Bleues – Marion Torrent : « À cœur de faire un meilleur match »

Exit la déception de la soirée lavalloise face aux Allemandes. Les Bleues continuent d’avancer dans leur préparation pour le Mondial. Ce lundi soir, l’équipe de Corinne Diacre s’oppose à  l’Uruguay à Tours (à 21 heures). Certes, une nation d’un calibre bien inférieur mais que les coéquipières de Marion Torrent ne vont pas prendre de haut. Au contraire, le sérieux sera de rigueur au stade de la Vallée du Cher afin de laver l’affront de jeudi dernier.


À Laval, jeudi soir, peu de joueuses françaises pouvaient se satisfaire de leur prestation personnelle devant l’Allemagne. La défense tricolore, qui a pourtant été bousculée par leurs adversaires, pouvait néanmoins compter sur la concentration et l’implication quasiment sans faille d’Aïssatou Tounkara et celle de Marion Torrent. La dernière, qui a déjà les yeux rivés sur le prochain match de ce lundi contre les Uruguayennes, accepte toutefois de regarder dans le rétroviseur et analyse lucidement la dernière défaite concédée. A sa propre performance, elle préfère juger le rendement collectif dans lequel elle s’y implique naturellement : « on peut, toutes, mieux faire. Nous étions un peu trop basses en ce qui concerne le placement de toutes nos lignes. En deuxième mi-temps, on aurait aimé concrétiser les occasions, nous espérions au moins arracher un match nul. » Avec conviction et détermination, la défenseure du Montpellier HSC assure que tout le groupe « aura à cœur de faire un meilleur match.»

L’Uruguay, plus qu’un sparring-partner

Les sud-américaines, qui vont se présenter sur la pelouse tourangelle, pointent à une modeste 74e place mondiale. « Il ne faudra pas croire que cela va être facile »,  avoue la sélectionneure française. Mais au-delà de l’adversité et de la qualité sportive, Corinne Diacre et toute l’équipe technique souhaitaient varier et se confronter à différents styles de jeu. Avec l’idée de s’adapter à toutes les situations. A croire Marion Torrent, la décision est justifiée, surtout à quelques encablures du début de la plus grande des compétitions : « le staff a pris les dispositions pour affronter différents styles de football,  ce qui nous permettra d’aborder les matchs lors de la Coupe du Monde en prenant bien conscience que le football n’est pas le même suivant les continents. On sait que cette équipe d’Uruguay sera très différente de l’Allemagne.» 

Et les axes de travail sont quasiment tous trouvés, avec une attention particulière portée sur la jeunesse de la Celeste : « on sait qu’elle a évolué. Certaines jeunes ont intégré la sélection et apportent davantage de fougue et de vivacité. De notre côté, il faudra vite entrer dans le bain et mettre tous les ingrédients pour faire un bon match face à elles.» L’Amérique du Sud, un continent avec qui la défenseure de 26 ans partage un lien particulier. Elle, qui a en effet connu sa première cape chez les A en septembre 2017 face au Chili à Caen (victoire de la France, 1-0, photo ci-dessus). Un baptême qui coïncidait avec celui de Corinne Diacre à la tête des Bleues.


Le Mondial en ligne de mire

Marion Torrent fait partie des montpelliéraines les plus utilisées en D1, cette saison. Indispensable dans son club, un trait de caractère qui commence également à se faire sentir chez les A. Sa régularité confirme sa présence au sein de l’équipe de France (17 sélections dont les 10 dernières rencontres des Bleues). L’arrière droite se rend compte que le temps passe très vite. Et que sa participation à une première Coupe du Monde n’est peut-être plus très loin. Le Mondial, un objectif ou une obsession ?  « La Coupe du Monde, on se confronte aux meilleures équipes de la planète et de surcroît cela se déroule en France. Je crois qu’il n’y a pas en dire plus, on sait très bien que c’est un gros enjeu. Aujourd’hui, on nous le répète assez notamment avec les médias et qu’on attend beaucoup de nous mais on va répondre présent. Le groupe est uni et solidaire pour aller vers un objectif commun et j’espère que nous allons répondre aux attentes de tous les supporters qui sont nombreux derrière nous. »

Qui veut aller loin, ménage cependant sa monture. Si elle prend les rendez-vous les uns après les autres, les prochaines semaines pour la défenseure héraultaise s’annoncent cruciales jusqu’au début du Mondial. Au sein de son club en championnat comme en sélection. Mais hors de question de casser sa routine, la meilleure préparation reste la constance : « il est vrai aussi qu’avec Montpellier, il nous reste que le championnat à disputer. Ce qui va nous laisser quelques week-ends de libres jusqu’à la fin de saison soit pour souffler ou pour organiser des matchs amicaux et travailler dans davantage de domaines. Personnellement, je n’ai pas de stratégie pour les trois prochains mois. Juste ne pas changer mes habitudes, continuer de bosser, avoir une bonne hygiène de vie et surtout de ne pas se relâcher. Tout en écoutant néanmoins mon corps. » Une chose est sûre, la latérale des Bleues est prête et a déjà la date du 7 juin prochain fixé dans son agenda.


Crédits photos : FFF/Franck Perrin

4 commentaires

  • J’ai visionné les 6 buts de l’équipe de France sur FFF TV plusieurs fois et pour le 1er but de Valérie Gauvin, le ballon frôle la tête et le dos, mais elle ne touche pas le ballon. Donc c’est bien un but de Marion Torrent. Tout le monde se trompe sur les sites de football féminin et les commentateurs sur W9.

  • Je pense qu’elle a fait une meilleure prestation contre l’Allemagne plutôt que l’Uruguay. Mais c’est vrai qu’on jouait plutôt coté Majri qui a été sûrement une des meilleure joueuses de ce match. Il est vrai que dans ce genre de match, il faut faire attention de ne pas être blessée pour la coupe du monde , alors on est moins incisif .Par contre on octroie le premier but à Gauvin sur un poil du chignon, mais pour moi je donnerai plutôt le but à Marion. J’attends de revisionner les buts du matchs pour en avoir la certitude, car j’ai des doutes que Gauvin touche le ballon, elle le frôle. Peut-être que je me trompe…… ……..

  • Très bonne joueuse combative, infatigable et d’une santé de fer. Un peu la Majri, karchaoui et Bacha en latérale gauche .Cela devrait être un match facile contre cette équipe d’Uruguay classée 74 ème au classement Fifa, mais attention, si elles jouent comme contre l’Allemagne (même si ce n’est pas le même niveau ) rien n’est joué. Si madame Diacre a du mal à recruter de bonnes joueuses, elle peut puiser dans l’équipe B, car elles ont toutes très bien joué contre la Jordanie (10-0), certaines joueuses m’ont bien plu et pourraient avoir leur place en A,comme Anissa Lahmari, Perle Morroni (un peu barrée par Karchaoui et Bacha en latérale gauche) , Lara Khelifi, Emelyne Laurent et clara Matéo, pour ne citer qu’elles.
    J’ai regardé ce match pendant 90 minutes sur footoféminin, et c’était un régal (même si la Jordanie n’était pas un foudre de guerre, mais elles n’ont pas démérité contre cette équipe B).

  • Voilà un exemple de joueuse longtemps ignorée. Et pourtant c’était pas faute d’ avoir son nom évoqué dans les différents commentaires. Elle a eu sa chance, elle l’ a saisie . C’est ce qu’on appelle une teigne, elle se bat avec ses armes et commence maintenant à prendre des risques en montant dans son couloir pour proposer des solutions à l’ attaquante devant elle . Il faudrait son penchant de l’ autre côté à gauche . Et je pense qu’ avec Bacha on aurait son clone en plus hargneuse , car elle semble avoir un caractère bien trempé , et n’ a peur de rien.
    Mais bizarrement, à Lyon on l’ a mise au placard, et en sélection on a suivi. Va-t-elle rejoindre la liste des indésirables ?

Laisser un commentaire