Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gillesdep à 23/09/2017 20h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de footixdefrance à 23/09/2017 19h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 23/09/2017 19h06
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 : Le PSG repart en conquête


Publié le 07 septembre 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


D1 : Le PSG repart en conquête

La saison 2016-2017 de Division 1 reprend ses droits le 11 septembre. Avant le coup d'envoi, la rédaction vous propose son tour des clubs. Avant dernière étape au Paris Saint-Germain. Nouveau staff, effectif rajeuni et ambitions affichées, le PSG démarre un nouveau cycle dont Patrice Lair est le grand artisan.


 

 

 

 

La préparation s'est bien passée. Le PSG a pu bien travailler avec notamment un stage à Ploufragan et a gagné tous ses matches amicaux, tout le monde ou presque est apte pour le début de saison (exception faite des blessures de Laure Boulleau et Cristiane, et d'Erika qui est encore un peu juste). Mais bien malin celui qui pourrait dire à quoi va ressembler et à quel niveau va évoluer le Paris Saint-Germain 2016-2017 version Patrice Lair.


Vers un nouveau cycle

Le mercato a été agité dans la capitale. Avec douze départs pour cinq arrivées l'effectif a beaucoup bougé durant l'intersaison. Pour ce nouvel exercice, au niveau quantitatif, cela ne sera pas très fourni. Il ne faudra donc pas de blessures notamment lors de la Coupe du monde U20 en fin d'année où certaines jeunes parisiennes seront certainement sélectionnées. Des jeunes qui devront dès le début de saison s'imposer comme des éléments fiables au niveau de la D1. Il est « possible que l'on recrute une ou deux joueuses pour étoffer cet effectif ». En tout cas, pour l'instant le nouveau cap pris le staff parisien semble convaincre les joueuses à l'instar de Laura Georges: « On avait une bonne équipe l'an dernier, après c'est sûr qu'il y a des choses qui manquaient dans notre manière d'être, de fonctionner en tant qu'équipe sûrement. Mais est-ce qu'elle (l'équipe 2016-2017) a plus de potentiel on le verra après. Là, je ne peux pas vous dire qu'elle a plus de potentiel, cela fonctionne bien en tout cas pour le moment ».

Durant la préparation, tout le monde a eu du temps de jeu et Patrice Lair est un fervent partisan de la concurrence saine et basée sur le travail. Ce qui avait peut-être disparu par le passé sous l'ère Benstiti. L'ambition est en tout cas clairement affichée : dans les deux années qui viennent, le PSG doit conquérir des titres, nationaux ou européens peu importe le palmarès doit à tout prix être agrandi. Dans tous les clubs de football féminin où est passé Patrice Lair, il a conquis des titres. Il faudra donc réitérer cette performance avec le PSG.

 

Lair, l'homme du renouveau

Si le Paris Saint-Germain a entamé un nouveau cycle c'est en grande partie dû à l'arrivée dans la capitale de Patrice Lair. Le technicien a souhaité repartir avec un groupe rajeuni, et un nouveau projet de jeu. Sa présence au PSG a d'ailleurs convaincu de nombreuses joueuses de rester ou de venir signer avec les Rouge et Bleu : « J'ai eu une possibilité dans le passé de venir à Paris, j'étais un peu jeune je pense et la politique du coach était axée plus sur les étrangères que les jeunes je pense. Mais là Patrice, c'est un coach qui a déjà prouvé et en qui j'ai confiance, j'avais envie de travailler avec lui », confie Aminata Diallo.

Pour faire bouger les lignes, Lair a décidé de faire revenir jouer son équipe au Camp des Loges. Le centre d'entrainement historique du club sera dans un avenir plus ou moins proche (d'ici à trois ans) uniquement dévolu aux féminines suite à l'officialisation du déménagement des hommes à Poissy. Fini donc Charléty mais uniquement pour les réceptions des « gros » : Lyon, Montpellier, Juvisy et l'OM devront se sortir du traquenard yvelinois. « Je pense que l'on peut avoir un joli petit stade, et jouer la Coupe d'Europe au Parc des Princes ce serait parfait. Il faut jouer là-dessus (la proximité du terrain du Camp des Loges), je pense que des équipes comme Montpellier, Juvisy, Marseille, et Lyon seront peut-être plus en difficulté au Camp des loges que sur un terrrain comme Charléty où moi je me rappelle quand je venais avec Lyon, il n'y avait pas une grosse pression ». Les favoris sont prévenus. Et comme l'a dit le technicien lors du lancement de la D1 à la Fédération française de football ce mardi : « nous ne serons pas faciles à battre ». La D1 est prévenue.

 

 

La stat' : 6

Comme le nombre d'années pendant lesquelles le Paris Saint-Germain n'a plus gagné un titre, que cela soit au niveau national ou européen. Le dernier remonte à 2010, c'était la Coupe de France (à l'époque appelée Challenge de France, victoire face à Montpellier 5-0). Autant dire une éternité pour le club de la capitale et encore plus pour les dirigeants qatariens qui ont investi depuis 2011 et fait passer l'équipe professionnelle. Malgré plusieurs finales de coupe nationale (2008, 2014) ou européenne (2015) et cinq places de dauphin en championnat, le PSG n'a pas encore su concrétiser dans le money-time.

 

 

Les joueuses à suivre

Très remodelé, l'effectif du Paris Saint-Germain présente un vrai potentiel mais aussi beaucoup de questions. Il sera en tout cas intéressant de voir l'importance prise par les championnes d'Europe U19 (Grace Geyoro, Marie-Antoinette Katoto, Hawa Cissoko, Perle Morroni) au sein de l'effectif parisien et surtout si elles réussiront à passer le palier de la D1 pour devenir des titulaires en puissance. Elles ont en tout cas, pour la plupart, marqué des points pendant la préparation. Il faudra aussi surveiller de près les performances de Vero Boquete : la D1 découvrira-t-elle la joueuse de Tyreso ou du Bayern Munich ? Enfin, Sarah Palacin, Aminata Diallo et Eve Perisset ont annoncé vouloir passer un cap dans leur carrière en venant au PSG, elles devront confirmer cela sur le terrain.

 

 

 L'EQUIPE PROBABLE

 

Cette équipe probable tient évidemment compte des matches de préparation, mais aussi des blessures de certaines joueuses comme Laure Boulleau et Cristiane. C'est donc une équipe probable pour le début de saison car pour l'instant aucune date de retour n'est encore officiellement fixée pour la latérale gauche parisienne notamment. Et Erika est encore un peu juste. Mais sur ce onze, certaines places pourraient aussi évoluer avec le groupe actuel. Aminata Diallo peut aussi prendre place dans l'entrejeu. La polyvalence d'Eve Perisset pourrait aussi avoir son importance car l'ancienne Lyonnaise pourrait prendre le poste de latérale (gauche ou droite) mais aussi évoluer au milieu de terrain. Dans le premier cas, Perle Morroni pourrait aussi monter d'un cran et jouer milieu gauche. Les possibilités qui s'offrent à Patrice Lair sont nombreuses. Pour le rester, il ne faudra pas que l'infirmerie se remplisse.

 

 

Crédit photo : psg.fr

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
6 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.