Division 2
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gillesdep à 23/09/2017 20h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de footixdefrance à 23/09/2017 19h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 23/09/2017 19h06
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

N.Carric (Val d'Orge) : « Le niveau est plus relevé et homogène »


Publié le 29 septembre 2016 | Division 2
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


N.Carric (Val d'Orge) : « Le niveau est plus relevé et homogène »

Pour sa cinquième saison en D2, le FCF Val d'Orge a fait un recrutement intéressant et espère se mêler parmi les favoris du groupe B. Après trois journées, le club essonnien pointe à la quatrième place, derrière Dijon, Grenoble et Toulouse. Nicolas Carric, entraineur de l'équipe du Val d'Orge, nous en dit plus sur ce début de saison et sur les ambitions du club. Entretien.


 

  

Avec sept arrivées, vous avez fait un recrutement intéressant cet été encore. Pensez-vous que votre équipe soit plus solide que la saison passée ?
N.C : « Je pense que le recrutement fait cet été permet à l'équipe d'être encore plus homogène que les saisons précédentes. Nous sommes plus forts sur toutes les lignes, même si certaines joueuses importantes sont aussi parties pour retrouver la D1 (Aude Moreau à Saint-Etienne, Luce Ndolo Ewele à Guingamp). Nous avons fait en sorte de renforcer chaque ligne et d'étoffer notre effectif, alors le groupe de cette année est plus complet que celui de la saison dernière.

 

Pouvez-vous nous dire un mot sur vos recrues et sur ce qu'elles peuvent apporter au groupe ?
- La plupart des joueuses arrivées durant le mercato estival ont déjà joué en première division (Julie Machart, Lilas Traïkia, Gwenaëlle Butel, Céline Chatelain, Anaïs Makengo) alors en plus de leurs qualités footbalistiques, je pense qu'elles peuvent nous apporter un gros plus avec leur expérience sur et en dehors du terrain. Ensuite, les arrivées de Kimberley Gaudry, Matel Sall et Anaïs Makengo, nous permettent aussi de « rajeunir » un peu le groupe et de préparer l'avenir.

 

Quels sont les objectifs et ambitions du Val d'Orge pour cette saison 2016-2017 ?
- L'objectif fixé pour cette édition est de figurer dans le Top 5. Pour la Coupe de France, nous verrons en temps voulu et surtout en fonction de notre situation et du tirage. C'est une compétition « bonus », mais l'objectif principal est celui du championnat, alors en décembre, nous verrons si nous pouvons jouer la Coupe de France à fond ou si nous restons sur notre priorité avec la D2.

 

En passant de trois à deux, les groupes de la D2 ont été un peu remaniés cette saison. Quel est votre sentiment sur le groupe B dans lequel vous évoluez ?
- C'est un peu compliqué car finalement je connais très peu les équipes qui évoluent dans ce groupe avec nous. Le fait de n'avoir plus que deux poules au lieu de trois, offre un niveau plus relevé que les saisons passées et crée encore davantage d'incertitudes. Notre contre-performance face au promu toulonnais le week-end dernier (1-1) en est la preuve. Le niveau sera plus homogène et les matches plus disputés chaque dimanche. Quelque part, le remaniement de la D2 permet de découvrir d'autres équipes et d'autres styles de jeu, alors c'est quelque chose d'intéressant et d'enrichissant. Malheureusement, cela se fait au détriment de longs voyages qui engendrent souvent pas mal de fatigue.

 

Jusque là, votre équipe comptabilise deux nuls et une victoire. Que retenez-vous de ce début de championnat ?
- Je dirais que nous avons fait deux premiers matches intéressants. Négocier un match nul à Toulouse (1-1) alors qu'il restait sur une série de dix victoires en fin de saison dernière, était une belle performance pour entamer le championnat. Ensuite, nous allons gagner à Vendenheim (3-1) que nous n'avions jamais battu ces dernières saisons, alors c'était aussi très encourageant. Malheureusement, le week-end dernier nous avons fait un non-match total face à Toulon (1-1). Cela doit nous montrer que rien n'est acquis et que nous devons être sérieux sur tous les matches, quelque soit l'adversaire. J'espère que cela va nous servir de leçon sur l'ensemble des rencontres de la saison, et pas seulement sur les deux, trois semaines à venir.

 

Pour vous, quels sont les prétendants à la montée dans votre groupe cette année ?
- Comme je le disais toute à l'heure, je ne connais pas tout le monde, mais je pense que l'on sait quand même qui peut prétendre à la montée en fin de saison. Dijon est le grand favori, et pour les avoir joué en match de préparation, je confirme que c'est vraiment une bonne équipe. Après, Toulouse sera dans le coup, Grenoble certainement aussi, et Nîmes qui descend de D1, devrait probablement se joindre à eux. Pour moi, ce sont les quatre grosses équipes du groupe avec lesquelles j'espère nous voir nous mélanger dans le haut du tableau.

 

Ce week-end vous vous déplacerez du côté du Puy. Que connaissez-vous de votre adversaire et qu'attendez vous de cette rencontre ?
- Le match de ce week-end doit nous permettre de corriger ce que nous avons raté le week-end dernier, et de renouer avec la victoire. Nous devons nous remobiliser tout de suite et montrer que le match face à Toulon était un jour sans. Même si le début de saison du Puy est moyen en termes de points, ils ont fini dans les six la saison dernière alors cela reste une équipe costaud pour moi. D'après ce que j'ai entendu, c'est une formation difficile à manoeuvrer chez elle en plus, alors il faudra vraiment être sérieux et sortir un gros match pour ramener les trois points ».

 

 

 

Propos recueillis par Sandrine Dusang

 

 

Crédit photo : Giovani Pablo Photography

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.