Paris, sans faire toc, toc, toc…

Il est là. Le premier exploit de l’équipe féminine de la capitale nouvelle version. En s’imposant à Gerland (1-0) ce samedi soir contre un Lyon tristement inefficace, le PSG de Farid Benstiti frappe un énorme coup sur la D1 féminine. L’année 2014 serait-elle celle du renouveau pour le championnat de France ? Ce soir, seulement 3 pts séparent les deux équipes au classement…

1379. C’est le nombre qui permet de mesurer l’exploit accompli par le PSG féminin ce samedi soir. Vainqueur à Gerland (1-0), le club de la capitale met fin à 1379 jours sans la moindre défaite en D1 féminine pour l’Olympique Lyonnais. Le dernier précédent nous amène ainsi au mois de mars 2010. Alors qu’on voyait un OL affaibli mais sans pitié avec ses concurrents directs lors de la phase aller, on a eu droit ce soir à un Lyon dominateur, mais inefficace. Ce revers s’ajoute ainsi aux dernières désillusions de ces Fenottes qui semblent arriver au bout de l’une des dominations les plus marquantes du sport mondial.

 

 

Comme un symbole, c’est le PSG, successeur annoncé depuis la prise de pouvoir de Nasser Al-Khelaïfi dans la capitale, qui a réussi un exploit que Juvisy et Montpellier avait effleuré ces dernières saisons. Comme un symbole, c’est l’ex-Lyonnaise, Laura Georges qui claque le but du K.O juste avant la mi-temps sur un coup-franc de Kheira Hamraoui, si peu utilisée depuis le début de saison. Dans les vestiaires, le hold-up était tel que le coach parisien aurait quasiment pu remplacer son discours par le célèbre refrain du groupe 113 « on entre dans la banque sans faire toc, toc, toc« .

 

Un ordre nouveau ?

 

Le reste de la rencontre est désormais un grand classique. Lyon a poussé comme il a pu, son adversaire a résisté héroïquement, malgré l’expulsion de Kenza Dali à la 81e. Et ce qui devait arriver est arrivé. Après avoir vu les Bleues s’incliner dans la douleur, puis l’OL en Coupe d’Europe, c’est désormais en D1 féminine que le septuple champion de France en titre a connu la dure désillusion de la défaite. Avec seulement 3 pts de retard au classement, le PSG pourrait même se prendre à rêver du titre… Reste à voir si Paris saura enchaîner après son exploit ou si Lyon parviendra à relever la tête, pour garder la sienne. Seule certitude ce soir, le Lyon n’est plus seul au monde.

 

 

Réactions :

 

Laure Boulleau (PSG) : « Nous sommes très heureuses. A la fin à 10 contre 11, c’était très dur. On a fait preuve d’un mental d’acier. Je suis fière de mon équipe. On était présentes dans les impacts. On va savourer cette victoire.« 

 

Sabrina Delannoy (PSG) : « C’est énorme. On ne réalise pas. On a joué avec le coeur. On a été solidaires. On a été des guerrières. On a marqué les esprits. Le titre ? On va y penser… Mais prenons d’abord les matches les uns après les autres.« 

 

Lyon 0-1 Paris

Stade de Gerland, Lyon

14e journée D1 féminine

 

LYON : Sarah Bouhaddi – Corine Franco, Saki Kumagai, Wendie Renard (C), Lara Dickenmann – Amandine Henry, Elise Bussaglia, Camille Abily – Eugénie Le Sommer, Lotta Schelin, Louisa Necib. Coach : Patrice Lair.

Changements : Majri pour Franco (54e), Thomis pour Schelin (54e), Tonazzi pour Bussaglia (67e).

 

PARIS : Karima Benameur – Sabrina Delannoy (C), Laura Georges, Annike Krahn, Laure Boulleau – Kheira Hamraoui, Caroline Pizzala – Kenza Dali, Linda Bresonik, Kosovare Asllani – Lindsey Horan. Coach : Farid Benstiti.

 

Changements : Cruz pour Hamraoui (57e), Kaci pour Horan (61e), Houara pour Asllani (78e).

 

Cartons jaunes : OL : Renard (85e) – PSG : Delannoy (32e), Dali (60e, 81e).

Carton rouge : PSG : Dali (81e, second carton jaune).

 

Crédits photos : PSG.FR