La rentrée à l’heure anglaise

Aujourd’hui et demain soir se jouera la première journée de la FA WSL. L’occasion pour nous de faire le point sur ce Championnat aux clubs de renom, tels que Chelsea, Arsenal, Manchester City, Liverpool, ou encore Everton. Voilà de quoi donner envie de s’y intéresser, non ? Zoom…

 

 

 

 

Ces dernières années, au jeu des pronostics, il était assez simple de deviner qui sortirait vainqueur de la Ligue anglaise. Pour 9 des 10 dernières saisons, la réponse était Arsenal, mais depuis la saison dernière et le sacre de Liverpool, il se pourrait bien que la donne ait changé.

 

Qui en tête de course cette saison ?

 

Si les écarts se resserrent, et le Championnat anglais est de plus en plus équilibré, il n’empêche que certaines équipes partent plus favorites que d’autres… Parmi elles, Liverpool, qui a remporté le titre la saison dernière. Si l’équipe de Matt Beard devra faire sans Nicole Rolser et Lucy Staniforth à cause de blessures, elle pourra néanmoins compter sur une nouvelle milieu de terrain, en la personne de Gemma Davison, arrivée tout droit d’Arsenal. Liverpool Ladies qui impressionne par sa capacité à créer des automatismes rapides entre les joueuses, et dont la profondeur de l’effectif semble vraiment intéressante, devrait bien faire partie de la bataille au titre cette saison encore.

 

Avec un recrutement impressionnant, Chelsea devrait lui aussi jouer les premiers rôles cette saison. Les Blues, qui ont terminé dans le bas du classement la saison passée, ont des ambitions toutes autres cette année. Avec pas moins de huit arrivées, parmi lesquelles Rachel Williams et Laura Bassett de Birmingham, le duo de canonnières Katie Chapman et Gill Flaherty et quatre autres internationales, comme la Sud-Coréenne Ji So-Yun – que sa coéquipière Eniola Aluko surnomme « la magicienne » – ou la Japonaise Yuki Ogimi. L’arrivée de Bassett et le retour de blessure de Claire Rafferty, ainsi que la signature de la gardienne chilienne Christiane Endler devraient également aider à résoudre les problèmes défensifs connus la saison dernière. Le talent des autres devrait faire le reste, mais une chose est sûre, cette saison les regards seront tournés vers le « nouveau Chelsea ».

 

 

 

 

Programmés en mode « poursuivants »

 

Il est difficile d’imaginer Arsenal ne pas se battre pour une place dans le top 3. Depuis plusieurs semaines, et surtout depuis la défaite « surprise » en quart de finale de la Ligue des Champions face à Birmingham, l’intérêt autour du club londonien est énorme. Les départs de la capitaine anglaise, Steph Hougton, des milieux Kim Little et Katy Chapman et de l’attaquante Ellen White ne rassurent pas, mais Shelley Kerr, l’entraîneur(e), sait qu’il faudra certainement un peu de temps à son équipe pour que la mayonnaise prenne. Si la saison ne s’annonce pas des plus simples pour les canonnières, les signatures de la gardienne anglaise Siobhan Chamberlain, de Casey Stoney, d’Anouk Hoogendijk et du duo japonais Ohno-Kinga permettent tout de même de dire qu’Arsenal reste parmi les grands.

 

De son côté, Birmingham, toujours en lice en Ligue des Champions, pourrait bien profiter de cette bonne dynamique, et son entraîneur, David Parker veut continuer de prouver que les sceptiques avaient tort. Les départs de Bassett et Williams font mal du côté de Birmingham, mais les jeunes talents comme Jess Carter et le soutien des plus expérimentées Karen Carney, Jade Moore et Jo Potter permettront sans doute à Birmingham City de poser encore bien des problèmes à ses adversaires.

 

Parmi les « suiveurs » Bristol Academy Women, jouera sûrement un rôle de trouble-fête. Dauphin de Liverpool en Championnat et finaliste de la FA Cup la saison dernière, l’équipe dirigée par Dave Edmondson sera-t-elle capable d’atteindre les mêmes sommets cette saison ? Rien n’est moins sûr, mais les joueuses de Bristol auront les cartes en mains.

 

Le « petit » nouveau de la Ligue, n’est autre que Manchester City et, pour sa première saison, le club mancunien frappe fort. Son introduction dans la Ligue a beaucoup fait parler, et pas seulement en bien. Mais en s’appuyant sur une ossature d’internationales anglaises, avec Karen Bardsley, Steph Houghton, Jill Scott et Toni Duggan, Manchester se positionne plutôt bien pour sa première saison en FA WSL. Premiers éléments de réponse ce jeudi pour les Mancuniennes puisqu’elles jouent leur premier match face à Liverpool, champion en titre.

 

 

 

 

Pour fermer la marche…

 

Il faut bien que certains prennent les dernières places, même si la dernière sera synonyme de descente dans la ligue inférieure (FA WSL 2). La saison s’annonce malheureusement compliquée pour Everton. Le club, qui jouait des coudes avec Arsenal autrefois, semble avoir perdu de sa splendeur depuis les départs de Fara Williams et Natasha Dowie la saison passée. Ajoutez ceux de Jill Scott et Toni Duggan cette année et vous obtenez une équipe d’Everton sans véritable joueuse cadre, et essentiellement construite sur une base de jeunes joueuses (en devenir sans doute).

 

Cette saison l’équipe de Lincoln change de nom, et de stade. Renommé Notts County Ladies FC, le club entraîné par Rick Passmoor, jouera désormais du côté de Nottingham. Deux départs pour trois arrivées laissent penser que Notts County repartira sur des bases assez semblables à celles de la saison passée. Le premier match face à Arsenal, ce mercredi soir, devrait permettre au coach de voir si sa défense est toujours un des points forts de l’équipe.

 

Programme de la 1ère journée :

 

 

*Ajouter une heure pour obtenir l’heure française

 

 

Pour info : le match Liverpool-ManCity sera télévisé, des streamings devraient donc être disponibles pour ce premier choc de la saison.

 

Crédits photos : fawsl.com, arsenal.com, chelseafc.com