Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de thenightwalker à 26/09/2017 14h16
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 26/09/2017 14h04
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 26/09/2017 13h50
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J5 : Première pour Albi, les leaders s'en sortent


Publié le 16 octobre 2016 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J5 : Première pour Albi, les leaders s'en sortent

Lyon, Montpellier et Paris continuent leurs sans-faute dans le championnat de France, creusant l'écart avec Juvisy et le reste du championnat. Dont Albi, qui a remporté dimanche son premier match de la saison face à Metz, toujours bon dernier de cette D1.


 

 

 

 

Olympique de Marseille- Olympique Lyonnais : 1-6
Président de l’association OM, Jean Pierre Foucault a bien tenté de motiver les joueuses de Christophe Parra avant la rencontre, afin qu’elles puissent obtenir un résultat devant les 1 685 spectateurs du stade Parsemain, face à l’Olympique Lyonnais. Un adversaire qui comptait encore quelques absentes (Dali, Kaci, Mbock, Thomis) auxquelles s’ajoutait aussi le forfait de dernière minute de Claire Lavogez, victime d’une gastro entérite, et qui a assisté à la rencontre depuis les tribunes. Qualifié facilement en 8e de finale de Ligue des champions cette semaine, Lyon n’a pas dû forcer son talent pour l’emporter dans ce premier Olympico de l’histoire à Marseille, face à une équipe qui comptait également plusieurs absentes. Les Rhodaniennes prenaient rapidement l’ascendant dans cette partie, alors qu’Ada Hegerberg (13e), Eugénie Le Sommer (14e) puis Camille Abily (20e) se créaient les premières occasions franches de la rencontre. L’OM allait finalement céder sur un centre de Le Sommer, repris par Abily au premier poteau et mal repoussé par Hatchi, la remplaçante de Pauline Peyraud-Magnin, toujours absente (27'). Positionnée à droite de l’attaque, Le Sommer allait ensuite marquer son 6e but de la saison d’une frappe puissante sous la barre, avant qu’Hegerberg n’inscrive un but similaire juste avant la mi-temps (3-0, 44e), le 30e de l’OL cette saison en D1.

 

Conforté par cet avantage net, les Fenottes allaient continuer leur festival, Le Sommer marquant avec un peu de chance son deuxième but de la partie au retour des vestiaires (4-0, 49e), avant que Majri ne marque -dans le but vide-, pour la 3e journée consécutive, à la 62e minute, profitant du fait que Léo Multari -qui disputait son premier match de la saison- et Anais Hatchi se rentraient dedans. Entrée trois minutes auparavant, Tess Laplacette détournait un centre lyonnais dans ses propres cages à la 65e minute, concluant la marque pour les championnes d’Europe. A un quart d’heure de la fin du temps règlementaire, Viviane Asseyi profitait d’une grosse erreur de Wendie Renard pour tromper Sarah Bouhaddi, premier but encaissé par l’OL cette saison. La buteuse expliquait pourtant après la rencontre être « dégoutée d’avoir perdu. On apprend au fur et à mesure et aujourd’hui c’était un bon match pour apprendre », relativisait-elle aussi au micro d’OM.net. « Je dois mettre en avant la bonne performance de cette équipe de Marseille, déclarait Gerard Prêcheur en zone mixte. On a eu du mal à rentrer dans la rencontre à trouver notre rythme. C’était pas non plus un grand Olympique Lyonnais parce que je pense qu’il y avait de la fatigue physique et mentale due à l’enchaînement des matches ». Lyon poursuit toutefois son sans-faute tandis que Marseille se retrouve pour la première fois de la saison dans la zone de relégation. « Il ne faut pas oublier que nous sommes promus », rappelait Sandrine Brétigny après la partie. 


Les compositions d’équipes :


Marseille : Hatchi, Vignal, Gadea, Multari, M'Bassidje, Elisor (Soulard 39e), Storti, Pizzala (C), Lozé (Bouchet 70e), Brétigny (Laplacette 62e), Asseyi.


Lyon : Bouhaddi, Bremer, Renard (C), Kumagai, Houara d'Hommeaux, Abily, Seger (Hamraoui 46e), Marozsan (Petit 62e), Le Sommer (Tarrieu 73e), Hegerberg, Majri.


Buts : Abily (27e), Le Sommer (32e, 49e), Hegerberg (44e), Amel Majri (62e), Laplacette c.s.c (65e) pour Lyon ; Asseyi (75e) pour Marseille.

 


Juvisy - Montpellier : 1-2

Voir le résumé du match ici

 


ASSE-Soyaux : 2-2
Belle opposition cette semaine entre deux clubs prometteurs cette saison. Saint-Etienne, qui restait sur une défaite face à Montpellier (0-3), recevait Soyaux, vainqueur miraculeux de Marseille (2-1) la semaine passée. Dans son stade Léon Nautin, l’ASSE allait patienter avant de se voir attribuer un penalty juste avant la mi-temps. C’est Audrey Chaumette qui s’en chargeait, et inscrivait son quatrième but de la saison dans le championnat de France, confirmant son bon début de saison (1-0, 41e). Elle a d’ailleurs été appelée cette semaine en équipe de France B, avec sa coéquipière Rose Lavaud.

 

Mais Soyaux est une équipe à réaction, et elle allait le prouver au retour des vestiaires, en égalisant par Babinga (1-1, 46e), déjà auteure du but de la victoire face à Marseille. S’ensuivaient dix minutes de folie pour les deux équipes, où Bourgouin permettait d’abord aux Soljadiciennes de prendre l’avantage à la 53e minute, avant que Maëlle Garbino ne batte Romane Munich -elle aussi appelée en équipe de France B cette semaine- afin de remette les pendules à l’heure dans la foulée (2-2, 54e). Le stade Léon Nautin ne verra plus de but jusqu’au coup de sifflet final, alors que le résultat n’arrange aucune des deux équipes. Elles ne profitent en effet pas des mauvaises performances de leurs concurrents, mais continuent de marquer des points malgré tout. Soyaux et Saint-Etienne chercheront en revanche à prendre les trois points lors de la prochaine journée, face à Bordeaux pour les joueuses de Jean Paredes, et face à Metz pour les filles d’Hervé Didier.


Les compositions d’équipes :


Saint-Etienne : Chavas, Gauvin, Boishardy (Courteille 71e), Sissoko, Carage, Lavaud, Gherbi (Blanc Gonnet 80e), Moreau, Pingeon (Peruzzetto 55e), Garbino, Chaumette.


Soyaux : Munich, Dumont (C), Viana, Awona, Boudaud, Nakkach (Hurault 78e), Tandia, Deschamps, Blais (Blais 49e), Clérac (Boudaud 64e), Bourgouin.


Buts : Chaumette (41e s.p.), Garbino (54e) pour l’ASSE ; Babinga (46e), Bourgouin (53e) pour Soyaux.

 


PSG- Rodez : 4-0
Après s’être rassuré en se qualifiant pour les 8e de finale de la Ligue des champions face à Lillestrøm cette semaine, le PSG ne voulait pas laisser filer Lyon et Montpellier, et devait impérativement l’emporter face à une équipe de Rodez qui restait sur une très lourde défaite (10-0 face à Juvisy). Encore une fois, le 2e du dernier championnat s’en est remis à sa Brésilienne, Cristiane, pour vaincre des Ruthénoises qui traversent une passe compliquée. C’est d’abord sur un corner de celle-ci que Marie-Antoinette Katoto, de la tête, venait ouvrir le score (1-0, 24e). Peu inquiété et dominateur, le PSG attendait la deuxième mi-temps pour alourdir le score. Par Cristiane évidemment, qui sur un service de Cruz, trompait Julie Niphon d’une frappe croisée du gauche. Son deuxième but de la saison seulement en D1.

 

Elle fut de nouveau impliquée sur le 3e but francilien, puisque c’est Erika qui reprenait victorieusement son coup Franc à la 71e minute, avant que Shirley Cruz ne vienne clore la marque en toute fin de partie (4-0, 86e). Paris a gagné sans briller particulièrement, mais sans encombre, et accueille avec plaisir cette trêve internationale à venir. Il faudra, pour les Parisiennes, se préparer au mieux en vue du choc qui les attend à la reprise, le week end du 30 octobre prochain, à Charléty face à Montpellier qu’elles talonne au classement. Rodez, pas distancé malgré ses deux revers consécutifs, tentera de se relancer face à des Marseillaises mal en point.


Les compositions d’équipes :


Paris : Geurts, Delannoy, Erika, Paredes, Perisset (Cissoko 61e), Diallo, Geyoro, Sarr (Boussaha 71e), Cristiane, Palacin (Cruz 46e), Katoto.


Rodez : Niphon, Bornes, Daniel, Guellati, Hoarau, Couturier (Cance 73e), Farrugia, Barbance (C), De Sousa (Guitard 68e), Banuta, Noiran (Lemaître 54e).


Buts : Katoto (24e), Cristiane (52e), Erika (71e), Cruz (86e)

 


FC Metz – Albi : 0-1
C’était le match des mal classés. Le match à ne pas perdre aussi, pour deux équipes qui n’avaient pas pris le moindre point avant la rencontre, et qui voulaient à tout prix l’emporter pour démarrer enfin leur saison. Le match fut âpre, physique, et à la hauteur de ce que les fans du stade Saint Symphorien pouvaient attendre. Albi prenait rapidement le dessus sur le promu messin, les frappes de Cervera et Cazeau passant près du cadre en début de partie. Dans ce duel à mort ou presque, le perdant de cette rencontre pouvant difficilement imaginer une belle fin de saison, Metz n’allait encore une fois pas montrer grand-chose, acculé dans sa moitié de terrain par des Albigeoises frustrées de leurs revers face à Bordeaux et Guingamp, à chaque fois à l’arraché. Mais les filles d’Adolphe Ogouyon manquaient de précision et de lucidité devant les cages adverses pour prendre l’avantage. Pourtant, cette fois, ce sont les Jaune et Rouge qui allaient l’emporter sur le fil, en marquant à la 90e minute de la rencontre, grâce à une réalisation de Tatiana Solanet. Le premier but de la saison pour l’ASPTT, qui sort de la zone rouge grâce à cette victoire. Un résultat qui sera difficile à confirmer lors de la 6e journée, à domicile face à Juivsy. Mais les Albigeoises ont, au moins, pu sortir la tête de l’eau, à l’inverse du FC Metz -pas aidé pas les blessures-, bon dernier et seule équipe à n’avoir ni marqué de but ni pris de point en championnat cette saison.


Les compositions d’équipes :


Metz : Laar, Mansuy, Gomes Jatoba, Godart, Janela, Altunkulak (Wojdyla 67e), Gathrat, Morel (C), Martins (Nell 85e), Wenger, Khelifi (Evrard 75e).


Albi : Perrault, Arcambal (C), Mitchai, Cazes, Schlepp (Gouineau 90+1e), Pantelic (Benlazar 72e), Cervera, Condon (Khouri 85e), Cazeau, Martinez, Solanet.


Buts : Solanet (90e)

 


Guingamp – Bordeaux : 2-2
L’attaquante bordelaise de 19 ans Naweal Ouinekh, arrivée cet été en Gironde, avait déclaré cette semaine sur le site officiel des Girondins : « L’objectif sera la gagne. Nous y allons pour ramener un maximum de points. C’est une équipe avec laquelle nous pouvons rivaliser. Nous les avions affrontées en match amical mais ça ne donne pas vraiment d'indications car nous n’étions pas encore très bien. Nos adversaires non plus d'ailleurs. Depuis, nous avons plusieurs matches dans les jambes et la rencontre sera forcément différente ». On se surprenait à lui donner raison lorsqu’elle inscrivit le but du 1-1 à la 57e minute, quelques instants après qu’elle avait remplacé Eva Sumo, blessée. Les joueuses de Jérôme Dauba, qui jouaient en contre-attaque en début de match avant de prendre les commandes, puis de se faire surprendre à la 20e minute sur un lob de Louise Fleury, n’ont pas lésiné sur les efforts.

 

Elles allaient finalement être récompensées de leur combativité au retour des vestiaires, lorsque le centre de Ouinekh rentrait dans les cages bretonnes. Premier but de la saison pour la jeune bordelaise. Puis Sarah Cambot allait conclure cette période d’euphorie pour les Girondines, lorsqu’elle éliminait Gignoux avant d’inscrire son troisième but en championnat (2-1, 57e). Paradoxalement, c’est après ce but que l’équipe du sud-ouest allait tirer la langue. Fatiguées, et poussées à bout par des Guingampaises qui jouaient leur va-tout sous les yeux de leurs supporters au stade Fred Aubert, les visiteuses allaient se faire rattraper en fin de match. Sur une passe de Ndolo Ewele, Oparanozie permettait aux siennes de recoller au score après avoir trompé Launay d’une frappe croisée à ras de terre (2-2, 76e). La fin de la partie était disputée, et les deux équipes se créaient des occasions, mais partaient finalement dos à dos. Guingamp engrange à nouveau des points, avant de rencontrer l’OL lors de la 6e journée, tandis que Bordeaux continue de progresser de semaine en semaine, et devrait bien profiter de ces deux semaines de repos.


Les compositions d’équipes :


Guingamp : Gignoux, Dinglor, Debever, Lorgeré, Morin (Ewele 63e), Robert, Bueno, Pervier, Fleury (Pallis 90+3e), Amani (C), Oparanozie.


Bordeaux : Launay, Hamidouche (C), Saboulard, Eliceche, Lacroix, Salomon, Istillart, Lardez, Montegut (Billaud 77e), Sumo (Ouinekh 46e), Cambot (Ferreira 82e).


Buts : Fleury (20e), Oparanozie (76e) pour Guingamp ; Ouinekh (53e), Cambot (57e) pour Bordeaux

 

 

 

Crédits compositions Metz, Saint-Etienne, Soyaux : Footoféminin.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
12 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.