Manchester City : deux équipes pour la même passion

Une fois n’est pas coutume, le prochain portrait du 11 Foot d’Elles est celui d’un club. En 2018, Manchester City, club référence de FAWSL, lançait une campagne innovante et enthousiasmante pour promouvoir ses deux équipes premières. Pour sa participation active au développement et la visibilité du football pratiqué par les femmes, Man City a sa place dans le 11 Foot d’Elles.

Nous sommes tous des Citizens

Ce sont tous des Citizens. Hommes, femmes, jeunes. Ils ont le même maillot, la même passion, le même amour pour le club et son prestige. C’est avec ce postulat de départ que se fonde la campagne “Same Club, Same Passion”. Et si l’insight, comme on dit dans le jargon de la communication, est très fort, il se base sur les discriminations les plus simples lorsque l’on évoque le football pratiqué par les femmes en Europe. Le constat est sans surprise, parmi tous les clubs qui disposent d’une section féminine en plus d’une équipe déjà bien installée en ligue masculine, rares sont ceux qui traitent leurs féminines de la même manière que les hommes. C’est un peu moins vrai dans les pays nord-américain, mais de manière générale l’impact canadien ou américain quand il s’agit de soccer sera toujours bien moins fort que ceux des sports rois comme le baseball ou le football américain. Dans tous les cas, en Europe, il faut être un visionnaire à la Jean-Michel Aulas pour avoir l’idée de marketer les femmes et les hommes de la même manière. Ou avoir le goût du risque.

 

Un travail sur l’inconscient

La campagne Same City Same Passion s’applique à rétablir la vérité à propos du football “féminin” et “masculin”. Des choses les plus évidentes, comme les célébrations, les grands moments comme les plus difficiles, les rivalités historiques, jusqu’aux plus inconscientes. Ainsi, en insistant sur le fait qu’il y a les mêmes règles par exemple, les esprits qui estiment qu’il existerait des subtilités propres au football pratiqué par les femmes, ou que les règles étaient adoucies et simplifiées pour je ne sais quelle raison sexiste et stupide, Manchester participe à la création d’une image positive. Les femmes jouent au football. Et à Manchester, elles y jouent bien.

Même si le principe semble extrêmement simple – et en communication, ce qui est le plus simple fonctionne le mieux dans tous les cas -, le football étant une religion en Angleterre, cette campagne n’est pas passée inaperçue et apporte une vague de fraîcheur. Mais ce n’est pas simplement un acte de communication : Manchester City bascule la communication de son équipe féminine sur le compte Twitter jusqu’ici dévolu à l’équipe masculine. A l’exception des matches et de la communication majeure, tout ce qui concerne Manchester City, peu importe son genre et son âge, se trouve sur le compte Twitter de Manchester City. C’est une grande avancée : en étant exposé de manière involontaire aux équipes féminines, les supporters de Manchester n’ont plus qu’à suivre le mouvement. L’idée aussi est : être venu pour les mecs, rester pour les filles. Ainsi, la fusion de la communication sur les réseaux sociaux prend également une part prépondérante à la campagne.

Mettre fin aux préjugés : venir pour les garçons, rester pour les filles

Cette campagne n’est cependant pas qu’une vague de communication, un flot de promesse sans acte. Manchester City est à la hauteur de ses ambitions : ses joueuses partagent le prestigieux Etihad Stadium, ainsi que le staff médical et les autres installations avec les joueurs. Les dirigeants sont satisfaits de la forme de l’équipe féminine et de ses résultats. Le seul souci étant le manque d’engagement des supporters de l’équipe masculine, un objectif qui est à l’initiative de Same City, Same Passion. Elle devient virale, la vidéo atteignant plusieurs millions de vue, et s’il y a bien eu des protestations de la part de certains fans – une minorité -, la plupart ont accepté ce nouveau mouvement égalitaire des Citizens, pour le plus grand plaisir des dirigeants. Et le génie de l’idée est que cette campagne peut se décliner à l’avenir, quasiment à l’infini. “Il y a encore de nombreux préjugés sur le professionnalisme et la qualité du football pratiqué par les femmes et cela doit impérativement changer. Same City, Same Passion, a pour but de mettre en avant non les différences mais les similarités entre le football pratiqué par les hommes et par les femmes et montrer que ces similarités sont en fait bien plus importantes que les différences. Peu importe qui joue, cela reste du football. Ainsi, fusionner les comptes des réseaux sociaux nous a offert une opportunité unique d’augmenter la visibilité de notre équipe féminine ainsi qu’une chance à nos supporters de ressentir la même excitation et la même passion, qui définissent chaque équipe de Manchester City”, confie le Chief Operating Officer de City, Omar Berrada.

Cela reste du football. Mais c’est aussi une bataille pour l’égalité, remportée haut la main par Manchester City. A quand des initiatives semblables dans d’autres clubs ?


Crédits images : Manchester City

La présentation et les liens de tous les articles « 11 Foot d’Elles 2017-2018 »

1 commentaire

  • Tout le monde souhaiterait que les filles occupent régulièrement (avec pleins de gens qui «gueulent») l’Etihad Stadium. Mais pour le moment, c’est plutôt l’Academy Stadium. Si c’est un traducteur anglais qui a «rapporté» en français les propos d’Omar Berrada, chapeau l’artiste. Mais si c’est un Français, c’est plutôt «similitudes». Mais sinon, excellent article. Come one City (women of course)!

Laisser un commentaire