OL – PSG : Au moins on parle d’elles

Il aura donc fallu que le Lyon chute, chose assez inhabituelle il faut bien l’avouer, pour que les médias, en France comme à l’étranger, se penchent sur notre chère D1 féminine. Autant d’informations sur le sujet au même moment, c’est assez rare pour être souligné ! Florilège.

 

 

On n’avait jamais autant parlé du Championnat de D1 féminine !

La victoire du PSG à Lyon (0-1) samedi 18 janvier pour le compte de la 13e journée de D1, mettant fin à une incroyable série de 87 matches sans  défaites de l’OL, a transformé un événement en sensation. Revue de presse non exhaustive…

 

 

Les médias nationaux sur le coup

 

Pour L’Equipe, « Le PSG a créé la sensation ». Le quotidien sportif considère que « les joueuses de Patrice Lair pourront regretter leur manque d’efficacité », soulignant qu’ « elles ont frappé au but à 21 reprises et touché deux fois les montants de Benameur  »…

 

Eurosport qui retransmettait le match en direct, titre :  « L’exploit incroyable des joueuses du PSG », qui « ont tapé du poing sur la table. Et très fort (…) Un exploit XXL. » Il met en opposition le manque de chance des Lyonnaises et  « l’ultra réalisme » des Parisiennes et conclut qu’à huit journées de la fin, « Le suspense est à son comble ». Laure Boulleau, elle, revendique de la fierté pour son équipe : « On a eu le mental, on a eu le couteau entre les dents, on était là dans les impacts ».

 

Footofeminin met également en exergue la  « fin de série d’invincibilité de l’OL». En s’écriant « Incroyable, mais vrai ! », il note que « Les défenseuses du PSG sont omniprésentes » et « héroïques », tandis que « souvent confuses, les actions lyonnaises manquent de tranchant. » Patrice Lair le confirme à nos confrères : « On a été impuissant en attaque, surtout dans le dernier geste. » L’entraîneur de l’OL, visiblement amer et en colère, voit plus une défaite de son équipe qu’une victoire de l’adversaire.

 

Foot365 parle lui aussi d’ « Exploit », de « soirée sans » (des Lyonnaises) et affirme que « Le championnat est relancé ! ».

 

Et, cerise sur le gâteau, Côté TV, la célèbre émission dominicale du « Canal Football Club » a également évoqué le sujet, en tant que « victoire historique ».

 

 

 

 

 

La presse locale, pas en reste

 

Pour Le Progrès, les Fenottes ont « laissé passer une sacrée occasion de se détacher dans la course au titre » et «  Le PSG a signé un véritable coup de tonnerre » en faisant tomber « un sacré coup de froid sur Gerland. »  Il voit une « ironie cruelle » dans le but de Laura Georges, et évoque « le hold-up parfait » à l’issue « d’une seconde période franchement crispante » où « on retrouvait les signes de fébrilité notés face à Potsdam et surtout la même inefficacité »…

 

LiberoLyon, lui, remarque que « les choses sont en train de changer petit à petit (…) peut-être un aperçu des saisons à venir » et que Patrice Lair subit là sa première défaite en D1 depuis son arrivée au club à l’été 2010. « La donne a changé : l’OL n’est plus seul au monde, ni même en France. » Le constat se veut lucide et solennel : « Cette défaite restera une date symbolique. »

 

Côté parisien, on se réjouit sur Canal supporter : « Elles l’ont fait ! », avant d’avouer un certain soulagement : « Enfin ! Le Paris Saint-Germain de l’ère QSI a réalisé SON premier gros coup » et de constater : « Ce succès a finalement plus d’impact symbolique. Les féminines du Paris Saint-Germain arrivent véritablement pour la première fois à tenir tête à l’ogre rhodanien. »

 

Le Parisien interviewe l’entraîneur du PSG, Farid Benstiti, qui, lui, affiche son ambition : « Construire un club capable de remporter la Ligue des champions ».

 

Ca discute aussi à l’étranger

 

Avec deux internationales allemandes présentes sur le terrain (Bresonik et Krahn), le site de la DFB ne pouvait être qu’attentif. Notant la présence à Gerland d’Ulrike Ballweg, adjointe de Silvia Neid, il qualifie la victoire du PSG d’ « importante » à l’issue d’une « performance courageuse et d’une fin de match trépidante. » Même tonalité chez leur confère deframba qui parle de « Victoire historique » et évoque « le but du jour » de Laura Georges, que n’a pas marqué son ancienne équipe.

 

De même, damfotboll (Suède), avec deux compatriotes sur le terrain, une dans chaque camp (Schelin et Asllani), s’amuse de la joie des Parisiennes au coup de sifflet final (« comme si elles avaient gagné la Coupe du Monde »), mais la comprend, vu la chute de « Lyon l’imbattable », enfin battu après 58 matches sans défaite à domicile…

 

Nos amis suisses de langue allemande de frauenfussballmagazin.ch consacrent au match un très long article, mettant l’accent sur « la série brisée » de l’OL et relatent « le bruit assourdissant dans le couloir » devant le vestiaire du PSG où « l’on chantait, riait, applaudissait », tandis que quelques pas plus loin résonnait un silence de cathédrale. Le site se demande si le match trop facile contre Millkin (32-0) était vraiment la meilleure préparation possible à une rencontre d’une telle importance. Lara Dickenman y exprime sa déception et reconnaît que « Paris voulait gagner aujourd’hui «  et que « le but juste avant la pause a été comme une gifle », concluant, un peu sarcastique : « C’est bon pour le championnat, pas pour nous ».

 

Enfin, le site US The Equalizer consacre une brève au match et publie la vidéo de la joie parisienne dans les vestiaires. C’est un des articles les plus commentés actuellement sur le site…

 

Crédits photos : olweb.fr psg.fr