NWSL : Kansas City champion !

Hier soir se jouait la finale de la deuxième saison de NWSL entre Kansas City et Seattle. Les deux équipes avaient terminé aux deux premières places du classement lors de la saison régulière et s’étaient logiquement imposées en demi-finale. Hier, Kansas City a su se montrer plus réaliste pour finalement s’imposer 2-1, et succède ainsi aux Portland Thorns, premiers champions NWSL.

 

Holiday/Rodriguez, le duo magique

 

Pendant vingt minutes, Kansas City n’a pu mettre le pied sur le ballon. Dominateur comme en saison régulière, Seattle jouait son jeu, rapidement, techniquement, collectivement. Usant d’un pressing haut qui lui permettait de récupérer le ballon dans la partie de terrain de Kansas City, le Reign ne laissait pas à Kansas City la possibilité de vraiment exister. Les joueuses de la franchise de l’état de Washington ne se procuraient pourtant pas d’occasion franche. Il aura fallu aux coéquipières de Nicole Barnhart environ deux minutes pour poser le pied sur le ballon, puis marquer. Lancée à pleine vitesse face au but, Lauren Holiday décalait Amy Rodriguez sur sa gauche, qui ajustait Hope Solo. 21′, 0-1, avec le duo magique de Kansas City à la baguette. Seattle essayait de recoller immédiatement, mais Nahomi Kawasumi envoyait sa tête hors du cadre (26′). 

 

Amy Rodriguez était proche d’inscrire un second but peu après la demi-heure de jeu suite à un débordement de Leigh Ann Robinson côté droit, mais sa frappe à bout portant passait à côté des buts de la portière du Reign (35′). Ce fut ensuite Megan Rapinoe qui ne passait pas loin de remettre les deux égalité d’une frappe au ras du poteau, mais Barnhart se détendait bien (41′). Kansas City menait 0-1 à la pause. Dix minutes après le retour des vestiaires, Jen Buczkowski faisait une faute sur Jessica Fishlock à l’entrée de la surface plein axe, offrant un bon coup franc à Kim Little. Sa frappe sèche plein axe était cependant arrêtée sans problème par Barnhart (54′).

 

A peine deux minutes plus tard, revoilà l’épatante Lauren Holiday qui réalisait un petit numéro dans la surface où elle se débarassait de Keelin Winters et Lauren Barnes, glissait le ballon à Amy Rodriguez qui se jetait et trompait Hope Solo pour la deuxième fois de la soirée (56′). 0-2 pour Kansas City à un peu plus d’une demi-heure de la fin du match.

 

 

Résumé du match :

 

 

 

 

Réduction du score trop tardive

 

Seattle aura globalement dominé le match, se procurant le plus de situations dangereuses, mais les coéquipières d’Hope Solo auront toujours trouvé une jambe, une tête ou les gants de Barnhart pour les stopper. Elles auront été confrontées tout le match à une défense repliée et solidaire, et auront de plus pêché dans le dernier geste, envoyant notamment plusieurs frappes très molles. Kim Little ayant raté une très belle occasion à un quart d’heure de la fin de cette finale, propulsant sa reprise au-dessus des buts de Barnhart (76′), il aura fallu attendre les dix dernières minutes de jeu pour que Seattle se fasse vraiment pressant et finisse par réduire le score après un corner de Kawasumi. C’est d’abord Mariah Nogueira, tout juste entrée en jeu, qui voyait sa tête être renvoyée par la barre, puis Lauren Barnes voyait son tir contré, mais Megan Rapinoe (qui avait touché la barre trois minutes plus tôt) reprenait le ballon juste en dehors de la surface et envoyait la balle au fond des filets (86′). 1-2 avec plus que quelques minutes à jouer. Seattle manquera l’occasion de revenir au score, notamment sur deux actions de Fishlock et Rapinoe, et Kansas City pouvait célébrer son titre.

 

Si Seattle a largement dominé la saison régulière, le club a toujous eu du mal contre Kansas City. Les deux clubs ayant remporté chacun un match, ils s’étaient séparés à deux reprises sur des matches nuls. Porté par Lauren Holiday et Amy Rodriguez lors de ces playoffs, Kansas City remporte un titre bien mérité, un an après s’être écroulé en demi-finale contre Portland alors que l’équipe était la grande favorite pour le titre. 

 

 

 

Crédit photo et vidéo : NWSL