Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de chrdollar à 25/09/2017 23h34
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 25/09/2017 23h12
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 25/09/2017 22h51
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Lyon, la continuité du champion


Publié le 08 septembre 2016 | Actus
Par Benjamin Roux pour Foot d'Elles


Lyon, la continuité du champion

La saison 2016-2017 reprend ses droits en fin de semaine (dimanche 11 septembre). Avant le coup d’envoi du championnat, la rédaction vous propose son tour des clubs, qui s’achève aujourd’hui avec l’Olympique Lyonnais, champion de France et d’Europe en titres.


 

 

 

 

Qui pourra détrôner l’OL cette année ? Auteures d’une saison pleine à l’issue de laquelle elles auront réalisé un nouveau triplé (championnat, Coupe de France, Ligue des Champions), les joueuses de Gérard Prêcheur s’apprêtent à entamer une nouvelle saison qui sera, encore une fois, ponctuée d’objectifs relevés.


L’Olympique Lyonnais, qui enchaîne les bons résultats depuis de nombreuses saisons, a réalisé un véritable exploit à l’issue du dernier exercice, en remportant son dixième titre de champion de France consécutif. Alors pourquoi la « machine » lyonnaise fonctionne si bien ? Pourquoi le club rhodanien est-il indétrônable jusqu'à présent ? Comment lutter face à cette concurrence de tous les instants ? Si le décuple champion de France a encore réussi une très belle saison l’an dernier, retrouvant notamment le gain de la Ligue des Champions, l’exercice 2016-2017 tiendra de belles promesses, à l’image du recrutement d'envergure opéré par le club du président Aulas cet été.


Une reprise difficile à gérer

C’est un obstacle auquel tous les entraîneurs des grands clubs européens sont confrontés. Chaque année (ou presque), une grande compétition internationale met aux prises les meilleures joueuses du monde, ne facilitant pas la reprise des clubs. C’est le cas à Lyon, où de nombreuses joueuses étaient parties en sélection cet été, pour y disputer les Jeux olympiques. « La reprise s’est très bien passée, comme toujours, mais elle est extrêmement complexe, notamment par le retour échelonné des joueuses internationales », confie Gérard Prêcheur. Composer avec les temps de jeu des unes et des autres a été une véritable problématique pour l'entraîneur lyonnais. 

Si le nombre de joueuses internationales a été porté à 26 cet été, le choix des titulaires pourrait vite être compliqué, tant le recrutement opéré par l'OL lors du mercato est impressionnant. Pour faire face aux départs de grandes joueuses telles que Louisa Necib (fin de carrière) et Lotta Schelin (Suède), les dirigeants lyonnais ont mis les moyens et ont réussi un recrutement de grande qualité, notamment marqué par les arrivées de quatre parisiennes (Houara d'Hommeaux, Dali, Seger, Hamraoui) et de la désormais ancienne milieu de terrain de Francfort, Dzsenifer Maroszan. Reste à savoir comment le coach rhodanien parviendra à gérer un effectif au sein duquel figure un si grand nombre d'internationales. Les premiers éléments de réponse devraient être connus dès ce dimanche, à l'occasion du déplacement à Soyaux, au cours duquel nous connaîtrons le premier "11" aligné par l'OL cette saison. Le premier test européen sera quant à lui fait le 6 octobre prochain, date à laquelle les Lyonnaises entreront en lice en Ligue des champions face aux Norvégiennes d'Avaldsnes (16èmes de finale).  

 
Des objectifs relevés

« Lorsqu’on est à Lyon, on vit pour gagner », tels sont les mots employés par l’entraîneur rhodanien au moment d’évoquer les ambitions de sa formation pour la saison à venir. Si l’OL a tout gagné la saison dernière, « nous voudrons aller chercher de nouveaux titres, et je pense qu’il y aura encore de belles opportunités cette année », poursuit Ada Hegerberg. Lors des quatre rencontres amicales au cours desquelles les Lyonnaises ont successivement été opposées au GF38 (4-0), puis à Saint-Etienne (7-3), Freiburg (1-0) et Brescia (4-0), les coéquipières d’Eugénie Le Sommer se sont toujours imposées. « Cela permet de monter en puissance et de gagner un maximum de confiance », explique Ada Hegerberg. Du haut de ses 21 ans, la Norvégienne espère à nouveau tout gagner à Lyon.


Une envie de gagner à tous les niveaux et une motivation qui se traduit par les mots d’un Gérard Prêcheur désireux de rapporter de nouveaux titres et d’emmener l’OL vers de nouveaux horizons en 2016. « Nous vivons tous autour des notions de performance et de victoire. C’est ce qui gère notre activité professionnelle, d’où cette exigence. On me reproche souvent d’être un peu trop exigeant, mais on ne peut pas vivre autour de cette dynamique de gagne sans avoir cette dite exigence justement. A partir du moment où on est à l’OL et que l’on a bien intégré tout cela, nous démarrons la saison avec la même envie et de gagner et performer dans chacune des rencontres et des compétitions que nous disputerons cette saison. Un nouvel exercice débute, ce qui a été acquis, personne ne le reprendra aux joueuses. Le dixième titre est là. Il y a une nouvelle saison avec de nouveaux objectifs et, comme nous sommes tous des compétiteurs, nous repartons avec une grande motivation ».

 


Les joueuses à suivre

Meilleure buteuse du championnat la saison dernière, et auteure de sept réalisations à l’issue de la campagne de matches amicaux, Ada Hegerberg figure indéniablement dans la liste des joueuses à suivre. Parviendra-t-elle à égaler le nombre de buts qu’elle avait inscrits l’an passé (33), voire à le dépasser ? Les recrues seront également à surveiller. Si Kenza Dali devra donner le meilleur d’elle-même pour gagner sa place dans le groupe, à un poste où évoluent déjà des joueuses de talent, Jessica Houara d’Hommeaux, Kheira Hamraoui, et Caroline Seger semblent être plus sereines quant à leurs titularisations au sein de l’effectif lyonnais lors de la première journée de championnat face à Soyaux ce dimanche. À suivre également les premiers pas de Maroszan, joueuse internationale que les supporters lyonnais auront hâte de découvrir, et dont Gérard Prêcheur se satisfait par son recrutement. « Dzsenifer peut nous apporter beaucoup, par son positionnement et sa vitesse de percussion. C'est une joueuse à vocation offensive qui a l'habitude du très haut niveau ». A seulement 17 ans et quelques mois, la jeune Andréa Norheim recrutée par l’OL cet été pourrait être une option pour Gérard Prêcheur. Arrivée en provenance de Klepp IL (Norvège) où elle a effectué sa formation, la gauchère à l’avenir devant elle. « Andréa est très jeune. Elle a du temps pour faire ses preuves et gagner en expérience. A Lyon, elle aura l’opportunité de s’entraîner avec les meilleures joueuses, et je suis convaincue qu’elle en deviendra une à l’avenir. Elle doit prendre son temps et ne pas précipiter les choses », confie Ada Hegerberg, l'autre attaquante Norvégienne du club de quatre ans son aînée. De quoi nourrir de belles ambitions au sein d’une entité notamment appréciée pour sa qualité de formation.

 

 

La Stat’ : 10

A l’issue de la saison 2015-2016, l’Olympique Lyonnais a remporté son dixième titre consécutif en D1. Une performance encore jamais égalée en France comme ailleurs. Et les coéquipières d’Ada Hegerberg ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Mieux, elles chercheront à réaliser un nouveau triplé qui pourrait les mettre sur la route de records inégalés.

 

 

 L'EQUIPE PROBABLE

 

 

 

Crédit photo : Olweb.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
25 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.