Répondre à : OM Feminine

Accueil Forums France Clubs OM Feminine Répondre à : OM Feminine

#143659

gromit
Participant

@sweetheart

Il est exact que l’OM est un club vraiment spécial, qui fait toujours dire à ses supporters que la passion pour lui est irraisonnée et qu’il faut être un peu timbré pour en être supporter sur le long terme ! Et pourtant, c’est incroyable ce que les supps de l’OM sont fidèles à ce club, quoi qu’il se passe.

Oui, l’OM est capable du meilleur, comme du pire, tout le temps et à n’importe quel instant. Mais c’est justement ça qui le rend passionnant et attachant. C’est ce yoyo émotionnel qui envoie toutes ses décharges d’adrénaline chez le supporter. Il y a (eu) 1000 raisons de désespérer de ce club pour diverses raisons, mais il y en a 10000 pour s’enthousiasmer sans réserve. Ce n’est pas un hasard si l’OM est et reste le club le plus populaire de France, pas seulement dans l’hexagone, mais aussi à l’étranger. Et il n’y a vraiment pas photo. Il y a des clubs de supporters absolument partout dans le monde, y compris dans des coins reculés. Et pas un de ces supporters n’est ce qu’on appelle « un footix » (autrement dit un opportuniste supportant le vainqueur du moment, tout en ne connaissant pas grand-chose en foot), puisque le club n’a rien gagné depuis un moment.
L’OM, c’est l’anti-Bordeaux, l’anti-Lyon, clubs embourgeoisés au sens de tranquille-peinard, préservés de toute crise, mais aussi d’un réel soutien populaire passionné, même quand ils accumulent les titres. Alors, oui, quand ça cloche du côté de l’OM, ça prend des proportions gigantesques – parfois, et même souvent, légitimes -, et quand ça rigole, c’est pareil.

Tu as raison : c’était « facile » non seulement de faire en sorte de confirmer la 4e place de l’an passé (même si l’équipe avait sans doute été légèrement en surrégime), mais un boulevard était ouvert pour passer au cap supérieur.

La nouvelle direction a préféré concentrer toute son énergie sur l’équipe fanion. Dans un autre club, ça aurait fonctionné autrement, oui. Tout simplement car la pression des supporters – dont la majorité ont été en grosse guerre contre la direction précédente – est là aussi à nulle autre pareil. Et que McCourt et Eyraud savaient pertinemment que s’ils ne réussissaient pas cette saison en L1 et Europa League, ils se mettraient les supps à dos pour des années et ils vivraient l’enfer. Et même s’il n’y a pas eu de titre au bout, la saison l’a été, réussie, puisqu’elle a déclenché la passion et la joie. Et un supporter olympien préfèrera toujours le plaisir, l’enthousiasme, à un trophée. Voir l’épisode Bielsa. Ça aussi, ça tranche avec les autres clubs.

Je ne reproche pas du tout à Eyraud et Zubizaretta d’avoir, l’été dernier et en début de saison, laissé la section féminine rouler de manière autonome, puisque les résultats la saison précédente avaient été là, et il n’y avait pas de raisons pour eux de douter que le staff ferait ça très bien.
On ne peut pas leur demander de savoir que de Richard à Traoré, en passant par Alidou d’Anjou, la plupart des recrues n’avaient pas le niveau. Ils ne savent pas qui est qui en foot féminin, normal.

Ils n’ont pas « sacrifié » la section féminine, ce qui sous-entendrait une volonté délibérée de la détruire. Non, ils l’ont « délaissée », sortie de leur attention, en faisant confiance à qui de droit.
Leur faute – énorme, celle-là – est de ne pas être intervenu à mi-parcours. D’avoir laissé filer jusqu’au bout.

Les problèmes annexes que tu évoques ne sont pas générés par la direction.
Le fair-play financier, on pourrait en discuter longtemps et en rigoler quand on regarde ce qui se passe ailleurs (PSG, ASM, etc.).
Les problèmes liés à la gestion du Vélodrome vient de son propriétaire à la base, la ville. Et c’est bien pourquoi le club envisage aujourd’hui soit d’acheter le stade, soit d’en construire un, comme Aulas a fait à Lyon.
Les Yankees ont totalement merdé, se sont rendus coupables d’escroquerie, et je félicite la direction de sévir à leur encontre. L’augmentation des abonnements, là encore on pourrait en parler longtemps…
La direction qui n’a pas la « fibre » marseillaise ? Je vais te surprendre en répondant que je suis heureux qu’ils ne soient pas Marseillais ! On a suffisamment vu ce qu’un local au pouvoir – Anigo – pouvait donner en termes de clientélisme et de magouille. Je ne mets pas les Marseillais en cause ici, mais l’écheveau de complexité que peut entraîner le pouvoir exercé par quelqu’un possédant trop de réseaux et d’amis sur place (à la ville, au sein des associations, dans les groupes de supporters), etc.
Pas besoin d’être Marseillais pour être supporter passionné de l’OM. J’en suis la preuve, non ? ;o)

Mais tu as raison, bien sûr : la direction a d’autres chats à fouetter que sa section féminine. Une fois ça asséné, reste qu’il y a un juste milieu entre s’y investir à 100% et la délaisser complètement. Un juste milieu – c’est à dire une attention portée à mi-saison, par exemple, qui aurait certainement sauvé l’équipe et sa place en D1.
<div></div>