Actus
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

V.Boquete : "Je suis venue pour être une joueuse importante"


Publié le 16 décembre 2016 | Actus
Par La Rédaction


V.Boquete : Je suis venue pour être une joueuse importante

Alors que se profile le choc de la 11e journée de Division 1 féminine entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique lyonnais au Camp des loges ce samedi, nous avons pu rencontrer la nouvelle chef d'orchestre du club de la capitale. Pleine d'ambition, Vero Boquete veut emmener le PSG le plus haut possible.


 

 

 

 

Entre trois passages aux Etats-Unis, elle a évolué en Russie, en Suède et en Allemagne. Après avoir joué un peu partout, à 29 ans, Vero Boquete a décidé de poser ses valises au Paris Saint-Germain cet été jusqu'en 2018. Toujours très professionnelle et souriante, la joueuse emblématique de la Roja a passé une petite demi-heure à répondre à nos questions avec plaisir. Animée par la soif de titres, "Vero" veut emmener le PSG le plus haut possible. 

 

 

Après un peu plus de quatre mois sous les couleurs parisiennes, vous semblez avoir trouvé votre rythme ?
V.B : « J'espère réaliser une grande saison. Je suis venue ici suite à une année difficile au Bayern Munich après avoir gagné la Ligue des champions avec Francfort. Je voulais vraiment venir ici. Le club et Patrice me voulaient. Quand nous sommes tombés d'accord, cela m'a tout de suite donné beaucoup de motivation et de confiance. Pour moi, c'était aussi venir dans un grand club même si l'équipe féminine n'a pas encore gagné de trophées (à l'exception du Challenge de France 2010, ndlr). Le projet du club m'intéresse beaucoup, j'ai donc beaucoup d'ambition pour décrocher des titres ici et aider l'équipe à aller le plus haut possible.

 

Pensez-vous être la joueuse qui pourrait permettre au PSG de gagner les matches qui comptent, un titre voire la Ligue des champions ?
- Je crois que si le PSG gagne la Ligue des champions, cela serait grâce à tout le groupe. Ce que l'on s'est dit avant le match retour contre Lillestrøm a été fondateur. Maintenant, nous avons des matches importants chaque semaine, et l'objectif c'est de gagner à chaque fois. Ce qui compte, c'est d'atteindre nos objectifs.

 

En France, il y a beaucoup d'attente autour de vous.
- C'est bien ! (sourire). Quand les gens attendent beaucoup de toi cela veut dire que tu peux faire de bonnes choses. Pour certaines joueuses, c'est une sorte de pression, mais je joue depuis beaucoup d'années avec la pression et j'aime cela. Je me donne toujours à 100% et cette attente autour de moi me galvanise.

 

Pourquoi avoir choisi le Paris Saint-Germain et pas Lyon par exemple ?
- Il me fallait un projet de jeu qui collait plus à mes qualités car c'était plus compliqué à Munich. J'ai toujours su m'adapter dans tous les clubs où j'ai joué et j'avais besoin de gagner d'autres titres. C'est une année de championnat d'Europe et ma sélection possède un style de jeu qui s'apparente plus au style français et du PSG. Cela me semblait plus logique de venir ici. Le PSG c'est le plus grand club de France, une équipe comme Lyon n'était pas très motivante pour moi. Je suis venue ici pour être une joueuse importante et pouvoir aider le club à gagner des titres.

 

Vous avez donc pensé à la sélection et à l'Euro quand vous vous êtes engagée avec le PSG ?
- Les raisons qui m'ont décidée à venir ici, c'était tout d'abord la présence de Patrice (Lair), et aussi le style de jeu. Je crois qu'en France cela joue plus au ballon et que cela s'apparente au football espagnol plus qu'en Allemagne, et c'est ce vers quoi nous essaierons de tendre avec la sélection l'été prochain pendant l'Euro.

 

On sait beaucoup de choses sur Vero Boquete la milieu de terrain, mais dans la vie, vous êtes aussi une femme très occupée.*
- C'est une femme passionnée de football et aussi pour l'éducation. Je crois que le football, le sport plus généralement peut grandement aider à transmettre des valeurs, à changer un peu la société. Je possède mon école de football dans ma ville d'origine (camps d'été, centre d'entraînement) où la formation est mixte avec de jeunes joueuses et de jeunes joueurs car c'est pour moi la meilleure façon de former. Je travaille sur des projets qui me tiennent à cœur toujours avec l'objectif d'éduquer, d'inculquer des valeurs. Pendant mes vacances je rends visite à des écoles, des clubs, des équipes féminines, je vais à la rencontre des jeunes. »

 

 

*Vero Boquete a également sorti sa biographie, écrite par un journaliste de Marca, "Vero Boquete : la princesse du sport roi". Elle a aussi milité pour l'intégration des féminines dans le jeu vidéo FIFA. 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
21 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.