Allemagne
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Allemagne : La passe de trois pour le Bayern Munich ?


Publié le 03 septembre 2016 | Allemagne
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Allemagne : La passe de trois pour le Bayern Munich ?

La saison de Bundesliga redémarre ce samedi. La Bayern Munich, double champion en titre, cherchera à réaliser la passe de trois alors que Wolfsburg, finaliste européen, s'avance comme son principal concurrent. Présentation des équipes pour cette nouvelle saison.


 

 

 

 

 

Deux semaines à peine après le titre olympique de la Mannschaft, une nouvelle saison commence en Allemagne, qui devrait voir Wolfsburg et le Bayern Munich, double tenant du titre, se disputer le championnat. Reste à connaitre la forme physique des joueuses ayant participé aux Jeux olympiques. Derrière, si Francfort a perdu des joueuses-clés, il ne faudra pas sous-estimer le club, alors que la horde d'équipes ayant des ambitions s'est renforcée de façon générale. Le nouveau Potsdam sera scruté, alors que comme chaque année, les deux promus, dont l'historique Duisburg, essaieront de conserver leur place dans l'élite à la fin de la saison. Présentation.

 

Le champion : Le Bayern Munich

Après avoir obtenu son deuxième titre consécutif la saison passée avec dix points d'avance sur Wolfsburg, une seule défaite, huit buts encaissés seulement (meilleure défense) et quarante-sept buts inscrits (troisième attaque), il sera difficile de faire mieux pour le Bayern au niveau national à moins de réaliser le doublé (défaite en demi-finale de la Pokal). L'équipe n'a pas connu de départ important à l'intersaison et s'est même renforcé avec les internationales allemandes Simone Laudher et Verena Faißt et néerlandaise Stefanie van den Gragt. Le Bayern s'avance donc pour cette saison encore plus solide que les saisons passées, et il faudra aller le chercher.

Subtil mélande de joueuses étrangères et allemandes, de joueuses d'expérience et de jeunes de très grande qualité, tout semble réuni pour la passe de trois. Le parcours de la Suède aux Jeux olympiques devrait conforter Thomas Wörle dans la tactique utilisée, peut-être en se reposant un peu moins sur d'éventuels exploits individuels de Melanie Behringer pour débloquer des situations mal embarquées. Le principal objectif, outre les titres nationaux, sera de réaliser un beau parcours en Coupe d'Europe. Opposé aux Ecossaises d'Hibernian pour son entrée dans la compétition, il y a peu de risque de piège comme la saison passée.

 

Le principal concurrent : Wolfsburg

La saison passée, Wolfsburg a remporté la Pokal et atteint la finale de la Ligue des Champions. Mais il n'a pas réussi à remporter le titre de champion, ce qui sera un objectif majeur cette saison encore. Pour cela, contrairement à l'année passée avec un recrutement clinquant mais complètement déséquilibré, le club s'est renforcé avec les arrivées de Sara Björk Gunnarsdóttir et Emily van Egmond au milieu, qui avait souffert contre Lyon en finale de la Ligue des Champions, et Anja Mittag en attaque, le tout sans connaitre de départ important, et en récupérant deux blessées de longue date, Noëlle Maritz en défense et Caroline Hansen en attaque.

Avec Gunnarsdóttir et van Egmond, les Louves seront mieux armées au milieu, même si la seconde a connu une saison difficile à Francfort la saison passée. Avec l'arrivée de Mittag en attaque -qui devra retrouver son efficacité-, le trio de Malmö/Rosengård Gunnarsdóttir/Bachmann/Mittag qui a évolué trois saisons et demi ensemble en Suède, avec succès. Si l'efficacité offensive sera un domaine à surveiller, la défense n'a pas été renforcée malgré un manque de certitudes. Luisa Wensing de nouveau blessée, et malgré le retour de Noëlle Maritz, les performances des Louves pourraient dépendre de la solidité de ce secteur de jeu. L'objectif est simple, le titre de champion national, et pourquoi pas européen.

 

Les "outsiders" : Francfort, Fribourg, Essen, Sand, Hoffenheim

Francfort a beau avoir perdu des joueuses importantes comme Dzsenifer Marozsán, Simone Laudehr et Kerstin Garefrekes, son effectif reste solide et il ne faudra pas les sous-estimer. Le titre semble hors de portée cependant, et la jeune génération aura son mot à dire en même temps que la possibilité de se développer. Le club devrait pouvoir conserver sa place sur le podium.

Fribourg, lointain quatrième la saison passée, ne devrait pas être une réelle menace pour le titre, mais le club a montré qu'il pouvait battre n'importe qui. Club reconnu pour le développement de jeunes joueuses, il peut viser plus haut, peut-être plus en terme de points que de place, voire aller loin en Coupe.

Cinquième à égalité de point avec Fribourg la saison passée, Essen devrait également viser plus haut avec un effectif stable et des joueuses d'expérience accompagnées de jeunes espoirs. A l'instar certainement de Fribourg, la régularité sera importante pour remplir les objectifs visés. 

Septième la saison passée, Sand est l'équipe qui monte. Le club a réalisé de belles performances la saison passée, battant Wolfsburg et éliminant le Bayern en demi-finale de la Pokal, et plus généralement, est en train de véritablement s'installer dans l'élite allemande. Au nouvel entraineur Colin Bell de leur faire passer un cap supplémentaire.

Hoffenheim a terminé la dernière saison à la huitième place, mais a montré des progrès et longtemps joué les premiers rôles au sein du ventre mou (entre la 4e et la 9e place, disputées). Le club ne sera pas un danger pour le titre, mais comme Fribourg et Essen, a le potentiel pour faire mieux, en points ou en placement.

 

Les interrogations : Iéna, Potsdam, Bayer Leverkusen

Iéna, sixième la saison passée à un point du duo Fribourg/Essen, a connu plusieurs départs de taille, compensés par la seule arrivée de Patricia Hanebeck. Avec un nouvel entraineur, Daniel Kraus ayant rejoint Essen, l'objectif assumé est le maintien, mais sûrement avec l'envie de faire mieux.

Potsdam est la grande question. Pour cette première saison après l'ère Bernd Schröder, cette équipe historique devrait connaitre du changement. L'effectif n'impressionne pas, mais le club a toujours su mettre en valeur les jeunes. L'objectif du nouvel entraineur Matthias Rudolph sera -dans un premier temps ?- de replacer le club dans les premières places du championnat, en attendant de retrouver son lustre d'antan ?

Performant en-dessous de ce que son effectif pouvait laisser penser ces dernières années, luttant pour éviter la relégation. Le club veut désormais jouer à son niveau, et le fera après le départ de joueuses-clés remplacées par des jeunes à potentiel ayant déjà prouvé leur valeur dans l'élite. 

 

Les promus : Duisburg, Borussia Mönchengladbach

Duisburg, Inka Grings (coach) et Linda Bresonik sont de retour dans l'élite, à leur place, après avoir largement dominé le championnat nord en deuxième division la saison passée. L'effectif a peu changé à l'intersaison, mais il compte des joueuses habituées au haut niveau. L'équipe devra se battre pour éviter la relégation.

Le Borussia M'Gladbach, deuxième du championnat sud de la deuxième division la saison passée derrière la réserve d'Hoffenheim accède pour la première fois à l'élite. La saison s'annonce compliquée, et le club est le premier concerné par la relégation. L'objectif sera évidemment le maintien.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.