Mondial 2015 : Le suspense reste au vestiaire

De nombreuses formations sont engagées ce samedi dans la course à la Coupe du monde 2015 au Canada. Comme bien souvent, la route menant au Mondial s’annonce une nouvelle fois à sens unique pour un bon nombre d’équipes engagées. Le duel entre l’Italie et l’Espagne devrait en revanche, en plus d’être alléchant, offrir un spectacle indécis.

 

Les éliminatoires pour un mondial quel qu’il soit offrent souvent des rencontres des plus déséquilibrées ; celles du week-end à venir ne devraient pas faire exception à la règle. Championnes d’Europe en titre, les Allemandes se déplacent en Irlande samedi pour y affronter leur dauphin dans le groupe A. Pour l’heure, l’Eire a disputé trois rencontres qualificatives pour deux victoires et un résultat nul, concédé face à la Croatie. Un adversaire que l’Allemagne avait désossé 8 à 0 le 27 novembre dernier… Avec 40 buts inscrits en 5 matches, soit une moyenne de 8 pions par rencontre, la Mannschaft ne devrait éprouver aucune difficulté à se défaire de son adversaire britannique.

Les favoris en roue libre ?

Il en va de même pour la Suède, qui se rend en Irlande du Nord samedi. Les Scandinaves restent certes sur deux défaites de rang lors du Tournoi de l’Algarve face au Japon et à l’Islande, mais contre la 57e équipe au classement FIFA leur déplacement devrait s’apparenter à une formalité. Ce duel s’annonce tout de même primordial pour les filles de Pia Sundhage qui occupent actuellement la deuxième place du groupe 4, à trois longueurs de l’Écosse ayant joué un match de plus.

 

La liste des autres formalités du week-end est malheureusement bien longue. Leader du groupe C, la Suisse de Lara Dickenmann accueille la modeste formation de Malte, dernière de son groupe sans le moindre point, ni le moindre but inscrit… Même configuration pour l’Angleterre, première du groupe F avec 12 unités, qui reçoit l’équipe du Monténégro, bonne dernière de sa poule avec zéro point au compteur. Nous pourrions évidemment ajouter à cette liste l’Équipe de France qui accueille samedi soir à Angers le Kazakhstan.

 

L’affiche du week-end

L’idéal pour voir un match serré et avec un minimum d’enjeu reste encore de regarder l’affiche entre l’Italie et l’Espagne ce samedi à 15h30. La Squadra Azzurra, deuxième du groupe B, compte pour le moment 6 unités de retard sur la Roja, mais avec un match de moins. C’est déjà la seconde confrontation entre les deux équipes dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial 2015. La première s’était soldée par une victoire de l’Espagne à domicile sur le score de 2 à 0, grâce à des buts signés Sonia Bermudez et Natalia Pablos. Vous l’aurez compris, hormis ce remake de la finale de l’Euro 2012 masculine, les autres rencontres mettant en scène les favoris du Mondial 2015 devraient hélas être à sens unique… De quoi peut-être relancer le débat sur l’intérêt de ces éliminatoires pour la Coupe du monde canadienne… ?

 

 

Crédits photos: thefa.com / svenskfotboll.se