Sabrina Barbe (ASJ Soyaux) : « Gagner en expérience »

Alors que le championnat reprendra ses droits ce week-end après une courte trêve internationale, l’ASJ Soyaux se prépare à un déplacement du côté d’Issy-les-Moulineaux. Sabrina Barbe, 18 ans, réalise un bon début de saison avec son équipe formatrice, elle qui compte déjà une passe décisive dans ses statistiques personnelles. Portrait.

 

 

 

 

Comment avez-vous débuté dans le monde du football ?

 

« J’ai fait mes premiers pas dans ce domaine en bas de chez moi lorsque j’étais plus jeune, il y a de cela quelques années. Je jouais avec les garçons au « City Stade » dans mon village. On y allait presque tous les jours avec les personnes de ma classe après les cours, et nous passions de supers moments. Le football est très vite devenu quelque chose d’important pour moi, et c’est aujourd’hui un grand plaisir de pouvoir disputer des matches avec l’équipe première d’un club de D1 féminine ».

 

D’où vous vient cette passion pour ce sport ?

 

« Dès mon plus jeune âge, je tapais déjà dans le ballon, nous jouions vraiment très régulièrement et nous passions des soirées entières à regarder des matches à la télévision, que ce soit avec mes amis ou même ma famille. J’ai tout de suite pris goût à cette discipline, pour tout vous dire ».

 

Comment avez-vous intégré le club de Soyaux ?

 

« J’ai appelé les dirigeants et je suis allée faire un essai à l’entraînement avec le groupe U19 de Corinne Diacre (alors coordinatrice de la formation notamment, NDLR). C’est suite à ces différents tests réalisés pendant plusieurs jours que le club a décidé de me prendre, me disant notamment que je correspondais parfaitement aux attentes de l’équipe, donc vraiment quelque chose de très positif pour moi. C’est un projet auquel j’ai tout de suite adhéré ».

 

 

 

 

Quel regard portez-vous sur votre parcours jusqu’à présent ?

 

« Pour l’instant, je suis plutôt satisfaite de mon parcours dans le sens où je réussis à faire des apparitions dans le groupe D1, grâce à beaucoup de travail. J’essaie toujours de donner le maximum pour être performante. Malheureusement, concernant la sélection nationale, je n’ai pas été appelée lors du dernier rassemblement jeune, ce qui m’a un peu déçue, mais je sais qu’en continuant à travailler, j’aurai à nouveau ma chance avec l’Equipe de France. Vous savez, je pense qu’il faut véritablement se montrer et réaliser de bonnes prestations pour être régulièrement appelée en équipe nationale, c’est pourquoi je continue à travailler sans trop me poser de questions ». 

 

Comment se passe votre travail la semaine ?

 

« Je suis pensionnaire au Pôle espoir de Tours et ne m’entraîne pas à Soyaux la semaine. J’ai donc un « mode de vie sportif » un petit peu à part. Tous les jeudis, je reçois un coup de téléphone de la part du coach ou des dirigeants du club pour savoir ce qu’on envisage de faire le week-end, à savoir partir en match avec telle ou telle équipe (U19 ou D1 le plus souvent, précise-t-elle). En avant-saison, j’ai fait toute la préparation, ce qui m’a permis de m’intégrer dans le groupe de la meilleure des façons. Je m’entraîne également durant les vacances scolaires avec le collectif de l’ASJ Soyaux, ce qui me permet d’avoir des marques lorsque le coach fait appel à moi pour disputer une rencontre en D1 le week-end ».

 

 

 

 

Quels seront vos objectifs cette saison ?

 

« Sur un plan personnel, je donnerai tout pour me montrer au maximum de façon à pouvoir, à terme, gagner une place de titulaire au sein de ce collectif sojaldicien. Je sais que je suis encore jeune, je ne me précipite pas et je franchis les étapes les unes après les autres. Collectivement, nous viserons la cinquième ou sixième place. Nous l’avons vu l’année dernière, nous sommes capables de rivaliser avec certaines équipes de haut de tableau. En continuant notre progression et en donnant le meilleur de nous-même à chaque rencontre, nul doute que nous parviendrons à être à la hauteur de nos ambitions ».

 

 

 

 

Crédit photos : BERTHON Déborah – ASJ Soyaux / Sabrina Barbe.