Autres sélections
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 17h45
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de sab8969 à 21/09/2017 12h00
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

U20 : Que sont devenues les médaillées de bronze en 2014 ?


Publié le 13 septembre 2016 | Autres sélections
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


U20 : Que sont devenues les médaillées de bronze en 2014 ?

A deux mois de la Coupe du monde des moins de 20 ans qui se déroulera en à partir du 13 novembre en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et alors que le premier rassemblement U20 de l'année a débuté hier, faisons un petit tour d'horizon de ce que sont devenues les 21 joueuses qui avaient remporté la médaille de bronze il y a deux ans au Canada.


 

 

 

Il y a deux ans, l'équipe de France des moins de 20 ans remportait la médaille de bronze lors de la Coupe du monde disputée au Canada. Deux ans plus tard, alors qu'une nouvelle Coupe du monde se profile en fin d'année (en Papouasie-Nouvelle-Guinée du 13 novembre au 3 décembre), Foot d'Elles vous propose de faire un tour d'horizon du parcours de ces 21 joueuses avant et depuis cette Coupe du monde. 

Si toutes n'ont pas (encore) percé au plus haut niveau et atteint l'équipe de France, on peut noter que six des 21 appelées comptent plusieurs sélections en A, et que trois autres ont déjà été appelées. D'autres comptent plusieurs sélections avec les B, et sont dans le viseur fédéral. En équipes de France ou non, elles sont toutes devenues des piliers de leur équipe, en D2 ou en D1, et sont des visages bien connus du paysage footballistique féminin français (à l'exception d'Aurélie Gagnet qui évolue aux Etats-Unis).

 

 

Romane Bruneau (Dijon, D2)

Avant la Coupe du monde, Bruneau venait de s'imposer dans les buts de La Roche en D2, et s'apprêtait à connaître la D1 avec Juvisy. L'expérience sera courte, puisqu'elle était repartie dès la trêve hivernale en Vendée, aidant le club à monter en D1 à l'issue de la saison. Après un an dans l'élite, La Roche a été relégué, et Romane Bruneau commence une nouvelle aventure à Dijon, également en D2. Elle est la seule des 21 à pouvoir disputer le Mondial en fin d'année.

 

Eve Perisset (Paris Saint-Germain, D1)

Grand espoir de l'Olympique Lyonnais, polyvalente, elle avait disputé quelques matches avec l'équipe première avant la Coupe du monde. Grande satisfaction de la compétition, son statut ne changera pas à Lyon qu'elle a fini par quitter cet été, direction le PSG où elle devrait jouer un rôle important. Après avoir connu six sélections en B, Olivier Echouafni l'a appelée dans sa première liste avec les A.

 

Charlène Gorce (Toulouse, D2)

Après plusieurs années avec Yzeure en D1, l'Auvergnate avait rejoint Guingamp la saison pré-Coupe du monde où elle s'était imposée. Après une deuxième saison en Bretagne après le Mondial, elle a rejoint Toulouse la saison passée. Elle y est depuis une titulaire à part entière, avec l'ambition de retrouver la D1.

 

Aissatou Tounkara (Juvisy, D1)

Avant la Coupe du monde, elle faisait partie de la rotation à Juvisy, après le Mondial, elle était titulaire. Si elle a navigué entre milieu de terrain défensive et défenseure centrale, elle continue à progresser année après année en défense, et est aujourd'hui aux portes de l'EDF à un poste soumis à une belle concurrence, déjà appelée par Philippe Bergerôo. Elle compte quatre sélections avec les B.

 

Griedge Mbock (Olympique Lyonnais, D1)

Pilier de la défense guingampaise avant la Coupe du monde, Ballon d'argent au Canada, puis une dernière saison très réussie à Guingamp, à la lutte pour le podium, avant de rejoindre Lyon en 2015, où elle s'est imposée d'entrée de jeu. Déjà appelée du temps de Guingamp, elle compte aujourd'hui 25 sélections avec les A où elle s'est peu à peu installée.

 

Aminata Diallo (Paris Saint-Germain, D1)

Passée de Claix en D2 à Arras en D1 en 2013, elle était une titulaire indiscutable dans ces deux clubs. Après la Coupe du monde, c'est avec Guingamp qu'elle continuait l'aventure en D1. En 2016, elle a rejoint le PSG pour continuer à passer des paliers, et rejoindre l'équipe de France. Elle compte six sélections en B.

 

Kadidiatou Diani (Juvisy, D1)

Comme Aissatou Tounkara, elle faisait partie de la rotation à Juvisy avant la Coupe du monde, avant d'y jouer un rôle plus important par la suite. Aujourd'hui titulaire et auteure d'une belle fin de saison en 2016, elle s'est également imposée en équipe de France, disputant les Jeux olympiques dans la peau d'une titulaire. Elle compte 17 sélections avec les A.

 

Sandie Toletti (Montpellier, D1)

Lors de la Coupe du monde, elle sortait de sa première saison pleine avec Montpellier, dans la lignée de son titre de "Meilleure Joueuse de l'Euro U19" remporté par la France en 2013. Aujourd'hui toujours à Montpellier dont elle est une titulaire, elle continue sa progression. Appelée plusieurs fois en équipe de France, elle compte cinq sélections (environ 70 minutes de jeu en cinq remplacements) depuis 2013, barrée au milieu.

 

Ouleye Sarr (Paris Saint-Germain, D1)

Arrivée au PSG en provenance d'Evreux en 2013, elle se faisait rapidement un nom par son efficacité offensive en U19 et trois apparitions avec les pros. Elle avait du mal à se remettre d'une Coupe du monde ratée à titre personnel, malgré un temps de jeu, légèrement plus important au fil des années. Elle devrait jouer un rôle plus important cette année. Elle compte quatre sélections avec les B.  

 

Claire Lavogez (Olympique Lyonnais, D1)

Joueuse de Montpellier depuis 2011, elle s'est imposée comme titulaire la saison précédant la Coupe du monde. Ballon de Bronze de la compétition elle va disputer une dernière année à Montpellier avant de rejoindre l'OL en 2015, où elle connaitra une première année compliquée (pour cause de blessures notamment). Déjà appelée sous les couleurs de Montpellier, elle compte aujourd'hui 24 sélections avec les A.

 

Lindsey Thomas (Montpellier, D1)

Excellente en U19 à Montpellier, elle dispute la Coupe du monde avec deux matches en pro à son compteur. Après le Mondial, elle fera partie de la rotation avant de quitter le club une saison en prêt, continuant sa progression avec le FC Bâle en Suisse. De retour à Montpellier depuis cet été, elle semble avoir passé un palier.

 

Aurélie Gagnet (University of Kansas, Etats-Unis)

Pilier des U19 de Montpellier triples championnes de France, elle a rejoint les Etats-Unis dès 2013, et suit des études de sciences politiques au Kansas. Avec les Jay Hawks (le nom des athlètes de l'université), dont elle est titulaire, elle dispute sa quatrième -et normalement dernière- saison en tant que senior donc. Avant un retour en France ?

 

Marine Dafeur (Lille, D2)

Joueuse importante à Hénin-Beaumont en D2 et D1, avant la Coupe du monde, elle porte les couleurs de Guingamp en D1 ensuite, où elle joue un rôle important dans la rotation avant de se blesser, et de connaitre une saison blanche en 2015-2016. A l'intersaison, elle a rejoint Lille en D2 pour se relancer, et retrouver pourquoi pas l'équipe de France avec laquelle elle compte deux sélections.

 

Charlotte Saint-Sans-Levacher (Arras, D2)

Avant la Coupe du monde, elle était un pilier d'Arras et sortait de deux saisons pleines en D1. La défenseure est toujours au club, qui se bat pour retrouver la D1.

 

Margaux Bueno (Guingamp, D1)

Joueuse importante des U19 de Montpellier triples championnes de France, elle avait rejoint la D1 et Guingamp en 2013, s'imposant dans la rotation. Elle évolue toujours à Guingamp, où elle est une joueuse importante de la rotation.

 

Solène Durand (Montpellier, D1)

Doublure de Laëtitia Philippe, son temps de jeu en D1 avant la Coupe du monde et depuis est lié aux blessures de la titulaire. Durand est la titulaire en Coupe de France, dont elle est double finaliste en titre.

 

Faustine Robert (Guingamp, D1)

Pilier de Montpellier U19 jusqu'en 2013 et joueuse de la rotation comptant quelques apparitions chaque saison, elle avait rejoint Guingamp à un an de la Coupe du monde, s'y imposant immédiatement comme titulaire. Toujours à Guingamp, elle en est une joueuse-clé désormais. 

 

Clarisse Le Bihan (Montpellier, D1)

Avant la Coupe du monde, elle s'était imposée comme une joueuse importante à Guingamp, titulaire à part entière. Après le Mondial, elle restera deux saisons à Guingamp, toujours en tant que titulaire et malgré une blessure nécessitant plusieurs mois d'arrêt la saison passée. Elle a rejoint Montpellier à l'intersaison pour passer un cap. Elle compte quatre sélections avec les B, et 8 avec les A.

 

Mylaine Tarrieu (Olympique Lyonnais, D1)

Avant la Coupe du monde, elle ne comptait pas le moindre match avec les pros mais sortait d'une saison très réussie en U19 (36 buts). Toujours à Lyon, reconvertie latérale gauche, elle fait désormais partie de la rotation du club rhodanien. Elle compte trois sélections avec les B, et a été appelée avec les A. 

 

Fanny Hoarau (Rodez, D1)

Pilier de Vendenheim avant la Coupe du monde, en D1 puis en D2, elle avait rejoint Rodez ensuite. En deux années au club, elle s'y est imposée comme un pilier. Elle a terminé cinquième de D1 la saison dernière et espère faire de même cette année. Elle compte quatre sélections avec les B.

 

Déborah Garcia (Rodez, D1)

Titulaire à Toulouse depuis 2011, en D2 puis en D1, elle avait rejoint Rodez en D1 en 2013, s'imposant comme la numéro 1 dans les buts. Depuis, elle évolue toujours à Rodez dont elle est la titulaire, même si elle avait partagé le rôle avec Julie Niphon la saison post-Coupe du monde.

 

 

Crédit photo : FFF

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.