Actus
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de dovensi à 20/10/2017 18h03
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de gromit à 20/10/2017 18h00
Changement de la ligne éditoriale Foot d'Elles
Dernier message de à 20/10/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Cindy Perrault (Albi) : « Je suis une compétitrice »


Publié le 22 septembre 2016 | Actus
Par Benjamin Roux pour Foot d'Elles


Cindy Perrault (Albi) : « Je suis une compétitrice »

En manque de temps de jeu à l’OL, Cindy Perrault, 20 ans, était à la recherche d’un nouveau challenge en D1. C’est à Albi qu’elle a posé ses valises cet été. Travailleuse et motivée, la native d’Angers souhaite progresser et franchir un cap dans un club où elle est désormais titulaire. Interview.


 

 

 


Pourquoi avoir choisi Albi afin de poursuivre votre carrière ?

- Le club d’Albi et son coach Adolphe Ogouyon me sollicitent depuis deux saisons. Cela avait failli se faire il y a deux ans mais, au dernier moment, je me suis rétractée et j’ai préféré rester à Lyon. Je pensais alors avoir encore des choses à apprendre aux côtés des deux premières gardiennes du club que sont Sarah Bouhaddi et Méline Gérard. Cette saison, je suis persuadée que c’était le bon moment pour partir et signer à Albi, notamment parce que mes nouveaux dirigeants m’accordent leur confiance. De plus, j’avais déjà eu l’occasion de voir quelques matches d’Albi lors du précédent exercice, où il y avait une vraie organisation tactique, et je dirais que j’ai été séduite par tous ces éléments. Un vrai projet de jeu m’a été présenté.


Pensez-vous que la hiérarchie est encore trop difficile à bousculer à Lyon ?

- En ce qui concerne le poste de gardienne, c’est en effet très compliqué. De mon point de vue, l’Olympique Lyonnais a un effectif avec des joueuses de classe mondiale à tous les postes comme Eugénie Le Sommer, Ada Hegerberg, Wendy Renard et Dzsenifer Marozsán, pour ne pas citer tout l'effectif. A Lyon, je pense que l’on peut réellement progresser, notamment par les moyens mis à disposition aux entraînements, mais je dirais qu’il est quasiment impossible de se tester en situation de match, à mon poste en tous cas. Pour ma part, ils ne m’ont donné que très peu de temps de jeu pour m’exprimer, donc c’était difficile d’avancer.


Comment se passe votre début de saison avec Albi ?

- Je découvre des choses totalement différentes depuis mon arrivée dans ce club. Je retrouve énormément de plaisir à jouer, car il faut savoir que mon ambition était d’être titulaire au sein d’une formation de D1. J’ai été très bien intégrée au sein du collectif, où j’ai découvert des partenaires de qualité. Nous avons beaucoup de choses à apprendre, mais la motivation et l’envie sont là.

 

Est-ce que votre signature à Albi peut vous permettre de franchir un cap et de véritablement vous lancer en D1 ?

- C’est indéniable. Je pense déjà franchir un cap en termes de titularisations. Cette année, je vais tout faire pour avoir un maximum de temps de jeu. Au fil des matches, mon objectif sera d’emmagasiner de l’expérience, et d’être la plus performante, tout simplement. Je vais tout faire pour grandir. Je sais qu’aucun match ne sera facile, mais c’est justement ce qui me plaît, car je suis une compétitrice. Je suis prête à relever le défi et à emmener mon équipe vers la victoire.

 

<< Je suis prête à relever le défi >>

 


Comment abordez-vous cette nouvelle saison ?

- Nous avons eu un match difficile face au Paris Saint-Germain lors de la première journée (défaite 4-0), mais je trouve que cela nous permet d’être tout de suite dans le bain. C’est une rencontre dont il va falloir se servir pour progresser et avancer cette saison. Nous jouons le dernier carré de Ligue des Champions (rires) sur cette entame de championnat, mais il ne faut pas se dire que la suite sera facile. Tous les clubs méritent leur place en D1, donc il y aura de la concurrence à chaque opposition. Il faut partir dans cette optique.


Le match de ce week-end face à l’OL aura-t-il une saveur particulière pour vous ?

- Forcément, car c’est mon ancien club et que je veux vraiment montrer de quoi je suis capable sur le terrain. Je vais retrouver mes anciennes coéquipières et, même si je sais pertinemment que la tâche s’annonce rude, je pense que nous allons montrer une belle image du club.

 

Quelles seront les ambitions d’Albi cette année ?

- Pour commencer, je pense que nous pourrons montrer de belles choses cette saison, notamment face aux promus qui arrivent avec beaucoup d’ambition (Marseille, Bordeaux, et Metz). Cela va être intéressant de voir comment nous allons évoluer face à ces équipes. Dans un deuxième temps, l’entraîneur a bien évidemment donné le cap « bien figurer au classement », et donner une
belle image du club contre les grosses équipes. Sur le premier match nous avons montré des choses intéressantes, à nous de continuer à travailler dur au quotidien.  Personnellement, j’ai pour objectif de conserver ma cage inviolée sur un maximum de match. Pas de « clean sheet » contre Paris, mais on ne s’arrête cependant pas à une seule rencontre. Il faut voir plus loin et essayer d’être régulier 
>>

 

Propos recueillis par Benjamin Roux

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.