c’est Eugénie Le Sommer qui trouvait la tête de la Néerlandaise, Shanice van de Sanden qui marquait à bout portant (2-0, 53e).

Lille avec les honneurs

Alors qu’on pensait Lille KO, Maud Coutereels et ses coéquipières ne baissaient pas la tête, au contraire. Après une récupération de Silke Demeyere au milieu du terrain, cette dernière lançait Ouley Sarr qui s’en allait tromper la gardienne lyonnaise d’un intérieur du pied serein et maîtrisé (2-1, 68e). Si en fin de rencontre les Dogues encaissaient un pénalty, transformé par Wendie Renard (3-1, 83e), l’équipe lilloise sera la seule à avoir marqué face à l’Olympique Lyonnais cette saison en coupe de France.

Les joueuses de Reynald Pedros n’ont pas excellé ce mercredi, mais elles ont au moins confirmé et peuvent désormais se concentrer sur le dernier objectif de la saison : la Ligue des Champions ! Si les Lyonnaises remportent la finale de la compétition contre Barcelone, le 18 mai prochain, alors elles signeront un nouveau triplé. Le troisième de leur histoire après ceux de 2016 et 2017.


Résultats des demi-finales :

Dimanche 10 mars

Grenoble (D2) / Lyon (D1) : 0-1 (Hegerberg 94e)

Paris FC (D1) / Lille (D1) : 0-1 (Boussaha 75e)


Résultats des quarts de finale :

Samedi 9 février

Lyon (D1)/Paris SG (D1) : 1-0 (Fishlock 60e)

Dijon (D1)/Grenoble (D2) : 0-0, puis 4-5 aux tirs au but

Dimanche 10 février

La Roche (D2)/Lille (D1) : 1-2 (Rueda 29e ; Lernon 12e, Boussaha 90+3)

Paris FC (D1)/Fleury (D1) : 2-0 (Thiney 45e, Makanza 86e)


Résultats des 8es de finale :

Samedi 26 janvier 2019

Fleury (D1)/Metz (D1) : 2-0 (Ali Nadjim 27e, 90+2) 

Lille (D1)/ESAP Metz (D2) : 2-0 (Lernon 79e, Sarr 93e)

Dimanche 27 janvier 2019

La Roche (D2)/Strasbourg Vauban (D2) : 3-0 (Pierre-Jean 55e, 88e, 90e)

Avignon (R1)/Grenoble (D2) : 1-1 puis 3-4 aux TAB (Froment 43e sp ; Bretigny 67e) puis séance TAB : Abdesselem (0-0, arrêté), Khoury (0-1), Krissa (1-1), Boilard (1-2), Agniel (2-2), Bueno (arrêté), Saulnier (arrêté), Guilhemjouan (2-3), Froment (3-3), Brétigny (3-4)

Saint-Malo (D2)/Paris FC (D1)0-2 (Thiney 45+2 sp, Makanza 83e)

Guingamp (D1)/Dijon (D1)2-5 (Robert 15e, 38e ; Bussaglia 49e, Nakkash 55e, Awona 70e, Bouillot 77e, Thomas 86e)

Le Havre (D2)/Paris SG (D1)0-1 (Katoto 82e sp)

Soyaux (D1)/Lyon (D1)0-5 (Cascarino 17e, Mbock 20e, Hegerberg 36e, Marozsan 55e, 80e)


Photos : Mathieu Alexandre/FFF

2 commentaires

  • Il est incontestable que la victoire des Lyonnaises ne souffre d’ aucune contestation . Il faut toutefois reconnaître le courage et le mental
    des Lilloises qui ont tenu tête une mi-temps , et même après deux buts encaissés en quelques minutes , ont su aller marquer un but qui
    pouvait faire douter les fenottes. Le pénalty provoqué involontairement par la joueuses lilloise , est un peu sévère mais l’ arbitre ne pouvait pas faire autrement que le siffler . Je voudrais souligner l’ absence des dirigeants majeurs lillois Pérez et Ingla , c’ est une honte
    et un manque total de respect pour leur équipe féminine qui malgré une relégation en D2 à la dernière journée , ont su faire honneur à leur club lors de cette finale . Quel contraste avec la présence constante de Jean-Michel Aulas auprès de ses filles . A défaut du réconfort
    de leur Président, les filles du Losc auront au moins eu les félicitations du Président Lyonnais pour leur prestation .

Laisser un commentaire