Les 12 Foot D’elles : Rendez-vous en terre inconnue

Du sang, des larmes, des pleurs. Voici le bilan de la semaine des 12 Foot d’Elles. Ou plutôt du fair-play, des découvertes et de nouvelles connaissances. La compétition est terminée, la place est gagnée. La finale de la Women’s Champions League est déjà bien présente dans les pensées de Sandrine, la grande gagnante. Mais qui est vraiment notre podium ?

Vous prenez 3 femmes. 3 générations. La quarantaine pour Sandrine (Sand71), 24 ans pour Marine (Taiph7) et 18 ans pour Lise (Lily39). Mélangez les 3. Une pincée de passion. Obtenez notre trio gagnant.

L’intérêt n’est pas que matériel. Depuis plusieurs années pour certaines, la passion est présente. Sandrine, assistante maternelle dans la vie et maman de Solène Durand (MHSC), a baigné dans le football dès son plus jeune âge. « Je m’intéresse au football féminin depuis toujours. J’en ai fait dans ma jeunesse. J’ai rencontré mon mari dans mon ancien club. Par la suite, nous avons connu tous les postes possibles dans un petit club de campagne », explique la première supportrice de sa fille et du club héraultais. Le football masculin n’est jamais loin. Marine nous l’avoue. « Je me passionne pour le football depuis la Coupe du monde 1998 pour laquelle j’avais vibré. Je me suis vite intéressée au football féminin par la suite. J’ai accroché et j’ai même créé un blog, il y a 10 ans. Maintenant, j’essaye de me déplacer le plus souvent », s’exprime-t-elle. Quoi que l’on en pense, le football féminin a également pris son envol en 2011. Du moins, en France. Les Bleues finissent 4ème de la CDM et l’intérêt devient plus grand. « J’ai commencé à m’intéresser au football féminin surtout depuis la coupe du monde en Allemagne. J’ai même fait du football en Normandie », conclue Lise.

Or, l’événement avait aussi une visée ludique. Mettant en lumière certaines personnalités oubliées ou simplement dans l’ombre, le concept a su séduire les ambassadeurs. « J’ai vraiment trouvé le sujet intéressant. J’étais surprise par les personnalités, j’en connaissais peu. J’ai découvert des personnes et des histoires. Mais le portrait de Louis Nicollin m’a vraiment plus touché. J’ai eu l’occasion de le rencontrer vaguement. Un homme simple, ouvert aux filles », déclare notre grande gagnante. Même son de cloche pour les deux autres ambassadrices. Marine a néanmoins son portrait préféré. « J’ai plus accroché sur Pascal Boutreau. Partir voir un match de football durant ses congés, c’est dingue ! Digne d’un vrai passionné », s’étonne-t-elle admirative.

Bien que la bataille ait été rude (réseaux sociaux, bouche à oreille, famille, amis), de vrais échanges sont nés de cette initiative. « Le stress était vraiment au plus haut. Lorsque j’ai reçu le message, j’ai eu les larmes aux yeux. Il y avait également une vraie solidarité entre les ambassadeurs, c’était super. Par exemple, pour m’aider, Chapk9 voulait me donner ses votes. On ne voit pas ça de partout », s’exprime Sandrine. Marine est heureuse de son expérience et garde son fair-play. « Je retiens toutes les nouvelles connaissances qu’on a pu faire. Ce fut super. J’ai même pu parler avec Sandrine Dusang. Quel honneur ! En tout cas, je m’incline sans problème et avec fair-play, j’applaudis la gagnante », déclare-t-elle. Une aventure qui se termine bien. En espérant une deuxième édition. Pourquoi pas ?

Charles Chevillard & Foot d’Elles