La journée de… Violaine Gravé

Cette semaine, c’est au tour de Violaine Gravé, la gardienne de l’AS Muret, de nous faire découvrir son quotidien. Du réveil, au coucher, en passant par ses habitudes, son travail, et ses hobbies, la Muretaine nous dit tout…ou presque 😉

 

 

 

5h20 – La sonnerie stridente et énervante de mon Iphone retentit, et il faut bien ça pour me sortir de mon sommeil car à cette heure-ci, il pourrait y avoir la guerrre que cela me réveillerait à peine, je crois ! Pour assurer le coup, et me laisser le temps d’émerger un peu, je mets un second réveil à 5h30, mais cette fois c’est vraiment le dernier délai. Je file directement à la douche pour finir de me réveiller et je me prépare. Habillage, maquillage et surtout… coiffage. Le plus important pour moi le matin, c’est le choix du parfum… Je crois que c’est de famille, je suis une fan inconditionnelle de parfum depuis que j’ai l’âge d’en porter. J’en ai au moins une trentaine et j’adore changer chaque jour en fonction de ma tenue et de mon humeur. Une fois prête, je prends un petit déjeuner rapide. En général, je ne mange pas beaucoup le matin et me contente d’une barre de céréales, d’un grand verre de jus d’orange et d’un thé ! Tout cela en regardant les news matinales sur BFM TV.

 

6h15 – Je prends la route pour une vingtaine de minutes. Le temps d’écouter un peu de Birdy, Kid Wise, Maitre Gims, Dub incorporation, London grammar ou de Stromae, et me voilà arrivée à l’hôpital ! Je suis aide-soignante, à temps plein, dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) qui fait partie de l’hôpital local de Muret. Une fois garée, je prends la direction des vestiaires et mets la tenue blanche de l’hôpital, ma tenue de combat pour la journée en quelque sorte.

 

6h45 – La journée de travail commence ! J’ai souvent des horaires variables et des jours de repos différents aussi. Soit je suis du matin, c’est-à-dire que je bosse de 6h45 à 13h45, soit de l' »aprem », donc de 13h00 à 21h15, ou encore de journée, de 8h30 à 16h30, mais c’est beaucoup plus rare. Je quitte le travail à 13h45, souvent un peu plus tard car je discute avec mes collègues avant de rentrer. Lorsque j’arrive au travail, mes collègues de nuit me transmettent les informations importantes sur les patients. Ensuite, je commence ma tournée des chambres… Mes collègues et moi, aidons et accompagnons nos résidents dans les actes de la vie quotidienne. Certains sont plus dépendants que d’autres : en fonction, nous donnons les repas, faisons la toilette et l’habillage. Le but principal reste tout de même de leur permettre de conserver leur autonomie le plus longtemps possible. Côté collègues, je suis plutôt bien lotie, et toutes et tous sont relativement compréhensifs ; ils m’arrangent souvent au niveau des horaires pour que je puisse m’entraîner et jouer les matchs le week-end.

 

14h20 – J’arrive à la maison, et là, la fringale me prend. Je ne peux pas manger au travail ; c’est donc forcément la première chose que je fais en rentrant chez moi. J’aime me faire à manger, et en particulier des galettes bretonnes (faites maison évidemment !). Le vendredi midi, c est un peu comme une tradition d’ailleurs 😉

 

 

 

 

15h00 – Après avoir mangé, j’essaie de profiter un peu de mon après-midi. En général, c’est assez chargé, mais cela dépend des jours. J’aime aller voir mes amis ou faire du shopping, mais le plus souvent je profite de ces « temps faibles » pour effectuer les tâches ménagères : ménage, lessives, vaisselle. C’est bien moins attrayant que le shopping et les amis, mais c’est malheureusement inévitable et indispensable ! J’adore cuisiner, alors je vais souvent faire quelques courses pour préparer tranquillement mon repas du soir : couscous, poulet curry, lasagnes, boeuf bourguignon… Je crois que je fais partie des gens qui ne sont pas trop difficiles de ce côté-là ; une fois de plus, j’achète en fonction de ce qui m’inspire dans les rayons sur le moment. Cela prend parfois un peu de temps sur mon aprem, mais bon je trouve ça appréciable, et apaisant. J’écoute souvent de la musique ou regarde la télé en même temps. En ce moment, c’est l’émission « Bienvenue chez Nous » sur TF1. Je prends également le temps de téléphoner à mes amis bretons et à ma famille. Je suis très proches d’eux, et aussi de ma région 😉

 

18h45 – L’heure de me préparer pour aller à l’entraînement ! Je m’habille directement chez moi et pars un peu plus tard. Je crois que c’est la tactique adoptée par la majorité des joueuses de l’équipe. L’entraînement commence à 19h45 et il me faut en général une vingtaine de minutes pour y aller : je pars de chez moi vers 19h15. Je garde toujours une petite marge au cas où… 😉 Souvent la séance se termine aux alentours de 21h30 ; le temps de me doucher et de bavarder un peu avec les copines, je ne rentre pas chez moi avant 22h15.

 

22h20 – Je mange directement en rentrant, et suis assez fière de moi d’avoir préparé mon repas avant de partir à l’entraînement… parce qu’à cette heure -là, je ne sais pas si j’aurais eu le courage de le faire. Ensuite, je me pose un peu et regarde la télé, mais je ne suis pas une grande amatrice. C’est le plus souvent pour avoir un fond sonore.

 

23h30 – Passage par la salle de bain, pour me brosser les dents et mettre ma crème anti-rides. Eh oui, mieux vaut commencer tôt ! Quoi de mieux que de traiter les rides avant même qu’elles ne soient complètement là ?! Voilà ce qu’on appelle de l’anticipation 😉 Je prépare rapidement mes affaires pour le lendemain matin, et me jette dans le lit.

 

 

 

Les petits + de Violaine

 

 

J’aime bien sortir avec des amis le jeudi soir. J’en profite un peu car c’est un jour sans entraînement. Nous allons souvent au « El Divino », pour danser un peu ! 😉

 

Mon livre du moment ? Le dernier livre de mon oncle,  paru il n’y a pas si longtemps que ça, c’est  » Earthly Mission » de Robert Calderisi.

 

Je ne suis pas trop, télevision, ordi… , je préfère me balader et prendre l air. Pour moi, c’est plus décontractant. Surtout quand je rentre à St-Malo (Bretagne)… J’adore me promener sur la digue (au bord de la mer) et même pêcher avec mon frère ou des amis, à l’occasion des grandes marées.

 

Mes plats préférés? En tant que Bretonne, il y a évidemment les galettes ! La Margatte (seiche) à l’armoricaine (recette que maman fait divinement bien) et les incontournables moules de bouchots. Un délice ! 

 

Je ne vais pas citer tous les parfums que je porte, mais parmi mes préférés, entre autres : La vie est belle, Manifesto, Belle d’Opium, Loverdose, Play, Lady million, La Parisienne…