Mondial 2015 : Des cartons à la pelle !

Les matches qualificatifs pour le Mondial 2015 font leur retour. Si le duel entre les Pays-Bas et la Belgique fut plutôt équilibré, on ne peut pas en dire autant des autres rencontres. Norvège, Suisse, Portugal, Italie, Espagne… Autant de nations qui ont soigné leur différence de buts en s’imposant très nettement lors de leur sortie respective.

 

Le duel fratricide du groupe 5 entre les Pays-Bas et la Belgique, qui avait lieu jeudi à Zwolle à quelques kilomètres d’Amsterdam, n’a pas trouvé de vainqueur (1-1). Devant plus de 7 000 spectateurs acquis à la cause des Oranjes, les hôtes n’auront pu arracher les trois points de la victoire malgré une légère supériorité affichée au cours de la partie.

 

 

Au coude à coude

 

Une emprise sur le match concrétisée dès l’entame de la seconde période. Bien servie dans la profondeur par Anouk Dekker après un joli festival de Manon Melis, Vivianne Miedema a fait parler toute sa technique en seulement 3 touches de balles : Contrôle en pleine course ; conduite de balle à l’aide d’un jongle subtil du genou ; reprise de volée à l’entrée de la surface belge imparable pour la portière adverse (48e). Déjà irrésistible avec son club d’Heerenveen, l’attaquante de 17 ans en est à 8 réalisations en 5 matches sous le maillot batave et confirme ainsi les espoirs fondés autour d’elle.

Une autre joueuse brillante en BeNe League s’est illustrée, mais côté belge cette fois. Tessa Wullaert, la jeune pépite du Standard de Liège, a véritablement pesé sur la défense Oranje tout au long des 90 minutes. Malgré son duel perdu face à la gardienne batave (49e), la milieu de terrain de 20 ans fut à l’origine du sursaut belge. En effet, c’est elle qui servit intelligemment Lien Mermans dont le caviar pour Aline Zeler conduisit au but égalisateur (76e). Ce résultat nul, un but partout, permet à la Belgique de s’accrocher à la deuxième place du groupe 5, à égalité de points avec son rival néerlandais.

 

 

La Norvège et le Portugal s’amusent

 

Si les Pays-Bas et la Belgique se battent pour la deuxième place de leur poule, c’est que la première semble promise à la Norvège. Les Nordiques n’ont pas tergiversé lors de leur déplacement en Grèce jeudi. Les filles d’Even Pellerud se sont imposées 5 à 0, grâce notamment à un doublé d’Elise Thorsnes. Avec deux longueurs d’avance et un match en moins par rapport à leurs plus proches poursuivants, les Scandinaves devraient valider leur ticket pour le Canada relativement aisément. Dans le dernier duel du groupe 5, le Portugal a étrillé l’Albanie, 7 buts à 1, avec un triplé signé Carolina Mendes.

 

Les Suisses ont déroulé

 

A l’image de la Norvège, les Suisses ont également conforté leur première place dans le groupe 3. Les Helvètes n’ont laissé aucune chance à la modeste équipe d’Israël en s’imposant 5 à 0 au HaMoshava-Stadion. Fabienne Humm s’est offert un hat-trick en l’espace de 35 minutes, avant que Lara Dickenmann ne corse l’addition sur penalty, juste avant la pause. La dernière réalisation suisse fut l’œuvre d’Ana Crnogorcevic. Avec 12 points pris en 4 sorties, la formation helvète survole son groupe et compte dorénavant 8 longueurs d’avance sur le Danemark, qui accuse un match de retard. Dans l’autre rencontre du groupe, la Serbie a bien négocié son déplacement à Malte en allant s’imposer 3 à 0. Jelena Cubrilo, avant-centre de 20 ans et grand espoir du football serbe, s’est illustrée en inscrivant l’un des trois buts de sa formation.

 

 

Espagne et Italie en démonstration

 

La Suisse n’est pas la seule équipe à avoir fait carton plein, l’Espagne suit la même trajectoire. Cinq matches et autant de victoires pour les Espagnoles, qui caracolent en tête du groupe 2 avec 15 unités au compteur. Dernière victime en date ? La Macédoine. La Roja a littéralement atomisé son adversaire du jour… 12 buts à 0 ! Les stars de l’équipe ont bien évidemment fait le travail : Veronica Boquete (4e ; 72e), Sonia Bermudez (11e ; 46e) et Jennifer Hermoso (26e ; 70e) ont toutes trois vu double face aux Macédoniennes. Coup de chapeau à Natalia Pablos. La joueuse de Bristol, pourtant entrée à la 55e minute de jeu, a tout de même réussi à s’offrir un quintuplé !

En embuscade derrière l’Espagne, l’Italie a facilement disposé de la République Tchèque sur le score de 6 à 1. Melania Gabbiadini par deux fois et Patrizia Panico ont toutes deux participé au festival transalpin. Dans un groupe 2 relativement faible, c’est sans grande surprise que l’on retrouve l’Espagne et l’Italie seules en tête de leur poule. Avantage tout de même à la Roja qui, malgré son match en plus, compte 6 longueurs d’avance sur la Squadra Azzura.

 

 

 

 

 

Crédit photos et vidéo: Kerozin Ripper / futbol.as.com / Coessens Chris / belgianfootball2011