Autres sélections
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Euro U17: Le bilan des Bleuettes


Publié le 10 mai 2017 | Autres sélections
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Euro U17: Le bilan des Bleuettes

Les demi-finales de l'Euro U17 se dérouleront demain sans l'équipe de France, éliminée en poule où elle a été devancée par le redoutable duo Allemagne/Espagne. L'aventure tchèque n'a cependant pas été entièrement négative malgré cette élimination précoce et les jeunes Tricolores ont su montrer de belles choses.


 

 

 

À un âge où la constance est rare, où les générations se succèdent avec des différences de niveau parfois importantes, l'Allemagne et l'Espagne se sont érigées en références absolues sur le continent européen, les équipes asiatiques à l'échelle mondiale*. Cette première semaine de mai, l'équipe de France a fait les frais de cette remarquable formation chez ses deux principaux concurrents en groupe malgré une génération 2000 très prometteuse. Bilan de l'aventure européenne de l'équipe de France des moins de 17 ans.

 

Les demi-finales n'étaient pas loin

Comme le tirage au sort pouvait le prédire, la France a joué sa qualification lors de la troisième journée face à l'Espagne. Auparavant, elle s'était imposée face à une solide équipe de République Tchèque lors de la première journée avant de chuter contre l'Allemagne malgré une réaction en fin de match qui aurait pu permettre aux Bleuettes d'arracher le nul. Face à l'Espagne lors de la dernière journée décisive, elle a fait mieux que se défendre puisqu'elle a rapidement ouvert le score et aurait pu faire le break à plusieurs reprises avant de se faire reprendre, pour au final voir la qualification s'éloigner.

Après avoir perdu trois fois contre l'Allemagne en match amical plus tôt dans l'année en encaissant 14 buts (3 inscrits), la France a cette fois-ci bien mieux tenu le choc même si une nouvelle fois, la défaite était au bout des 80 minutes de jeu. La performance des Bleuettes face à l'Espagne, qui se présentait avec une équipe autrement plus expérimentée puisque les deux-tiers du groupe ibérique a participé à la dernière Coupe du monde des moins de 17 ans et que certaines joueuses s'y sont particulièrement illustrées, fut également prometteuse même si le match nul concédé n'a pas suffi à obtenir la qualification pour les demi-finales. Apparemment déjà expertes en gain de temps, les Espagnoles ont su casser le rythme après avoir égalisé.

 

Une génération prometteuse

De l'aveu de la sélectionneuse Sandrine Soubeyrand, cette prometteuse génération 2000 "a l’avantage d’offrir de très bons éléments sur chaque ligne et une solide colonne vertébrale", disait-elle dans une interview publiée sur le site de la fédération début avril. De Justine Lerond, régulièrement titulaire dans les buts du FC Metz cette saison, à Melvine Malard, dont les deux inspirations contre la République Tchèque ont permis d'obtenir une première victoire précieuse à l'Euro, la France dispose en effet d'un groupe complet avec des joueuses talentueuses aux profils différents dans toutes les lignes. 

Si l'équipe de France aurait certainement aimé aller plus loin dans la compétition, ne serait-ce que pour l'expérience de ces rencontres de haut niveau apporte, elle a toutefois affronté les deux références de la catégorie (même si rien ne dit que l'Allemagne ont l'Espagne soulèveront le trophée) et est sortie avec les honneurs. Les joueuses tricolores ont progressé depuis le début de la saison, cela ne fait aucun doute, et la différence entre le premier match (amical) disputé face à l'Allemagne (2-7) et celui de l'Euro (1-2) en est un bon exemple.

 

Des regrets tout de même

Premier regret pour les Bleuettes, avoir manqué le coche pour rejoindre le dernier carré. Elles ont montré qu'il y a avait la place et qu'elles pouvaient faire jeu égal avec les épouvantails de la catégorie. Deuxième regret, ne pas avoir réussi à faire une plus grande différence face à la République Tchèque lors de la première journée, lors d'une rencontre disputée devant plus de 10 000 spectateurs. La large victoire de l'Allemagne face à l'Espagne lors d'un match joué plus tard dans la journée aurait pu donner un avantage décisif aux Bleuettes. même si le tirage permettait à l'Espagne d'avoir la main lors de son match face au pays-hôte. Dans l'obligation de l'emporter lors de la dernière journée, les Tricolores ont presque réussi leur pari et ont en tout cas abordé la rencontre comme il le fallait avant d'être victimes du talent des Ibères et de leur expérience. 

 

Au-delà de l'élimination précoce de l'équipe de France des moins de 17 ans de l'Euro qui se dispute actuellement en République Tchèque, il convient de voir les aspects positifs de son aventure européenne où elle a eu à affronter les deux références de la catégorie pour en sortir de ces deux oppositions avec des regrets certes, mais également la satisfaction d'avoir su leur poser des problèmes et de ne pas avoir lâché. Alors que la porte est ouvrte à l'étage supérieur en vue de la Coupe du monde U20 l'année prochaine, les 18 joueuses sélectionnées pour l'Euro ont rejoint leur club avec une jolie dose d'expérience supplémentaire emmagasinée. 

 

Le bilan des Bleuettes

 

 

 

Les demi-finales

 

 

 

 

* L'Allemagne et l'Espagne ont remporté huit des neuf titres à l'Euro U17 et sont toujours en course pour cette dixième édition. Au niveau mondial, l'Asie a remporté quatre des cinq Coupes du monde disputées. Seule la Pologne lors de l'Euro 2013 et la France lors de la Coupe du monde 2012 sont parvenues à perturber l'ordre établi.

 

 

Crédit photo : FFF

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.