Actus
Sur nos forums
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 24/09/2017 13h54
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de vivie60 à 24/09/2017 12h50
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de dovensi à 24/09/2017 12h30
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J11 : Paris fait tomber Lyon


Publié le 18 décembre 2016 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J11 : Paris fait tomber Lyon

Le PSG a frappé un grand coup ce week end en battant Lyon (1-0) à domicile, mettant fin à 35 mois d'invincibilité, et prenant par la même occasion la tête du championnat de France. Juvisy a été accroché par Bordeaux, alors que Montpellier l'a emporté facilement face à Soyaux.


 

 

 

PSG - OL : 1-0

Voir le résumé ici


Juvisy - Bordeaux : 0-0
En cette fin d’année, l’urgence se faisait sentir pour Juvisy au stade Bondoufle. Les joueuses d’Emmanuel Beauchet restaient sur deux défaites en championnat, dont une dans le derby francilien (0-3) la semaine passée. En plein doute, les Juvisiennes étaient aussi privées de Gaëtane Thiney, blessée suite à un coup dans l’abdomen reçu face à Paris. En face, Bordeaux, lui aussi défait il y a une semaine, restait sur sa faim. «Un gros sentiment de déception et de frustration a envahi le vestiaire à la fin du match», avait d’ailleurs expliqué l’entraîneur Bordelais Jérôme Dauba après le match face à Rodez (0-2). Les Girondines étaient les premières à se mettre en lumière, mais Celine Deville s’interposait (7e). Juvisy s’installait progressivement dans le camp adverse, mais Elisa Launay et sa défense tenaient bon (28e, 30e). Juvisy pensait avoir fait le plus dur grâce à Catala qui, après la demi-heure de jeu, poussait le ballon au des filets, mais madame Bonnin sifflait une faute en faveur des visiteuses (33e). Comme face à Montpellier, Bordeaux tenait bon et revenait à la mi-temps à hauteur de la «Juv’».

 

Les coéquipières de Camille Catala, qui se créait une occasion dès le retour des vestiaires, poussaient davantage dans le deuxième acte (46e, 50e). Mais le show Launay se mettait lui aussi en place. La gardienne bordelaise multipliait les parades aussi salvatrices que spectaculaires, bien suppléée par moments par sa défense, comme lorsque Camille Elicheche effectuait un magnifique retour sur Tatiana Coleman à moins d’un quart d’heure du terme (77e). Sous les yeux de presque 300 spectateurs, dont une vingtaine de supporters Girondins, Bordeaux allait tenir son match nul, malgré quelques plumes laissées en route (Chloé Billaud sortait sur civière dans le temps additionnel). Le constat est cruel pour Juvisy, qui n’a plus gagné depuis le 30 octobre, plus clairsemé pour Bordeaux, dont il s'agissait du quatrième match consécutif sans marquer. Mais le club girondin termine à la trêve hors de la zone de relégation. Prochain rendez-vous pour Bordeaux le 8 janvier avec un déplacement en Coupe de France sur la pelouse de Poitiers. Juvisy va devoir se réajuster avant de retrouver les terrains, le 8 janvier face à Rouen en Coupe de France.


Les compositions d’équipe :

Juvisy : Deville, Soyer (De Almeida 68e), Tounkara, Cascarino, Greboval, Butel, Dusang (C), Declercq (Jaurena 79e), Diani (Matéo 58e), Coleman, Catala.


Bordeaux : Launay, Hamidouche, Eliceche, Mustaki (Ouinekh 85e), Billaud, Lacroix, Istillart, Lardez, Cambot (C) (Ferreira 90+2e), Sumo, Loumagne (Montegut 72e).

 


Rodez - Albi : 1-0
Une semaine après sa victoire face à Bordeaux, Rodez voulait poursuivre son redressement en championnat après une longue série sans victoire. Albi souhaitait également se relancer, et ne pas laisser Marseille et Bordeaux s’éloigner à ses dépens de la zone de relégation. Dans un stade Paul Lignon où les supporters présents et les joueuses devaient lutter contre le froid (6 degrés lorsque la rencontre débutait), c’est Albi qui se chargeait de réchauffer le premier l’atmosphère. Dès la 4e minute de ce derby, Tatiana Solanet était bousculée dans la surface mais madame Bartnik ne sifflait pas, dans un match rugueux qui ne manquait pas de contacts. Dominateur, Albi se montrait maladroit face aux cages (18e, 37e, 41e), et aurait même pu concéder un penalty en fin de première mi-temps après que Cance avait reçu un pied en pleine figure dans la surface. L’arbitre ne sifflait pas, au grand dam de Sébastien Joseph, fou de rage sur son banc.

 

Les Ruthénoises revenaient des vestiaires en étant beaucoup plus conquérantes, et la sortie de Clara Noiran, blessée, au profit de Flavie Lemaître à la 55e minute allait changer le cours du match. Quinze minutes après son entrée en jeu, la buteuse du RAF était stoppée irrégulièrement dans la surface par une défenseuse adverse. Elle se chargeait de convertir elle-même le penalty accordé par Solène Bartnik (1-0, 71e). C’était au tour d’Adolphe Ogouyon de pester sur son banc, mais contre ses joueuses, débordées par la seconde mi-temps de leurs adversaires. Malgré une dernière frappe dangereuse de Rueda en fin de match (90e), ni les entrées de Condon ou Girard ne changeront le cours de la rencontre. Rodez remporte sa première victoire de la saison à domicile, de justesse, et se donne de l’air grâce à ce troisième succès de la saison. Une façon de passer les vacances la tête légère avant leur prochain match de championnat à Marseille, le 15 janvier prochain. Leurs voisines du Tarn, qui se déplace à Montpellier mercredi à 15h en match en retard de la 7e journée, n’ont presque plus de cartouches en vue de recoller sur les non-relégables.

 

Les compositions d’équipe :

Rodez : Niphon, Bornes, Guellati, Bonet (De Sousa 64e), Hoarau, Cugat (C), Barbance, Couturier, Banuta, Noiran (Lemaitre 55e), Cance (Daniel 90+2e)


Albi : Perrault, Schlepp, Rouzies, Cazes, Arcambal (C), Cazeau, Cervera, Pantelic, Solanet (Rueda 89e), Martinez (Girard 86e), Benlazar (Condon 74e).


Buts : Lemaître (s.p., 71e)

 

 

Soyaux - Montpellier : 0-2
De nouveau privé de Laëtitia Tonazzi, Montpellier voulait relever la tête après sa courte défaite face à l’OL la semaine dernière, tandis que Soyaux, qui restait sur deux nuls consécutifs, souhaitait faire aussi bien que la saison dernière à domicile (1-1). Au stade Léo Lagrange, Montpellier était revenu deux fois avec le nul lors des 4 rencontres précédentes. Alors que la troisième semble assurée pour les Héraultaises, ces dernières visent plus haut et devaient donc absolument éviter tout faux pas. «Ce sera un combat, car cette équipe [Soyaux, ndlr] est une bande de copines qui font les efforts ensemble, elles sont hargneuses et ne lâchent rien. A nous de mettre ce qu’il faut et ne pas les prendre de haut», avertissait la défenseure montpelliéraine Marine Haupais sur MHSC.com avant la partie. Toujours empêtré dans la bataille du milieu de tableau, Soyaux retrouvait notamment Marie-Aurelle Awona, de retour après plus d’un mois d'absence (CAN). Malheureusement, Montpellier n'aura pas laissé beaucoup de raisons d'espérer à Soyaux lors de cette rencontre. Les joueuses de Jean-Louis Saez commençaient fort la partie et prenaient les devants dès la 9e minute. Sofia Jakobsson inscrivait son 8e but de la saison en D1, avant que Lindsay Thomas ne double la mise dix minutes plus tard, de la tête sur corner (2-0, 19e). Les Pailladines se régalaient face à des Sojaldiciennes incapables de se sortir du pressing adverse. Elles touchaient la barre par deux fois et se créaient de nombreuses occasions, mais ne parvenaient pas à alourdir le score avant la mi-temps.

 

Soyaux se reprenait au retour des vestiaires et était même tout proche de réduire l’écart en fin de partie, bien aidé par Romane Munich qui réalisait plusieurs arrêts de grande classe. Mais Montpellier emportait finalement son 8e match en D1 cette saison, reprenant sa marche en avant. L’année n’est pas finie pour autant pour les Héraultaises, qui pourront se rapprocher un peu plus de Lyon et du PSG face à Albi, mercredi. Soyaux va cogiter dans les prochaines semaines avant de retrouver Lorient le 8 janvier en Coupe de France.


Les compositions d’équipe :

Soyaux : Munich, Awona, Thibaud, Viana, Tandia, Lépine (Dumont 46e), Deschamps, Nakkach (Belkacemi 46e), Clérac, Babinga, Bourgouin.


Montpellier : Philippe, Torrent, Agard, Sembrant (C), Karchaoui (Leger), Le Bihan (Torrecilla), Dekker, Toletti, Daughetee, Jakobsson, Thomas.


Buts : Jakobsson (9e), Thomas (19e)

 

 

FC Metz – Guingamp :

La rencontre prévue dimanche à 15h entre le FC Metz et l’En Avant Guingamp a été reportée, à une date non-communiquée pour l'instant, en raison des conditions météorologiques défavorables dans l’est de la France. Le gel qui s’est emparé cette semaine de la pelouse du stade municipal d’Amneville a rendu le terrain impraticable. La Fédération Française de Football communiquera une nouvelle date dans les jours à venir.

 

ASSE - OM : 0-2
Marseille était en pleine bourre après avoir récolté ses deux premiers succès de la saison de suite dont celui assez net (3-0) face à Metz la semaine dernière. Une victoire qui ressemble beaucoup à celle acquise par Saint-Etienne face aux Grenates… lors de la 6e journée. C’était la dernière victoire des Vertes en championnat. Depuis, l’équipe d’Hervé Didier a été perturbée par la Coupe du monde U20 et reste sur deux match nuls, 0 à 0. C’était donc surtout pour l’OM l’occasion de dépasser son adversaire du jour au classement. «Marseille est une équipe en forme, qui a beaucoup de qualités et qui va obtenir tranquillement son maintien cette saison. Il y a pas mal de joueuses qui sont passées chez nous et que nous connaissons bien. Elles ont de la qualité. Nous voulons rester devant, ce qui passe par une victoire dimanche», avait expliqué l’entraîneur du Forez sur le site officiel du club avant la rencontre. Les Stéphanoises inquiétaient Pauline Peyraud-Magnin à plusieurs reprises dès le début de la rencontre (7e, 12e, 19e), mais ce sont bien les Olympiennes qui ouvraient le score grâce à Charlotte Lozé. A la 32e minute, sur un coup-franc de Coton-Pelagie dévié de la tête par Asseyi, la Marseillaise trompait Chavas. Chaumette (37e) et Gherbi (45e) tentaient de remettre leur équipe dans la partie mais c’est Marseille qui était devant à la pause.

 

Les 200 spectateurs qui s’étaient massés dans le stade Maurice Rosson de Feurs voyaient les Vertes encaisser un deuxième but peu après le retour des vestiaires. Viviane Asseyi, bien lancée par Sandrine Bretigny dans la surface, plaçait le ballon sous Mylène Chavas afin de donner un peu plus d’ampleur au score (2-0, 56e). Son quatrième but en D1 cette année. Dans la foulée, Saint-Etienne se montrait toujours aussi inefficace devant (64e, 65e), et courait après le score alors que Marseille se contentait de gérer. Si les Stéphanoises pensaient réduire le score à la 86e minute, madame Cruchon leur refusait cette joie puisque le ballon était manifestement sorti auparavant. Vainqueur depuis 3 rencontres, l’OM semble avoir trouvé son allant. Sa première face à Saint-Etienne après 3 rencontres en faveur des Vertes. Le revers est de taille pour l’ASSE dont c’est la troisième défaite cette saison. Les joueuses d’Hervé Didier basculent dans la deuxième partie de tableau, alors qu’elles retrouveront la D1 le 11 janvier prochain, face à Juvisy. Marseille voudra continuer sur cette dynamique lors des 32e de finale de coupe de France, face à Montpellier, le 8 janvier.


Les compositions d’équipe :

Saint-Etienne : Chavas, Carage, Boishardy, Sissoko, Gauvin, Clemaron (C), Gherbi (Moreau 68e), Garbino, Peruzetto, Chaumette (Fleury 75e), Gago (Vallet 46e).

 

Marseille : Peyraud-Magnin, Soulard, Gadea, Multari, Lakrar, Pizzala (C), Yüceil (Laplacette 63e), Lozé (Cousin 69e), Coton-Pelagie, Asseyi, Brétigny (Blanc 88e).


Buts : Lozé (32e), Asseyi (56e)

 

 

 

 

Crédits compositions Rodez et Albi : Footoféminin 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.