Après perturbations, la voie est libre pour la D2

Alors que les équipes de D1 ont repris le championnat le week-end dernier, c’est au tour des protagonistes de D2 de se remettre en route ce dimanche. Souvent assez tranquille, la trêve estivale a cette année été relativement mouvementée pour la deuxième division. Un peu dans son mercato, mais surtout du côté des réserves posées au moment des barrages. Une vraie saga qui a emmené la FFF à établir un groupe B à treize équipes au lieu de douze.

Le championnat de D2 qui s’était terminé le 20 mai dernier, a ensuite eu sa phase de barrages avec les meilleures équipes évoluant en division régionale pour définir les montées, maintiens et relégations… C’est là que les choses se sont un peu compliquées.

Du rififi dans les barrages

A l’issue de l’exercice 2017-2018, ce sont Le Mans, Lorient, Nîmes et Aurillac qui se retrouvaient en position de relégués et leurs descentes au niveau régional étaient déjà actées. Pour Rouen et Montauban qui avaient pris la dixième place de leur groupe respectif, leur maintien ou relégation passait par la case barrages.

Si pour Rennes Brequigny, Saint-Denis, Orléans, Rouen (relégué) et Montauban (maintenu), le verdict a été rendu sur le terrain, pour les autres cela se sera finalement décidé à la suite de réserves, d’appels et de « contre-appels » auprès des différentes commissions. Vainqueur de leur confrontation face à Portet et Nice, Orvault et Le Havre sont passés par toutes les émotions en quelques semaines. D’abord promus, les clubs se sont ensuite vu manquer la montée à cause de réserves posées par leurs adversaires sur la participation de certaines joueuses à ces rencontres. Un véritable ascenseur émotionnel pour les quatre équipes concernées. Finalement, Le Havre aura eu raison de son appel et accède à la D2, aux dépends de l’OGC Nice. Pour Orvault cela aura été l’inverse et c’est donc Portet qui sera présent en deuxième division cette saison.

Vauban Strasbourg, le cas à part

Les barrages ont été plus qu’animés cette année mais le cas de l’AS Pierrots Vauban Strasbourg aura emmené la FFF à une décision exceptionnelle : intégrer une vingt-cinquième équipe au championnat de D2. Alors que la formation strasbourgeoise n’a pas joué le second tour des barrages, elle obtient finalement son ticket pour la deuxième division, quinze jours avant que le nouvel exercice débute.

Lors du premier tour des barrages, l’AS Vauban s’était imposé face à Beauvais, mais ce dernier avait déposé une réserve sur la participation et la qualification de la gardienne américaine de Vauban, Sydney Drinkwater. Une réclamation qui avait vu l’équipe alsacienne éliminée de la phase d’accession nationale, à cause de l’absence de Certificat International de Transfert pour la licence de sa portière américaine. Après avoir saisi la Commission supérieure d’appel de la FFF, le club du Grand-Est a apporté les preuves que Sydney Drinkwater n’avait pas besoin de certificat, comme cela lui avait été reproché. LE CNOSF a finalement donné un avis favorable à la réintégration en D2 de l’AS Pierrots Vauban Strasbourg, que la FFF a placé dans le groupe B, exceptionnellement composé de treize équipes au lieu de douze cette saison. Vauban Strasbourg, le cas à part, fait alors aussi apparaître un exempt à chaque journée de championnat dans le groupe B et c’est lui qui le sera ce dimanche.

Le programme de cette 1ère journée (dimanche 2 septembre) :

Groupe A
14h00 – Saint-Denis/La Roche
15h00 – Rennes/Le Havre
15h00 – Angers/Orléans
15h00 – Arras/Brest
15h00 – Reims/Saint-Maur
15h00 – Saint-Malo/Issy
Groupe B
13h00 – Ambilly/Marseille
13h00 – ESAP Metz/Grenoble
13h00 – Saint-Etienne/Montauban
15h00 – Portet/Nancy
15h00 – Toulouse/Vendenheim
15h00 – Albi/Yzeure
Exempt : Vauban Strasbourg

Crédits photos : Julien Diaferia/GF38, hac-foot.com, NH/Facebook AS Pierrots Vauban Strasbourg

2 commentaires

  • Ce n’est pas fini, @s-dusang ! Car l’appel entre Orvault et Portet n’a pas encore été rendu… Du coup, le premier match d’Orvault en R1 a été reporté… Si l’appel est en sa faveur, ce sera un nouveau casse-tête pour refaire les calendriers de D2… Aura-t-on 2 groupes de 13 équipes (si Orvault va dans le A) ? Ou un A à 12 et un B à 14 si c’est là que l’actuel recalé se retrouve ?

    Une chose est sûre : la FFF a géré toutes ces affaires n’importe comment ! J’étais présent quand les joueuses niçoises ont appris qu’elles étaient en D2 après que la Commission ait rendu son verditct, leur joie était magnifique…. Et puis quelques jours plus tard, ça changeait, elles étaient maintenues en R1 en appel…
    Et là, le championnat commence demain, et ce n’est toujours pas réglé donc pour Orvault…. Franchement… C’est nul !

    • Oui je sais bien pour Orvault. J’aurais dû formuler autrement pour dire que l’affaire n’était pas terminée. En tout cas Portet est sûr d’être là 😉
      Je suis assez pessimiste pour Orvault, mais si l’équipe accède finalement à la D2, il serait sans doute plus simple de les intégrer au groupe B pour éviter de chambouler à nouveau le calendrier.
      À suivre…

Laisser un commentaire