#CDF : OL/LOSC, une finale en grand écart

Ce mercredi 8 mai, à Châteauroux (19h00), se jouera la finale de la Coupe de France féminine. Une finale quelque peu atypique puisqu’elle verra l’Olympique Lyonnais, vainqueur du championnat, affronter le Lille OSC, officiellement relégué en D2 lors de la dernière journée, il y a tout juste quatre jours. Une finale déséquilibrée donc et qui semble laisser peu de chance aux Nordistes. Présentation.

Le stade Gaston-Petit de Châteauroux est prêt ! Ce mercredi soir, l’antre indrienne d’environ 17.000 places accueille la finale de la Coupe de France féminine. Une finale inédite entre l’Olympique Lyonnais, sacré champion de France et le Lille OSC, relégué en D2 pour la saison prochaine. Un écart de niveau certain entre les deux équipes, qui place Lyon en position de grand favori mais attention tout de même, Lille n’est pas là pour rien !

Presque une formalité pour Lyon

Une finale de Coupe de France, c’est plus qu’habituel pour l’équipe rhodanienne. Dix-huit saisons de Coupe de France/Challenge de France… Et pour l’Olympique Lyonnais cette finale sera la douzième dans la compétition – la quinzième si on ajoute les trois du FC Lyon à l’époque -. Sur ses onze précédentes finales, l’OL en a remporté sept – 9/14 si on ajoute les 2 du FC Lyon -.

Alors que l’équipe de Reynald Pedros est toujours en course pour le triplé Championnat/Coupe/Ligue des Champions cette saison, on imagine toute la motivation des Lyonnaises sur la rencontre à venir face à Lille. Une motivation qui devient encore plus grande lorsqu’on se rappelle que l’Olympique Lyonnais a perdu la finale de l’édition passée face au Paris Saint-Germain. Pas de doute, Wendie Renard et ses coéquipières feront en sorte de renouer avec la victoire finale en Coupe de France ce samedi. Un succès qui permettrait à la formation rhodanienne de se rapprocher un peu plus de l’objectif de la saison : le triplé !

Relégué, Lille doit relever la tête

Si certains diront que Lille a eu pas mal de chance lors des tirages, il ne faut pourtant pas sous-estimer les performances des Nordistes contre à La Roche (2-1 en quart) puis face au Paris FC (1-0 en demie). De précieuses victoires qui ont permis au LOSC de s’ouvrir les portes d’une première finale. Un match qui quoi qu’il arrive sera et restera historique pour les Dogues.

En tout cas, il faut bien admettre que pour les joueuses lilloises, les derniers mois auront été comme une sorte d’ascenseur émotionnel. D’un côté, la satisfaction de passer les tours un à un en Coupe de France, jusqu’à atteindre cette finale face à l’Olympique Lyonnais. Et de l’autre, la tension puis la déception de voir leur relégation en D2 devenir officielle, le week-end dernier. Il sera donc intéressant de voir comment les Lilloises réagissent, seulement quatre jours après cette déconvenue en championnat.

Les Lilloises qui avaient relativement bien réussi à contenir l’ogre lyonnais lors du match retour en championnat (défaite 0-1), pourraient-elles relever la tête et faire encore mieux que lors de cette 17ejournée de D1 ?

La réponse en direct sur France 4 et Eurosport 2, ce mercredi 8 mai.

La billetterie


Illustration : FFF

2 commentaires

  • J’ai relevé une petite erreur dans votre texte, vous avez écrit : «  » lorsqu’ on se rappelle que l’Olympique Lyonnais a perdu la finale de l’édition passée face au Paris Saint-Germain. «  » !
    Non, non, l’ Olympique Lyonnais n’a pas perdu cette finale, l’arbitre la donner aux Parisiennes (rappelez vous le but refuser……entre autres, dans un match qui n’aurait jamais du se jouer ce jour là !)

    Allez les Bleues, on serra TOUS derrière vous !

  • Sur le papier il n’y a incontestablement pas photo. Si les lyonnaises marquent rapidement ce sera un match un sens unique. En revanche, si les lilloises tiennent jusqu’à la mi-temps , ça peut-être moins évident qu’on ne croit. Car depuis la reprise de l’ équipe du Losc par Rachel Saïdi, les joueuses se battent jusqu’au bout , pour preuve la victoire sur le fil contre Soyaux à l’ avant dernière journée, et la courte défaite
    à Montpellier, après avoir été menées 2-0 .

Laisser un commentaire