Issy, la course au maintien

Avec quatre victoires consécutives en championnat, le FF Issy réalise la meilleure série de sa saison. Dans ce groupe B de Division 2 féminine, les Chouettes sont revenues à quatre longueurs du premier non-relégable, Le Mans, avant le sprint final. La fin de saison s’annonce aussi palpitante que tendue dans les Hauts-de-Seine.

 

 

 

Après une relégation en division 2 la saison passée et le départ de certaines joueuses cadres comme Adeline Rousseau à Dijon, le FF Issy a dû repartir sur un nouveau projet à l’intersaison. Auteur d’un départ plus qu’en demi-teinte, le club des Hauts-de-Seine a changé d’entraîneur en janvier. Adrien Bartout a pris place sur le banc pour tenter de maintenir les Chouettes en D2.

Une bonne dynamique

Après quatre victoires consécutives, dont un large succès face à la Croix blanche d’Angers (6-1), les Chouettes sont en train de réaliser leur meilleure série de la saison et surtout ont entamé un long sprint pour raccrocher le bon wagon du maintien. Les joueuses d’Adrien Bartout ne sont désormais plus qu’à quatre points du sixième, Le Mans, premier non-relégable. « On s’est fixé un objectif depuis Condé (sur-Noireau) avec les filles de prendre le maximum de points. On va se refixer un autre objectif après le match de dimanche (contre Mérignac à domicile, 17e journée). Le groupe a retrouvé de la confiance, a encore envie de gagner des matches et est déterminé à maintenir le club au sein de la D2 », avance le technicien. Et s’il y a un secteur qui fonctionne plutôt bien ces derniers temps, c’est l’attaque. Lors des quatre dernières rencontres, les Franciliennes ont trouvé le chemin des filets à dix-huit reprises. Ce qui fait d’elles, la deuxième meilleure attaque (40 buts) du championnat derrière Bordeaux (55 buts) : « Tout d’abord pour gagner des matches, il faut marquer des buts et surtout ne pas en prendre beaucoup. Il y a aussi de la réussite. Sur les quatres victoires, on a eu deux matches sans buts, il faut continuer à progresser dans ce sens là », soutient Adrien Bartout.

Un calendrier compliqué

Car le gros défaut des joueuses d’Issy sur l’ensemble de la saison, c’est leur perméabilité. Après seize journées elles ont cédé à trente-deux reprises. Mais si les Franciliennes retrouvent de bonnes sensations en 2016, leur fin de saison risque de se compliquer. Car lors des six dernières journées de championnat, elles devront affronter quatre pensionnaires du top 5 et se déplacer au Mans lors de la 20e journée qui pourrait ressembler à leur « finale » pour le maintien. Autant dire que la montagne apparaît assez haute. Dans ce contexte, un succès face à Mérignac-Arlac lors de la prochaine journée ce dimanche sera capital. Surtout que le calendrier du Mans est nettement plus abordable avec seulement un top 5 (Angers) au menu. La fin de saison des Chouettes s’annonce aussi palpitante que tendue. Il faudra commencer par ne pas louper la première étape face à Mérignac.

 

Crédit photo : FF Issy/Giovani Pablo