Marie-Laure Delie : « Remontées à bloc »

Son retour au Paris Saint-Germain est une véritable réussite. Marie-Laure Delie réalise une incroyable saison et compte bien mener son club vers une seconde qualification consécutive pour la Ligue des champions. Avant cela, un ultime adversaire se dresse encore sur le chemin du club parisien, le FCF Juvisy. Deux formations qui se retrouvent samedi pour un match d’une importance capitale.

 

Le match face à Juvisy dimanche prochain s’annonce primordial en vue de la seconde place qualificative pour la Ligue des champions. Est-ce selon vous, le match le plus important de la saison du PSG?

Clairement. Tout se joue sur ce match là, même s’il restera une journée de championnat derrière. Nous voulons vraiment l’emporter, bien qu’un match-nul puisse nous suffire. La finale de Coupe de France contre Lyon sera aussi très importante car il serait bon pour le PSG de remporter un titre cette saison, mais la priorité du club reste la qualification pour la Ligue des champions.

Paris s’est imposé très nettement en demi-finale de Coupe de France contre Juvisy le 10 mai dernier, 6 à 0. Vous attendiez-vous à un succès d’une telle ampleur ?

Nous étions prêtes psychologiquement. Cela faisait un moment que nous avions ce match en tête et nous avions à cœur de montrer que nous étions supérieures à cette équipe de Juvisy. L’envie et la détermination ont vraiment fait la différence au cours de la rencontre.

Qu’est-ce qui a changé au PSG entre la défaite à Charléty en décembre dernier (0-1) et cette raclée infligée en demi-finale de Coupe de France ?

Je pense que nous n’étions pas prêtes en début de saison, notamment physiquement, mais nous sommes montées en puissance au fil des semaines. Entre temps, les automatismes ont commencé à se mettre en place et la confiance accumulée par le groupe se fait ressentir sur le terrain. Lors des matches, nous nous projetons plus vite vers l’avant pour éviter de reculer et ainsi inscrire encore plus de buts. C’est quelque chose que nous travaillons beaucoup à l’entraînement et je pense que ça se voit sur le terrain. Nous savons que tout se joue sur cette fin de saison et nous sommes vraiment remontées à bloc. Dans nos têtes, il est évident que nous sommes beaucoup plus fortes qu’en début de saison.

 

 

Dimanche il y aura, certes, le duel Juvisy – PSG, mais peut-on aussi parler de match dans le match entre vous et Gaëtane Thiney, sachant que vous êtes les deux meilleures buteuses du championnat (21 buts chacune) ?

C’est clair qu’on ne se lâche pas (Rires). Lorsqu’il y en a une qui marque un but, l’autre fait de même ; lorsque je marque un doublé, elle marque un doublé ! Dans ce sens là, oui effectivement ça peut être un match dans le match et je serai très contente de marquer samedi, mais la priorité reste la victoire du groupe parisien.

Vous n’avez jamais terminé meilleure buteuse du championnat. Est-ce l’un de vos objectifs de cette fin de saison ?

Oui, c’est une chose à laquelle je pense. Même Farid (Benstiti NDLR) me le répète souvent, il aimerait bien que je termine meilleure buteuse du championnat. En dépit des pépins physiques que j’ai eus cette saison, je suis toujours en course pour ce titre honorifique ;  je vais donc tout faire pour finir en beauté.

Vous n’aviez jamais dépassé la barre des 20 buts inscrits en une saison de championnat. Pour vous, est-ce la meilleure saison de votre carrière ?

Paradoxalement, je ne pense pas. Si l’on regarde mon temps de jeu et le nombre de but que j’ai inscrits, il est certain que je présente un super ratio. Mais comme je l’ai dit précédemment, j’ai eu pas mal de soucis physiques avec des blessures à répétition, ce qui a quelque peu gâché ma saison. Eu égard aux blessures que j’ai contractées toute cette saison, je ne peux pas dire que ce soit la meilleure de ma carrière.

 

En cas de qualification pour la prochaine Ligue des champions, estimez-vous que le PSG a l’effectif nécessaire pour remporter cette compétition ?

Lorsque je vois ce que nous produisons sur le terrain, je pense que nous sommes bien armées. Cette année, nous avons été sorties par les finalistes de Tyresö en ayant fait plus ou moins jeu égal avec elles. C’est l’un de nos plus gros regrets de la saison, mais je pense sincèrement que nous serons encore plus fortes l’an prochain.

 

 

Crédits photos: Giovani Pablo