LDC : Twente, un danger pour Lyon ?

L’Olympique lyonnais démarre mercredi sa Ligue des champions féminine 2013/2014 contre le FC Twente, encore méconnu sur la scène européenne. Le champion de BeNe League n’a disputé qu’une seule édition de la Coupe d’Europe, en 2011. Qualifié in extremis pour les 16e de finale cette saison, le club néerlandais peut-il représenter une menace pour l’OL ?
L’OL est mieux loti que le Paris-Saint-Germain en Ligue des champions féminine. Tandis que le club de la capitale affrontera Tyresö, l’Olympique lyonnais s’attaquera au FC Twente ce mercredi soir à 19h00*, un adversaire qu’il n’a jamais affronté. Prenant part à sa deuxième campagne européenne, après celle de 2011, le champion de BeNe League sait qu’il ne partira pas favori dans cette rencontre et qu’il devra faire avec ses armes.

Et des armes, le club néerlandais en a quelques unes. La plus connue d’entre elles s’appelle Sherida Spitse. Internationale nééerlandaise depuis 2006, la joueuse aux 86 sélections sous le maillot Oranje représente le principal danger de la formation batave. Evoluant d’avantage au milieu qu’en attaque, c’est pourtant elle qui a terminé meilleure buteuse de son club l’an passé avec 16 réalisations en 25 sorties. En cinq matches de championnat cette année, Spitse a déjà scoré à trois reprises. Une joueuse à surveiller de près pour les Lyonnaises.
 

yoSfrR on Make A Gif, Animated Gifs
Sherida Spitse ne pouvait pas faire plus lucarne que ça!
 

Une vraie carte à jouer ?


Le FC Twente compte d’autres Internationales dans ses rangs telles que Siri Worm, Anouk Dekker ou encore Marlous Pieëte, trois joueuses que l’on a pu retrouver cet été en Suède avec la sélection néerlandaise lors de l’Euro. A noter également la présence d’une jeune espoir néerlandaise de 16 ans, Jill Roord, auteur de quatre buts en trois matches lors des phases qualificatives de la Ligue des champions.

Si offensivement les Bataves semblent bien armées pour lutter localement, il sera très compliqué de rivaliser avec l’effectif ultra-complet de l’OL, d’autant plus que l’expérience leur manquera forcément. La BeNe League n’est pas un championnat aussi relevé que la D1 française et il n’est pas prouvé que la jeune défense de Twente – à peine 21 ans de moyenne d’âge – ne parvienne à hisser son niveau pour contenir des Lotta Schelin, Eugénie Le Sommer ou autre Elodie Thomis.
 

Lotta Schelin fera-t-elle mieux que l’an passé et ses 7 buts en Ligue des Champions ?

Alors oui, le FC Twente a des arguments à faire valoir, mais si les Lyonnaises évoluent à leur niveau habituel, c’est-à-dire pas celui entrevu contre Arras ce week-end, elles devraient logiquement être un cran au dessus de leurs adversaires, et ce à chaque poste. Seul véritable avantage pour les Néerlandaises, la fraîcheur physique. La BeNe League étant composée de 15 clubs**, chaque semaine une équipe est dispensée de match. Hasard du calendrier ou non, il se trouve que c’est le FC Twente qui profita ce week-end de cette trêve. Un avantage suffisant pour faire trembler l’ogre lyonnais ? Probablement pas.
 

* A suivre en direct sur Eurosport.

** Le club belge de Saint-Trond ayant déclaré forfait avant le début de la saison, la BeNe League ne compte que 15 équipes dans son championnat. Par conséquent, on ne dispute que 7 matches par journée au lieu de 8, et une équipe se voit manquer un match chaque semaine.

Crédits photos et vidéo: R. Absolonne / RTVOost / MAXPPP