Répondre à : barrages accessions D2

Accueil Forums France Championnats Régionaux Et Barrages barrages accessions D2 Répondre à : barrages accessions D2

#143498

gromit
Participant

L’OGC Nice et le HAC ont donc fait 2-2. Nice a ouvert très vite le score (8′) par Alexandra Moziyan sur pénalty (contre-pied), après que Dylanie del Rio se soit fait proprement balancée dans la surface face au but.
Mais le HAC a rapidement égalisé (15′) sur corner. Une défenseure niçoise renvoyait mal le ballon de la tête, puis la jeune gardienne niçoise Jade Hounsa (18 ans) repoussait trop faiblement à son poteau où surgissait Jesse McDonough pour égaliser.

Les Havraises prenaient l’avantage à la 34′ par une frappe superbe de 20 mètres en lucarne de Deja Davis, une autre joueuse US, physiquement très puissante.
Auparavant, Nice avait perdu son arrière droite, Lauriane Dessalles, sur blessure, un vrai coup dur (20′)… Quelques instants plus tard, Léa Malaret débordait sur son aile droite et son tir croisé était sauvé sur la ligne par une défenseur havraise…

A la M-T, le HAC menait donc 2-1 en dominant légèrement le match, niveau possession. Beaucoup de monde dans les tribunes, jamais vu autant de public pour un match des filles. Ce qui s’expliquait en partie par un Tournoi de poussins organisés juste avant sur le lieu (avec OGCN, TFC, DFCO). Ce qui valut la visite en tribune en 2e période de Estrosi et Cobos… Je m’en serais personnellement bien passé… En tout cas, grosse ambiance et, il faut le souligner, dans un EXCELLENT esprit, aussi bien sur le terrain (un modèle du genre !) que dans les tribunes.

Un peu après l’heure de jeu, on faillit assister à un but extraordinaire de Moziyan, auteur d’une énorme numéro sur la gauche entre deux Havraises mystifiées, et qui échoua d’une cheveu sur al gardienne qu’elle avait pourtant bien dribblé. Un peu gourmande peut-être là dessus, Alex ! Mais dans la même minute, Nice obtenait son 2e pénalty pour une main dans la surface havraise. Cette fois, c’était Dylanie Del Rio qui se chargeait de le transformer, elle aussi avec un contre-pied et un énorme sang-froid. 2-2.

Revigorées par cette égalisation, les Niçoises dominaient la dernière demi-heure, le HAC n’opérant plu qu’en contres, bien gérées par l’arrière garde niçoise.

Le score de 2-2 reflète assez bien un match équilibré au final.

Même si les 2 buts niçois ont été inscrits sur pénalty, ils ne souffrent d’aucune contestation. Au nombre des occasions, Nice aurait même pu l’emporter, avec le tir croisé de Malaret sauvé devant la ligne, et la spectaculaire action de Moziyan. Le HAC ne s’est pas créée d’autres occasions que ses buts.

Le HAC est une belle équipe, très collective, qui produit du jeu (comme Nice, mais dans un style différent). L’avant-centre, Deja Davis (numéro… 2) est très puissante et intéressante. Sa frappe pour le 2e but était magnifique.

Le côté gauche du HAC (deux joueuses blondes pour ceux qui pourraient les nommer) me sont apparues très véloces. Le seul point « faible » (très relatif) serait peut-être la défense centrale. Mais enfin, bon… c’est vraiment relatif. Cette équipe est du niveau D2, comme son coach le dit lui-même.

Nice a fait son match, rien à regretter. Les filles se sont toutes données à fond contre une équipe beaucoup plus physique, fortement marquée par ses joueuses américaines au style bien reconnaissable pour qui suit le foot féminin international. Les Aiglonnes n’ont pas baissé les bras en tout cas et ont fait honneur à leurs couleurs.

La défense a bien tenu, malgré le fait qu’elle était encore privée de sa capitaine Elodie Flory en DC.

Au milieu, les Niçoises ont tenu le choc et ont compensé leur handicap physique par leur technique et leur intelligence de jeu. Devant, Moziyan a été très active et aurait mérité un but autre que sur péno. Del Rio toujours d’une facilité insolente. Malaret revenue à son meilleur.

Au final, il est évident que le HAC partira largement favori chez lui pour la qualif. 2 buts à l’extérieur sans avoir été battu… Mais bon, sait-on jamais ?

<div></div>