NWSL : Houston sur orbite

Une 9e franchise débarque officiellement dans la Ligue féminine américaine pour la saison 2014 : le Houston Dash. Nouveau coach, nouvelles joueuses, projet prometteur… Il y a désormais assez d’informations pour faire le point sur cette équipe texane, qui pourrait bien prochainement bousculer la hiérarchie naissante en NWSL.

 

 

 

Ce n’était pas gagné de voir si rapidement une nouvelle équipe en NWSL. La Ligue n’ayant qu’une année de vécu, le Président Sunil Gulati voulait avancer à pas feutrés et ne pas brûler les étapes. Le but étant avant tout d’en faire un championnat stable financièrement et pérenne. Mais le projet présenté par Houston était trop séduisant pour résister. Le 12 décembre 2013, le Houston Dash a officiellement été admis en NWSL, faisant passer le nombre de franchises à 9.

 

 

Houston, we’ve got a problem !

 

Une fois le projet de Houston entériné, la course contre la montre a pu commencer. Vite un coach, vite des joueuses ! 

 

Le choix du coach s’est porté sur Randy Waldrum, un Texan pur jus qui est surtout connu pour avoir entraîné l’équipe universitaire de Notre-Dame. Après 15 ans de bons et loyaux services (2 titres de champion NCAA, 5 finales), ce natif de Dallas a eu envie de rentrer au bercail et prendre en main un projet de grande envergure. Son ambition pour Houston ? En faire l’une des meilleures équipes professionnelles au monde. Grand fan du jeu « à la barcelonaise » à base de possession de balle, Waldrum promet d’appliquer cette philosophie à son équipe. 

 

L’effectif de Houston est en train de prendre forme également. Trois joueuses internationales de renom ont déjà été allouées à Houston : Teresa Noyola (milieu, Mexique), Whitney Engen (défenseuse, USA), et Melissa Tancredi (attaquante, Canada, depuis échangée à Chicago). Erin Mc Leod (Goal, Canada) est quant à elle arrivée à Houston en échange de Tancredi.

 

 

 

 

Et vendredi dernier a eu lieu une draft spéciale pour Houston, nommée « expansion draft« . Elle avait pour but de permettre à Houston de chiper des joueuses d’autres franchises afin de se constituer une ébauche d’équipe. Chaque équipe de NWSL avait préalablement désigné des joueuses protégées (que Houston ne pouvait pas prendre) et des joueuses non-protégées que le Dash a pu sélectionner. 

 

Le résultat de « l’expansion draft » 2014 avec les joueuses choisies par Houston :

 

1 – Brittany Bock (SBFC)

2 – Tiffany McCarty (WAS)

3 – Lauren Sesselmann (FCKC)

4 – Meleana Shim (PTFC)

5 – Ella Masar (CRS)

6 – Meghan Klingenberg (BOS)

7 – Arianna Romero (SRFC)

8 – Becky Edwards (PTFC)

9 – Danesha Adams (SBFC)

10 – Gabriella Toulouse (WAS)

 

 

On note que le Dash recrute l’internationale américaine Meghan Klingenberg en partance de Tyresö, et réunit la paire Brittany Bock – Becky Edwards : elles avaient fait les beaux jours du milieu de terrain du Western New York Flash, champion WPS en 2011. On retiendra aussi la présence de la combattive Ella Masar, ex du PSG. De bon augure…

 

Et puis l’effectif de Houston va bien sûr évoluer dans les jours à venir car les clubs vont procéder à des échanges de joueuses.

 

 

Pourquoi Houston risque de cartonner

 

Il manquait une équipe féminine au Texas. Chris Canetti, le président du Houston Dynamo, club masculin de Major League Soccer (MLS) a décidé de remédier à cela en proposant de créer une équipe féminine affiliée à celle des garçons. La seule autre équipe de NWSL à fonctionner de la même façon n’est autre que le champion en titre Portland Thorns, affilié au club masculin des Portland Timbers. Stade plein, supporters chauds-bouillants, le jumelage NWSL/MLS avait grandement profité aux Thorns. 

 

La même chose est en marche du côté du Texas puisque les tickets en prévente pour les matchs des Dash partent comme des petits pains.

 

A cela on ajoute un staff expérimenté : le coach Randy Waldrum sera épaulé par un certain Tony DiCicco, ancien coach de la sélection féminine américaine. Il opérera en tant que consultant et peut convaincre des joueuses de rejoindre Houston.

 

 

 Tony DiCicco, consultant de luxe

 

Maintenant on attend la « college draft » de vendredi avec impatience. Cette cérémonie permet aux clubs de choisir parmi 36 des meilleures joueuses universitaires. Le tirage s’effectue sur 4 tours. Houston va pouvoir bien ajuster son effectif car le club texan a récolté le choix numéro 2 du premier tour, et les premiers choix des tours 2, 3, et 4.

 

Et outre cette draft, le président du Houston Dynamo/Dash Chris Canetti a prévenu qu’il y avait des signatures imminentes au Houston Dash… Affaire à suivre !

 

 

crédits photos : Houston Dash