Foot international
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de rial84 à 19/10/2017 11h13
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Deyna Castellanos, pépite made in Venezuela


Publié le 15 septembre 2016 | Foot international
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Deyna Castellanos, pépite made in Venezuela

Le 30 septembre va débuter la Coupe du monde des moins de 17 ans. Si la France ne sera pas en Jordanie, la compétition permettra tout de même à plusieurs grands talents mondiaux de s'y exprimer. Parmi ces espoirs, l'attaquante vénézuélienne Deyna Castellanos, une buteuse de talent qui sera une des attractions du tournoi.


 

 

 


Au Venezuela, le baseball est roi. Mais depuis le début des années 2000, le football commence à se faire une place au sein des sports les plus populaires, aux côtés du basketball également. C'est indirectement par le biais de la sélection masculine, qui commençait à obtenir des résultats -atteignant le dernier tour des qualifications CONMEBOL pour la Coupe du monde 2006- que Deyna Castellanos a commencé à jouer au football, à cinq ans. Son frère, de cinq ans son aîné, s'était pris au jeu et avait décidé d'oublier le baseball pour se mettre au football. Sa soeur, présente à ses entrainements, se faisait vite repérer... bref, des débuts similaires à beaucoup de joueuses.

Originaire de Maracay, ville de près d'un million d'habitants située à deux heures de route de la capitale Caracas, Deyna Castellanos est un des grands espoirs du football féminin mondial. C'est dans une des écoles de football de Juan Arango, la légende du football vénézuélien également originaire de Maracay, qu'elle continue sa formation footballistique avant de rejoindre cet été la réputée université de Florida State en NCAA. Le début d'une nouvelle et -à n'en pas douter- belle aventure pour cette jeune buteuse d'avenir, qui n'a toujours que 17 ans et fait partie des joueuses les plus attendues de la Coupe du monde U17 qui va bientôt débuter.

 

La Coupe du monde U17 en 2014, le point de départ

Avant de rejoindre le Costa Rica pour disputer la Coupe du monde, Deyna avait déjà pris part au tournoi qualificatif de la zone CONMEBOL, disputé l'année précédente et remporté pour la première fois par le Venezuela, porté par la grande et puissante Gabriela Garcia. En sept rencontres, elle avait marqué deux buts, et s'était fait sa place dans l'équipe. Arrivait la mi-mars, et le début du Mondial des moins de 17 ans qui la fera connaitre au monde -du football féminin. Face au pays-hôte (devant plus de 34 000 spectateurs), la Zambie puis l'Italie, Deyna Castellanos marquait à chaque match (quatre buts) et le Venezuela remportait les trois rencontres, terminant en tête de sa poule.

En quart de finale, le Venezuela prenait le dessus sur le Canada de Jessie Fleming, avec un nouveau but de Castellanos, avant de perdre avec les honneurs face au futur vainqueur japonais de la compétition. La numéro 9 vénézuélienne fut la seule à inscrire un but aux formidables Petites Nadeshiko de tout le tournoi, dans les arrêts de jeu. Lors du match pour la troisième place -certainement le meilleur du tournoi-, elle ne trouvait que le poteau, et l'Italie s'imposait aux tirs au but lors de ce match fou (4-4). A 14 ans encore (elle en avait quinze deux semaines après la fin de la compétition), Deyna Castellanos terminait la compétition avec le Soulier d'Or, à égalité parfaite avec sa compatriote Gabriela Garcia (17 ans), avec six buts et trois passes chacune. Castellanons a fait montre de belles qualités, vitesse, adresse, technique, finesse.... Il s'agit là du meilleur résultat de l'histoire pour une équipe nationale vénézuélienne.

 

En sélection

Après sa très bonne Coupe du monde U17, Deyna Castellanos enchainait avec les Jeux olympiques de la Jeunesse à Nankin (Chine) en août 2014. Réservée aux 15 ans et moins, la compétition voyait le pays-hôte triompher -largement- du Venezuela en finale. Deyna terminait meilleure buteuse de la compétition avec 7 buts en cinq matches, et empochait un nouveau Soulier d'Or. Fin 2014, elle disputait la Copa America pour ses débuts avec l'équipe nationale senior, aux côtés de plusieurs de ses talentueuses coéquipières de la sélection des moins de 17 ans. Assez naturellement, le Venezuela ne se qualifiait pas pour la phase finale, mais c'était un premier pas dans le grand bain pour de très jeunes joueuses et une discipline en développement dans le pays.

 

 

 

 

 

Après deux mois passés à l'université du Manitoba au Canada pour apprendre l'anglais pendant l'été 2015, assistant également à plusieurs rencontres de la Coupe du monde -remportée par les Etats-Unis-, Deyna Castellanos ne prenait pas part au tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U20 en 2015 (pour laquelle l'équipe menée par Gabriela Garcia s'est qualifiée). Il n'est pourtant pas exclu de voir la jeune attaquante de 17 ans disputer les deux grandes compétitions internationales coup sur coup en cette fin d'année. Pour se qualifier pour la Coupe du monde des moins de 17 ans disputée en Jordanie, le Venezuela a remporté le tournoi qualificatif disputé à domicile début 2016. Deyna Castellanos a marqué à chacun des sept matches disputés, pour un total de 12 buts (Soulier et Ballon d'Or). La finale s'est jouée dans une grosse ambiance, devant plus de 45 000 spectateurs.


L'aventure floridienne

Pour continuer sa progression, Deyna Castellanos a décidé de rejoindre cet été les Etats-Unis et les Florida State Seminoles, une des meilleures équipes du pays par laquelle est passée Ines Jaurena, ainsi que de nombreuses internationales et joueuses de NWSL. A 17 ans, Freshman (première année) au sein d'une équipe internationale largement renouvelée cet été, elle a débuté la saison il y a un moins d'un mois, et fait déjà forte impression. Alors que l'équipe a commencé la saison avec cinq victoires en six matches, Deyna Castellanos a marqué lors des trois premiers matches (un record), pour un total de quatre buts lors des cinq premières rencontres. Des débuts en fanfare donc, pour une joueuse tout juste arrivée du Venezuela, et alors qu'il est assez rare de voir des joueuses aussi jeunes se mettre ainsi en évidence dès leurs débuts en NCAA.

 

 

 

A 17 ans, Deyna Castellanos a déjà une carrière bien riche, et une armoire de trophées individuels -en particulier des Souliers d'Or- qui se remplit rapidement. A partir de fin septembre en Jordanie, elle sera une des attractions de la Coupe du monde des moins de 17 ans, en attendant peut-être de la voir en Papousie-Nouvelle-Guinée dans la catégorie supérieure en novembre. Si la faiblesse de la sélection vénézuélienne devrait être un frein à l'avenir, malgré des progrès évidents chez les jeunes porteurs d'espoir, elle a décidé d'aller s'aguerrir dans une des meilleures équipes universitaires américaines, Florida State. Son sens du but devrait continuer à faire des dégâts dans les défenses adverses à l'avenir, et on n'a sûrement pas fini d'entendre parler de cette jeune pépite très populaire au pays et sur les réseaux sociaux. Elle compte en effet déjà plus de 100 000 followers sur Twitter, et plus de 400 000 sur Instagram...

 

 

Crédit photos et vidéos : Youtube/Florida State Seminoles, Carmona Cinemática, El Meridiano

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.