U-20 : Le bilan de la Sud Ladies Cup

equipe de france U-20

Du mardi 5 au dimanche 10 juin avait lieu la Sud Ladies Cup, un tournoi U-20 à quatre équipes, idéal dans le cadre de la préparation à la Coupe du Monde à venir. Pour cette première édition qui accueillait l’Allemagne, les États-Unis, Haïti, et la France évidemment, ce sont les Américaines qui l’ont emporté. Les Bleuettes terminent elles à la seconde place, avec deux victoires et une défaite. Retour sur le tournoi.

Pour se préparer à la Coupe du Monde qui se jouera en Bretagne du 5 au 24 août prochain, l’équipe de Gilles Eyquem avait rendez-vous avec trois autres participants pour la première édition de la Sud Ladies Cup. Avec des victoires face à Haïti et à l’Allemagne, puis une défaite contre les États-Unis, les Bleuettes ont pris un peu la mesure et la température de ce qui pourraient les attendre dans moins de deux mois maintenant.

Une buteuse peut en cacher une autre

Alors que Marie-Antoinette Katoto est l’une des joueuses importantes de cette équipe U-20, et probablement aussi l’une des plus attendues pour le Mondial du mois d’août, la Sud Ladies Cup aura permis à d’autres de se révéler encore un peu plus et de montrer qu’on pourra tout autant compter sur elles. Cela aura été le cas d’Emelyne Laurent notamment. Alors que la Parisienne Marie-Antoinette Katoto et la Lyonnaise Selma Bacha, deux joueuses cadres de l’équipe, étaient préservées lors du premier match face à Haïti, Emelyne Laurent prenait elle le relai et s’illustrait avec un doublé (21e, 33e).

Avec des réalisations de Kelly Gago (28e), Maëlle Lakrar (72e) et Océane Ringenbach (84e), les Bleues confirmaient leur supériorité face à une équipe haïtienne, qui participera à sa première Coupe du Monde dans quelques semaines. Au final, c’est donc logiquement et sans avoir réellement été mises en danger que les joueuses de Gilles Eyquem s’imposaient 5 buts à 0 pour cette première rencontre.

Le second match s’annonçait plus compliqué face à l’Allemagne, une des nations qui s’illustrent régulièrement dans les grandes compétitions, et qui a remporté la Coupe du Monde U-20 lors des éditions de 2010 et de 2014 en Allemagne et au Canada. C’est avec un onze de départ relativement différent de celui mise en place face à Haïti que les Bleuettes débutaient la rencontre contre leurs homologues allemandes. Beaucoup plus de jeu, beaucoup plus d’impact que lors de la première rencontre, Mylène Chavas et ses coéquipières font plus que rivaliser avec la Nationalmannschaft, qui essaie pourtant de rebondir après sa défaite 3 buts à 0 contre les États-Unis. La première demi-heure était équilibrée, mais les Françaises trouvaient finalement la faille sur corner grâce à une tête de… Laurent, encore elle (31e) ! La minute qui suivait, c’est une défenseure allemande qui trompait la vigilance de sa propre gardienne et qui permettait à la France de mener 2-0 à la mi-temps. La seconde période perdait un peu en intensité et même si les deux équipes se créaient quelques occasions, le score ne bougeait plus et les Bleues signaient leur seconde victoire du tournoi.

Des « cadeaux » à éviter

La dernière rencontre entre la France et les États-Unis sonnait comme la finale de cette Sud Ladies Cup. Toutes les deux vainqueurs de l’Allemagne et d’Haïti, Françaises et Américaines jouaient donc pour la victoire finale. Si avant la rencontre, Gilles Eyquem était conscient qu’il faudrait « courir autant qu’elles et être présent dans le domaine athlétique », il n’avait sans doute pas imaginé que les buts américains viendraient de cette manière. En effet, à la 60e, après une petite incompréhension entre Mylène Chavas et Julie Piga, c’est finalement Smith qui en profitait pour récupérer le ballon et ouvrir le score d’un lob (0-1). Les Bleues réagissaient très vite, puisque seulement six minutes plus tard, Kelly Gago bien lancée dans la profondeur, frappait et égalisait (66e, 1-1). Alors que les joueuses de Gilles Eyquem semblaient avoir fait le plus dur en revenant au score, ces dernières allaient à nouveau « donner » un but à leurs adversaires à cause d’une autre mésentente dans la défense, même si le but ne paraissait pas valable à cause d’une position de hors-jeu de la buteuse, Erin Gilroy (1-2, 70e). Les Bleues ne lâchaient pas et essayaient de revenir dans la partie, mais les Américaines solides continuaient à proposer des choses intéressantes, aussi bien défensivement qu’offensivement, leur permettant de garder l’avantage. Mieux que ça, les États-Uniennes allaient même profiter d’une autre erreur française pour aggraver le score en toute fin de match. À la 89e, Mylène Chavas dégageait dans le dos d’une de cette partenaire et Hocking récupérait pour conclure et porter le score à 3 buts à 1.

L’équipe de France aurait sans doute pu faire mieux pour conclure ce tournoi, mais quelque part les États-Unis lui ont montré que ce genre de mésententes ou d’erreurs au sein de la défense pourrait lui coûter cher… Des fautes qui pourraient coûter cher en compétition, et qu’il faudra donc à tout prix éviter de reproduire au mois d’août.


La réaction de Gilles Eyquem à l’issue du tournoi :  » Nous avons perdu face à une bonne équipe des États-Unis, très forte physiquement, toujours dans la percussion. Malgré notre défaite, nous avons bien lutté pendant une heure en respectant les consignes tactiques. Après, il est difficile d’espérer mieux quand nous donnons nous-mêmes les buts à l’adversaire. Nous avons encore la fâcheuse habitude de prendre des buts « casquette » et il va bien falloir corriger ça. Sur l’ensemble du tournoi nous réalisons une bonne prestation qui me conforte sur le choix de certaines joueuses. Notre prestation contre l’Allemagne était assez aboutie et nous avons vu ce soir que nous pouvons rivaliser avec les meilleures. Nous avons encore des progrès à faire sur le plan collectif et dans la finition. »

Tous les buts en vidéo (vidéo FFF)


Crédits photos : fff.fr

1 commentaire

  • C’est vrai…..3 buts des Américaines, 3 cadeaux de la défense et de la gardienne. Sans ces erreurs, elles auraient pu être 1 ère de la Sud Ladies Cup. Pour la Coupe du Monde, un beau trio d’attaquante avec Gago, Katoto et Laurent (enfin 3 attaquantes rapides). Il y a eu de belles combinaisons et constructions sur ces 3 matchs et on devrait voir de beaux matchs dans 2 mois……à suivre et je pense que Corinne Diacre suivra tous ces matchs et fera quelques déplacements. A vous de prouver votre talent pour pouvoir accéder à la Coupe du Monde 2019 ( il y a encore quelques places vacantes surtout en milieu et attaque).

Laisser un commentaire