Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 20/11/2017 10h23
D1 F 2017-2018
Dernier message de anaxagore à 20/11/2017 10h10
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 20/11/2017 09h18
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

PSG-MHSC : la course à l'Europe


Publié le 28 octobre 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


PSG-MHSC : la course à l'Europe

Pour le compte de la 6e journée de Division 1 féminine, le Paris Saint-Germain reçoit ce dimanche au Camp des Loges Montpellier pour un duel qui s'annonce décisif en vue de la course à l'Europe. Si les Héraultaises semblent supérieures, la victoire face à Lillestrøm pourrait servir de déclic aux Parisiennes.


 

 

 


En championnat, elles vont vivre leur premier grand test. Après cinq journées, les joueuses du Paris Saint-Germain sont toujours invaincues. Tout comme leur adversaire héraultais de dimanche. Montpellier et Paris sont à égalité de points sur le podium (15 points) dans la même cadence que l'Olympique lyonnais. Mais leur confrontation ce dimanche, pour le compte de la sixième journée de Division 1, au camp des Loges (coup d'envoi à 15h) devrait donner des indications pour la suite de la saison.


Montpellier semble un cran au-dessus

Depuis la reprise du championnat, si le bilan comptable est sensiblement le même, l'impression laissée par les deux équipes est différente. Avec l'arrivée de Patrice Lair, d'un nouveau staff, et suite à de nombreux changements dans l'effectif, les joueuses de la capitale ont semblé encore en rodage lors des premières journées avec parfois des victoires quelque peu poussives. Mais le PSG « veut continuer à avancer » et reste ambitieux.

De son côté, le collectif montpellliérain a été impressionnant, solide comme le prouve sa victoire à Juvisy lors de la dernière journée (2-1), et se pose en sérieux candidat à l'Europe, comme en atteste l'entraîneur parisien : « Cela va être un match où il va falloir que l'on soit très bons pour prendre des points parce qu'aujourd'hui Montpellier c'est une équipe qui travaille depuis trois, quatre ans sur son fond de jeu, qui s'est bien renforcée cette année, intelligemment, qui a laissé partir certaines filles qui, à mon avis n'apportaient pas ce qu'elles devaient apporter et qui ont été remplacées par d'autres qui sont au niveau. Avec Lyon je pense que ce sont les deux meilleures équipes ».


Lillestrøm, le déclic

Mais un match récent pourrait peut-être changer cette impression. Au bord de l'élimination après le seizième de finale aller à Lillestrøm (défaite 3-1), les coéquipières de Shirley Cruz ont réussi à renverser la tendance en s'imposant 4-1 à Charléty et forcer la porte des huitièmes. Une performance qui a soudé le groupe et qui pourrait être fondatrice pour le reste de la saison parisienne : « Lillestrøm, oui cela peut être un déclic. On continue d'avancer. On a bien commencé la saison. Montpellier c'est le premier choc de notre saison, on verra si on est capable de faire quelque chose ou pas ce week-end », confie Katarzyna Kiedrzynek.

Si le groupe vit toujours aussi bien, quelque chose semble s'être créée ce soir du 13 octobre : « Cela fait toujours du bien de remonter deux buts, c'est vrai que c'est le meilleur scenario possible. Cette victoire a montré que l'on était capables d'élever notre niveau sur un match. C'est encourageant par rapport aux gros matches de championnat et de Champion's League qui vont arriver », analyse Patrice Lair.


Un duel décisif pour l'Europe

Comme Montpellier, Paris ne se cache pas. L'objectif minimal est d'accrocher la Ligue des champions en fin de saison. L'équipe qui sortira vainqueur de ce duel possédera une certaine avance pour la deuxième place synonyme de qualification pour l'Europe : « Oui, c'est un match très important qui permettra d'avoir un ascendant psychologique et tout en sachant que le match retour arrivera très rapidement, début janvier (le 15 janvier 2017 - 12e journée). L'équipe qui va prendre les points aura fait un grand pas vers l'Europe », confie Patrice Lair. Les Parisiennes seraient bien inspirées de conserver leur invincibilité au Camp des Loges dimanche, car derrière une période difficile s'annonce. Grace Geyoro, Marie-Antoinette Katoto et Hawa Cissoko partiront avec l'équipe de France U20 pour le Mondial, et il faudra limiter la casse pendant quelques semaines avec un effectif qui n'était déjà pas pléthorique et qui sera encore plus limité en nombre.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
9 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.