Actus
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de dovensi à 20/10/2017 18h03
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de gromit à 20/10/2017 18h00
Changement de la ligne éditoriale Foot d'Elles
Dernier message de à 20/10/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Ada Hegerberg n'a jamais été aussi forte


Publié le 09 décembre 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Ada Hegerberg n'a jamais été aussi forte

A la veille du choc face à Montpellier, l'OL aborde un mois qui pourrait être décisif pour la suite du championnat et lui permettre de prendre le large en tête de la D1. Pour cela, le club pourra compter sur un de ses atouts offensifs principaux : Ada Hegerberg. Elue meilleure joueuse de D1 lors des Trophées Foot d'Elles, l'attaquante semble plus forte que jamais, à seulement 21 ans.


 

 

Derrière son sourire angélique se cache un talent pur, un diamant brut poli pour trouver le sens du but. Toujours en quête de la solution face à la cage adverse, Ada Hegerberg est devenue en l'espace d'un peu plus de deux ans de présence dans les rangs de l'Olympique lyonnais la meilleure buteuse incontestée de la Division 1 féminine. Et tout cela à seulement 21 ans.

 

Des statistiques stratosphériques
Si l'OL est allé cherché ce formidable triplé la saison passée, le club rhodanien le doit en grande partie à sa cannonière en chef. Auteure de 54 buts toutes compétitions confondues dont 12 en Ligue des champions (compétition dont elle a terminé meilleure buteuse), la Norvégienne est indissociable de la réussite lyonnaise. Et cette saison a démarré sur de bonnes bases : neuf réalisations en championnat (deuxième meilleure buteuse de la D1 derrière Eugénie Le Sommer à 10 réalisations), et quatre buts sur la scène européenne.

Elle a d'ailleurs inscrit son centième but avec l'OL il y a tout juste un mois avec 75 matches au compteur (1,3 buts par match). Evidemment, l'attaquante a marqué beaucoup de buts lors de larges victoires en championnat, il n'empêche que ces buts il faut savoir les mettre. À 21 ans, elle se sent plus forte que jamais. « Individuellement, j’ai beaucoup travaillé [la saison passée], de façon à être prête à chaque match. Tout le monde était là pour moi, pour m’aider et être à mes côtés », nous confiait-elle au printemps dernier. Un rendement qui lui a permis d'être élue meilleure joueuse UEFA de la saison 2015-2016, et meilleure de joueuse de D1 lors des Trophée Foot d'Elles. Et il faut s'attendre à ce que sa progression se poursuive dans les années à venir. Après une bonne saison en Norvège sous les couleurs du club de Stabaek (33 buts), puis un passage par Potsdam (14 buts en deux saisons), c'est à Lyon qu'Hegerberg a vraiment explosé dans un top club. Surtout qu'elle est capable de marquer à peu près dans toutes les positions : de la tête, du pied gauche ou du pied droit. 

 

 



L'obsession de la finition
Si ce qui importe à Ada Hegerberg est la victoire de son équipe, sur le plan personnel, la Norvégienne est obsédée par le but. Lorsqu'elle ne trouve pas le chemin des filets au cours d'une rencontre, elle sort frustrée du terrain. « J'essaie de travailler au mieux de façon à atteindre le meilleur résultat devant le but. Je pense que lorsque l'on travaille aux côtés de joueuses telles que celles qui appartiennent à ce groupe lyonnais, on ne peut que progresser. Lors des entraînements, le niveau est très élevé, tout le monde joue le coup à fond de façon à gagner sa place. », confie-t-elle.
En plus de cette efficacité, elle sait aussi délivrer la dernière passe (4 en Ligue des champions la saison passée), ce qui démontre une certaine vision du jeu et un sens pour le collectif. « Vous savez, gagner des titres représente quelque chose de génial pour une joueuse, mais nous ne pouvons pas le faire toute seule. C'est notamment grâce au travail effectué par Jean-Michel Aulas, le Président du club, que l'OL en est arrivé à un niveau européen aujourd'hui. Je suis vraiment très contente d'appartenir à ce groupe lyonnais ».

 

À l'approche des chocs de décembre, les défenses adverses héraultaises et parisiennes doivent certainement réfléchir à une manière de la stopper. Car la saison passée, cela n'avait pas été très concluant notamment pour le PSG qui avait subi la loi de la Nordique au match aller à Gerland où elle avait inscrit un triplé. Bis repetita en demi-finale de Ligue des champions en avril dernier avec un doublé lors de la débâcle parisienne (7-0). Ada sait donc être présente dans les grands rendez-vous. Montpellier et Paris savent à quoi s'en tenir.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.