CdM U20 : L’expérience néo-zélandaise à l’épreuve du Mondial

Habituée de la compétition (7e participation), la Nouvelle-Zélande effectuera le plus long voyage des pays qualifiés pour participer à ce mondial en France. Avec plein de suite dans les idées. Les jeunes filles seront emmenées par leur coach Gareth Turnbull, qui ne  manque pas d’enthousiasme pour sa sélection avant d’entamer la compétition.

Pour les U-20 Néo-Zélandaises, être qualifiées pour la phase finale de Coupe du Monde paraît une simple formalité tant leur domination est implacable  au sein de la Confédération Océanienne. Depuis une douzaine d’années, la sélection à la fougère d’argent n’a aucunement partagé l’unique place qualificative directe de la zone Océanie pour la compétition reine.

Pour valider sa venue pour ce Mondial dans l’Hexagone cet été, les jeunes Kiwi accueillaient sur leur sol le tournoi de qualification en juillet 2017. Après avoir étrillé, coup sur coup, la Nouvelle-Calédonie, les îles Fidji, la Papouasie Nouvelle-Guinée, les Samoa ainsi que les Tonga avec un total de 48 buts inscrits pour un seul encaissé en cinq rencontres. Des statistiques phénoménales.

Un groupe d’expérience pour le Mondial

Le sélectionneur Gareth Turnbull n’a aucun doute sur les possibilités et les qualités de son équipe : « nous sommes ravis d’avoir le calibre des joueuses que nous avons. Elles forment un groupe solide qui va devoir affronter des adversaires forts. »

La liste des sélectionnées néo-zélandaises pour la Coupe du Monde U-20 est tombée le 17 juillet dernier. Parmi les noms qui la composent, celui de plusieurs joueuses qui ont déjà revêtu le maillot des « grandes » de la Nouvelle-Zélande. Elles sont au nombre de sept. Une situation qui laisse Turnbull penser que c’est un atout important : ‘’ces filles ont fait leurs preuves sur le plan national depuis un certain temps, alors nous leur demandons de nous faire progresser. Je suis sûr qu’elles ont hâte de se mesurer à certaines des meilleures footballeuses du monde. « 

La présence de pionnières

Parmi ces joueuses internationales Néo-Zélandaises figurent Paige Satchell (photo) et Malia Steinmetz. La première sera pour la troisième fois alignée dans le groupe pour un Mondial chez les moins de 20 ans. Agée de 20 ans, elle évolue dans le championnat domestique en tant que milieu de terrain chez les Three Kings United d’Auckland et compte trois sélections chez les Seniors. Elle fait partie de cette nouvelle génération sur laquelle se repose tant d’espoir. A l’image de sa co-équipière Malia Steinmetz, la capitaine désignée de cette sélection du « pays au long nuage blanc » qui sera présente en France. La jeune joueuse attirera le regard de tout un pays sur ses performances. Egalement appelée en équipe nationale (1 sélection), elle avait notamment fait le déplacement en 2016 pour la Coupe du Monde U-17 en Jordanie. Sélectionnée la même année pour la Coupe du monde U-20 en Papouasie Nouvelle-Guinée, elle n’avait cependant pas eu l’occasion de montrer tous ses talents. Cette année seraune occasion de prendre sa revanche.

« Se confronter aux meilleures »

Si le meilleur parcours de son pays reste celui du Mondial 2014 au Canada avec une place de quart de finaliste, le staff néo-zélandais a pris conscience du défi que lui réservait l’édition 2018. « Nous allons nous confronter à certaines des meilleures nations qui ont des programmes de développement du football féminin vraiment forts. C’est donc une opportunité pour tout le groupe de se comparer à certaines des meilleures équipes du monde et de voir où les filles en sont »  constate le garant des Junior Football Ferns, Gareth Turbull.

Le technicien fait référence à ses adversaires en phases de poules. Lui qui a désormais dans son viseur le premier match face aux Pays-Bas, le 5 août lors de l’entrée de sa sélection dans le grand bain de la compétition. Mais celui-ci n’oublie pas le Ghana et la France, le pays hôte qu’il se dit « heureux » d’affronter mais dont il se méfie le plus dans ce groupe A.


Les présentations des autres équipes du Groupe A :

Crédits photos : New Zeland Football

Laisser un commentaire