ASPTT Albi, maintien assuré ?

La saison 2014-2015 recommence dès ce week-end, moins de trois mois après un nouveau doublé de l’Olympique Lyonnais. A l’aube de cette nouvelle saison, Foot d’Elles passe au crible les 12 clubs de l’élite. Pour commencer, zoom sur l’ASPTT Albi, promu en D1 à l’issue d’une saison 2013-2014 couronnée d’un titre de champion de D2.

 

 

 

Championnes avec autorité

 

Après une saison de champion réalisée l’an dernier en Division 2, les Albigeoises rejoignent l’élite pour la saison 2014-2015. Fortes d’une expérience qui leur a permis d’assurer une montée actée relativement tôt la saison dernière (dès fin avril), les joueuses de David Welferinger ont désormais l’occasion de montrer de quoi elles sont capables au plus haut niveau.

 

 

Un gros recrutement

 

Pour parvenir à ses fins, le club des Jaune et Rouge pourra compter sur un mercato efficace effectué cet été. En effet, pas moins de neuf joueuses sont arrivées, et on ne compte, pour l’heure, aucun départ de l’effectif, à moins d’une semaine de la reprise du championnat. Un recrutement efficace qui a notamment permis à Albi d’attirer l’Irlandaise Stéphanie Roche, 25 ans et en provenance du club irlandais de Peamount, ancien club de Solène Barbance. Une recrue de choix pour cette formation, nouvelle venue en D1 féminine. Mais le recrutement ne s’est pas arrêté là, et les dirigeants Albigeois ont choisi d’attirer trois joueuses d’Yzeure (club descendu à l’échelon inférieur à l’issue de la saison dernière), Alexandra Renault, Tatiana Solanet, et la gardienne Américaine Catherine Fitzimmons qui va connaitre sa deuxième saison en France. Deux autres arrivées se sont rajoutées par la suite, celles des Claixoises Gladys Boilard et Fidelia Poussi. Côté jeunes, l’arrivée de la talentueuse Marion Romanelli fait l’unanimité. En provenance de Monteux, la native d’Aix-en-Provence va découvrir l’élite avec sa nouvelle formation. Elle apportera notamment son expérience internationale après avoir été sacrée championne du monde U17 avec l’équipe de France en 2012. Une jeune recrue qui ne tardera sans doute pas à faire ses preuves. L’équipe devrait bientôt être rejointe par une jeune et talentueuse attaquante américaine, Caroline Brown qui sort de l’Université du Tennessee avec une excellente réputation.

 

Tous les transferts

 

 

Objectif maintien, voire plus

 

Objectif maintien pour les coéquipières d’Emma Laizet-Laplagne, nous l’aurons bien compris. Pour notre part, Albi aura toutes ses chances pour le maintien, à condition bien évidemment que l’alchimie se fasse entre ces nombreuses nouvelles joueuses et l’effectif déjà en place. La faiblesse et les manques de certaines équipes pourront à coup sûr jouer en la faveur d’une équipe Albigeoise qui défendra crânement sa place et ses chances en D1. Le bilan des matchs amicaux, quelque peu contrasté (deux lourdes défaites face à l’OL et Saint-Etienne, et deux larges victoires face à Toulouse et Aurillac-Arpajon) ne nous en dit guère sur le fait de nous attendre à tel ou tel position au classement en fin de saison. On attend donc de voir ce premier test grandeur nature face à l’autre promu, le FC Metz-Algrange, pour nous faire une idée plus précise du potentiel de cette formation. Premiers éléments de réponse dès ce week-end.

 

 

Les résultats des matches amicaux

 

Le 13 août à Mende (48), contre l’Olympique Lyonnais (D1) : Albi 0-5 OL

Le 18 août à Rigaud (81), contre Toulouse (D2) : Albi 5-1 Toulouse (Barbance x2, Goulay, Cazeau, Peruzzetto)

Le 20 août à Druelle (12), contre Aurillac-Arpajon (D2) : Aurillac 0-6 Albi (Peruzzetto x2, Laizet Laplagne, Romanelli, Pestena, Rouzies)

Le 24 août à Volvic (63), contre Saint-Etienne (D1) : Saint-Etienne 4-1 Albi (Peruzzetto)