Laura Bouillot (Dijon FCO) : « Apporter de l’exigence »

L’ex-attaquante d’Yzeure et de l’ASSE, Laura Bouillot a pris la direction de la Côte d’Or. Elle s’est engagée avec le club de D2 du DFCO féminin pour aider le club à se maintenir en Division 2. Dijon est actuellement 11e sur 12 dans le groupe A.

 

 

 

« Quel regard portes-tu sur la période entre ta belle saison à Yzeure et ton arrivée à Dijon aujourd’hui ?

 

Un sentiment mitigé. Il y a eu le fait de devoir partir de chez moi pour pouvoir continuer à jouer au football à haut niveau et l’envie de découvrir autre chose que le club d’Yzeure, où j’ai toujours joué depuis mes débuts avec les féminines.

J’ai été très bien accueillie à Saint-Étienne. Aussi bien par le club que par l’entreprise où j’étai,s mais je suis quelqu’un qui a besoin de vivre à côté du football et du travail. Là-bas, à part le travail et le football, je ne faisais pas grand-chose. Les filles de l’équipe de « sainté » sont super, mais j’avais besoin d’autre chose et puis je ne réussissais pas forcément au niveau football. J’ai donc décidé de partir vers Dijon, où je connaissais déjà une partie du groupe et je suis heureuse de m’y être engagée.

 
Quelle était ta vision du DFCO féminin avant de signer et que penses-tu de leur classement actuel ?

 

J’allais souvent voir jouer l’équipe de Dijon. C’est à mon avis une équipe qui a beaucoup de potentiel et qui progresse de plus en plus au fil de la saison. Vu l’effectif et le niveau de jeu, je ne pense pas que l’équipe mérite cette place au classement.

Cette deuxième partie de saison sera, je l’espère et je le pense, le moment de montrer le vrai visage de cette équipe, qui a dû aussi s’adapter au changement de coach ainsi qu’à quelques départs. 

 

 

Avec ton expérience en D1, qu’est-ce que tu pourrais apporter de plus à Dijon ?

 

J’aimerais être un élément sur lequel les joueuses pourront s’appuyer en match, et apporter un plus au niveau de l’exigence que le groupe doit avoir envers lui-même. Bien évidemment, marquer des buts, reste aussi un objectif en tant qu’attaquante. Mais je veux surtout aider le groupe à se sortir de la zone rouge et réussir à être à sa place au niveau du classement, la meilleure place possible bien sûr ! 

 

Quelles sont donc tes ambitions avec Dijon ?

 

Comme je le disais précédemment je veux absolument aider l’équipe avec toutes les filles pour décrocher une meilleure place au classement. Sur le long terme nous suivrons le projet du club au moment voulu, pour l’instant la priorité, c’est le maintien ! 

 

Qu’as tu fais pour t’entretenir depuis la « cassure » avec l’ASSE ?

 

Je n’ai pas eu grand chose à faire pour m’entretenir, à part quelques footings, puisque la trêve en D1 était le 22 décembre et que j’ai repris avec Dijon le 29 décembre sur trois jours de stage de raquettes, trail et ski de fond. »

 

 

 

Propos recueillis par Nicolas Cotten

 

Crédits photos : fff.fr