Répondre à : e l’EdF, de Diacre, de ses détracteurs obsessionnels, du Temps…

Accueil Forums Équipes Nationales A France Les Bleues e l’EdF, de Diacre, de ses détracteurs obsessionnels, du Temps… Répondre à : e l’EdF, de Diacre, de ses détracteurs obsessionnels, du Temps…

#143469

chrdollar
Participant

@topolino > cette constante est plus de l’ordre de la prophétie autoréalisatrice : on a tellement répété que les Bleues n’y arrivaient pas en match à élimination directe qu’elles semblent en être persuadées. Y compris celles qui font leur première compétition.

Mais à part ça, je maintien que j’ai du mal à voir la similitude entre la Coupe du monde 2015 et l’Euro 2017. À part le fait que le tour où les Bleues ont été éliminées s’appelle « quart de finale ».

Et puis surtout, si la question est de dire « peut-être qu’en fait les joueuses n’ont pas le niveau pour être championnes du monde », je suis d’accord, on peut débattre.

Le problème c’est que ça devient vite (et je l’ai lu ici) : « donc il faut changer de joueuses ». Parce que ça par contre c’est évidemment absolument faux. Faux dans l’implication logique. Et en l’occurrence faux parce que si les sélectionneurs qui passent gardent les mêmes joueuses, ou y reviennent, ça peut aussi commencer à faire infuser l’idée que globalement, le problème (s’il y a un problème), ce n’est pas le choix des joueuses.

Après on peut penser comme tu sembles le faire que du coup, avec trois sélectionneurs successifs, on a tiré le maximum et on peut pas dépasser les quarts de finale.

Je pense que c’est faire dire plus de choses aux résultats qu’ils n’en comportent : déjà les Bleues sont allé deux fois en demi-finales sous Bruno Bini. Ensuite sous Philippe Bergerôo, l’élimination se fait contre l’Allemagne et aux tirs aux buts.

C’est pour ça que je maintiens que le passage d’Olivier Echouafni est un vrai coup d’arrêt parce que c’est la première fois depuis près de vingt ans qu’on a une équipe aussi médiocre en phase finale, ce qui est un peu masqué par la faiblesse de l’adversité qui a permis de sortir de poule par miracle.

Donc je maintiens que les Bleues ont largement l’effectif pour faire une belle Coupe du monde, et que le résultat dépendra de beaucoup de facteurs externes, tirage au sort, blessures et autres coups du sort. Pour cela il faudra que le joueuses fassent une équipe cohérente et j’ai plus confiance en Corinne Diacre qu’en son prédécesseur pour ça.