Italie : Felice Belloli suspendu quatre mois

Un peu plus d’un mois après le scandale relatif aux propos sexistes de Felice Belloli, l’ex-président du football amateur italien a été sanctionné par le tribunal fédéral italien à quatre mois de suspension.

 

 

 

 

 

Après sa démission fin mai, l’ex-président du football amateur italien Felice Belloli a été suspendu quatre mois par le tribunal fédéral italien ce jeudi.

Cette décision survient après les déclarations de Felice Belloli, qui aurait eu des propos désobligeants à l’égard des footballeuses en mars dernier : « C’en est assez, on ne peut pas toujours parler de donner de l’argent à cette bande de lesbiennes », aurait-il annoncé lors d’une réunion. Belloli a « publiquement exprimé des jugements qui nuisent à la réputation du football féminin avec un comportement discriminatoire dans le but de le dénigrer au motif d’orientations sexuelles » d’après le jugement rendu.

Ses propos polémiques « sexistes » et « homophobes » ont vite soulevé la désapprobation de l’opinion poussant Belloli à la démission.