Equipe de France A
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de thenightwalker à 26/09/2017 14h16
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 26/09/2017 14h04
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 26/09/2017 13h50
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Beauchet : «Gaëtane Thiney est très attachée à l’équipe de France»


Publié le 18 septembre 2016 | Equipe de France A
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Beauchet : «Gaëtane Thiney est très attachée à l’équipe de France»

L’entraîneur du FCF Juvisy Emmanuel Beauchet a profité de la trêve internationale pour revenir sur la déception de son équipe, après la défaite face à Guingamp en ouverture du championnat de France, et sur l’Equipe de France, qui a intégré de nombreuses Juvisiennes dans son groupe, dont Gaëtane Thiney, de retour après un an d’absence.


 

 

Commençons d’abord par le championnat. Quels enseignements avez-vous tiré de la défaite surprise face à Guingamp ?

- Cette défaite, c’est le foot. On est véritablement déçus, parce qu’on avait entrepris pas mal de choses, on a fait beaucoup d’efforts, on a dominé la rencontre en ayant de bonnes occasions et de bonnes opportunités. Quand on domine et qu’on ne marque pas on s’expose à tout moment à un contre, c’est ce qui s’est produit, avec un joli but de l’attaquant de Guingamp (Désire Oparanozie, NDLR) qui nous sanctionne. On va repartir de plus belle face à Metz en étant encore plus motivées pour faire une belle prestation chez nous et remporter le match.

 

Ce résultat vous met quand même dos au mur dès le début de la D1…

- On est au courant, mais vous savez, ça fait partie du championnat. Il y a des matches qu’on ne maîtrise pas mais qu’on gagne, tandis que parfois, l’inverse se produit, c’est aussi ça le foot. On est totalement conscient qu’il y a 22 journées de championnat, on aura à cœur de bien faire, et de mieux faire samedi contre Metz, tout simplement.

Passons à l'équipe de France. L’un des choix forts du nouveau sélectionneur Olivier Echouafni a été de reprendre Gaëtane Thiney, qui avait disparu des rassemblements des Bleues à la fin de l’ère Philippe Bergeroo. On imagine que, au-delà de son cas personnel, cela a dû faire plaisir à tout le groupe ?

- Totalement. C’était LA bonne nouvelle du week end dernier, les filles ont appris leurs convocations, Gaëtane a été très heureuse de cette nouvelle sélection, ainsi que ses coéquipières puisqu’elle n’est pas la seule à avoir été choisie par Mr Echouafni (Julie Soyer, Annaïg Butel, Kadidiatou Diani, Charlotte Bilbault puis Aissatou Tounkara, appelée pour pallier le forfait de Griedge M’Bock, ont aussi été appelées).


Vous avez pu discuter avec elle, pouvez-vous nous raconter son point de vue sur ce retour en sélection ?

- Elle est très attachée à l’Equipe de France, elle avait à cœur de rester performante et de pouvoir revenir éventuellement a tout moment dans le groupe France. Donc pour elle, c’était une très belle émotion, et ça lui donnait une motivation encore plus forte pour revenir dans le groupe tricolore.

 

Quel impact peut-elle avoir chez les tricolores, notamment dans la vie de groupe ?

- L’impact, c’est à elle de le démontrer sur le terrain, par ses qualités que tout le monde connaît de joueuse qui peut etre décisive, par l’orientation de ses passes, sa qualité de finition, ainsi que grâce à sa vision du jeu. On sait que c’est une fille très expérimentée, qui a vécu avec la France de nombreuses phases finales de compétitions internationale de très haut niveau, dont plusieurs demi-finales. C’est toute cette expérience qu’elle peut amener, avec en même temps cette nouvelle motivation et ce désir d’apporter de belles choses à l’Equipe de France dans l’avenir.

 

Quel est l’enjeu de ce dernier match de qualification ce mardi soir, alors que la France est déjà qualifiée. C’est l’occasion pour certaines joueuses, notamment Annaïg Butel, Julie Soyer ou Kadidiatou Diani, de se montrer ?

- Très certainement. Toute les joueuses retenues par Olivier Echouafni vont vouloir plus que jamais démontrer leurs qualités et montrer au sélectionneur qu’elles peuvent toutes apporter au nouveau projet de l’équipe de France. Il est clair que c’est le moment de s’affirmer, de démontrer de belles choses au sélectionneur, et de donner de belles prestations en France, et à Charlety pour ce match.

 

A moins d’un an de l’Euro qui débutera le 16 juillet prochain au Pays-Bas, la France peut-elle, selon vous, décrocher le premier titre majeur de son histoire ?

- Bien sûr. On le souhaite tous, parce que l’équipe de France représente une locomotive par rapport à la politique fédérale, au football féminin dans son ensemble, et par rapport à la dynamique que ça peut impulser. On sait qu’il y a un gros travail qui a été effectué depuis plusieurs années autour de cette sélection avec messieurs Bini puis Bergeroo et désormais monsieur Echouafni.  En tout cas ce serait quelque chose d’extraordinaire avant la Coupe du Monde en France. Tout le monde le veut et tout le monde le souhaite."

 

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
11 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.