Bleues – La France à l’heure américaine

Affiche prestigieuse devenue au fil des années un marronnier du calendrier annuel des Bleues, les matches face aux Américaines restent tout de même des rencontres à part. La joute amicale prévue ce samedi soir au stade Océane au Havre se révèle être une répétition grandeur nature pour les joueuses de Corinne Diacre qui pourraient retrouver cette même sélection dès les quarts de finale du Mondial, en juin prochain. France/USA, un duel particulier ? Retour sur quelques dates de cette opposition qui a le plus souvent vu les représentantes de la bannière étoilée triompher ces dernières années.  

Ce samedi, l’équipe de France affronteront les États-Unis pour la 25e fois de son histoire (4 victoires tricolores pour 17 défaites). Souvent redoutées, les Américaines ont régulièrement eu l’occasion de s’immiscer dans le parcours des Bleues telles un grain de sable dans le rouage de compétitions au sein desquelles les Françaises fondaient de grands espoirs.

 

> Coupe du Monde 2011 – Demi-finale – France/USA 1-3

Quatre jours après une épique séance de tirs au but face à l’Angleterre en quart de finale de cette coupe du Monde en Allemagne, les filles de Bruno Bini croise l’armada américaine. Cette dernière a bien failli, elle aussi, dire au revoir à la compétition face au Brésil à l’issue des tirs au but lors des quarts. Pour la première demi-finale de la France dans un mondial, les Bleues, vite menées au score dès la 9e minute réussissent à revenir grâce à Sonia Bompastor. Mais à dix minutes de la fin de la rencontre, les Américaines, plus réalistes, mettent un terme au rêve bleu. Abby Wambach et Alex Morgan scellent coup sur coup un cruel revers français.

 

> JO 2012– Phase de groupes – USA/France 4-2

Ce 25 juillet 2012, les Bleues foulent la pelouse d’un stade des Jeux Olympiques pour la première fois de leur histoire. Aux souvenirs de l’été précédent, les Françaises ont un statut de favorites avec l’ambition de monter sur le podium des Jeux de Londres. Pour leur première joute olympique, au sein d’Hampden Park à Glasgow, dès le premier quart d’heure, Gaëtane Thiney et Marie-Laure Delie affolent le tableau de marque en deux minutes chrono (2-0). Mais ce sera sans compter sur la pugnacité de leurs adversaires et de leur qualité à faire taire les attaques françaises avec la gardienne Hope Solo en tête. Leur efficacité offensive aura raison de la France. Dans les buts, Sarah Bouhaddi doit baisser pavillon par quatre fois devant Wambach, Lloyd et un doublé de Morgan. Deux semaines plus tard, les Américaines goûteront pour la troisième fois à l’or olympique, les Bleues échoueront à décrocher le bronze face au Canada durant la petite finale.

 

> Amical 2015 – France/USA  2-0

Au coup de sifflet final, le stade du Moustoir de Lorient entre en délire. C’est un petit événement qui s’est produit devant les yeux des plus de 15 000 spectateurs venus  mettre l’ambiance en ce soir de février 2015. Près de vingt-trois ans après leur dernière victoire face aux USA (la précédente remontait au 18 avril 1992 à Chassieu en match amical, France/USA 4-2), Eugénie Le Sommer et Jessica Houara d’Hommeaux lavent en deux minutes plus de deux décennies de disette face aux intraitables américaines. Ajoutant une saveur particulière à ce résultat de prestige, la parade de Sarah Bouhaddi devant Abby Wambach sur penalty. Une victoire 2-0 en terres bretonnes qui aura comme vertu de décomplexer toute une génération face à cette machine à gagner américaine.

 

> JO 2016 – Phase de groupes – USA/France 1-0

Quatre ans après le douloureux épisode des Jeux britanniques, on prend quasiment les mêmes et on recommence au Brésil. Les protégées de Philippe Bergeroo veulent absolument revenir de Rio avec un bout de métal précieux autour du coup. Mais il faudra passer par le péage américain en phase de groupes. Après une heure de jeu, où Françaises et Américaines, en manque de réussite, se sont tiennent en politesse. Mais lasse de ce score immobile, la capitaine des Stars and Stripes, Carli Lloyd va remettre ses équipières sur le droit chemin du succès. L’Américaine inscrit l’unique but de la rencontre. Une défaite qui conditionnera le parcours des Françaises qui termineront deuxièmes de leur poule et qui s’inclineront face au Canada en quart de finale (0-1). La ruée vers l’or des USA s’arrêtera également au même stade, cette année-là, face à la Suède à l’issue des tirs au but.

 

> SheBelieves Cup 2017 – USA/France 0-3

Pour la deuxième édition de la SheBelieves Cup, les Bleues emmenées par Olivier Echouafni vont écrire un nouveau pan de l’histoire de cette opposition avec les États-Unis. A Washington, au RFK Stadium, un doublé de Camille Abily et une réalisation d’Eugénie Le Sommer vont entériner une quatrième victoire historique face aux USA. C’est en effet le premier succès tricolore sur le sol américain. Un inédit qui leur permettra par la même occasion de remporter cette deuxième SheBelieves Cup.


> SheBelieves Cup 2018 – USA/France 1-1

Le dernier duel entre les deux équipes s’est tenu au début du mois de mars dernier. Après une cinglante défaite 4-1 face à l’Angleterre qui ont valu aux Bleues des mots durs de la part de Corinne Diacre à leur égard, les équipières d’Amandine Henry se devaient de réagir lors de leur deuxième match de la SheBelieves Cup. Répondant immédiatement à l’ouverture du score de Mallory Pugh, Eugénie Le Sommer accroche le nul pour le camp bleu.

Un potentiel quart en juin prochain ?

Il est bien évidemment difficile et imprudent de faire un état des lieux des forces en présence, moins de cinq mois avant le début de la coupe du Monde. Mais si tous les astres s’alignent parfaitement pour les deux équipes et en admettant que ces deux nations favorites pour le titre mondial tiennent leur rang tout au long des matches de poules de la compétition et lors de leur huitième de finale respectif, France et États-Unis devraient alors se donner à nouveau rendez-vous, le 28 juin prochain au parc des Princes à Paris. Et ceci dans le cadre d’un quart de finale qui s’annoncerait d’ores et déjà d’anthologie. Mais dixit l’adage : « Avec des si, … »

 


Crédits photos : FFF/FIFA

Laisser un commentaire