Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 25/09/2017 00h08
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 24/09/2017 21h15
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 : Metz veut s'inscrire dans la durée


Publié le 24 août 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


D1 : Metz veut s'inscrire dans la durée

La saison 2016-2017 de Division 1 reprend ses droits le 11 septembre. Avant le coup d'envoi, la rédaction vous propose son tour des clubs. Place d'abord au promu messin. Après un peu plus de trois semaines de préparation, le FC Metz s'apprête à retrouver la D1, un an après l'avoir quittée. Le club veut se donner les moyens de s'inscrire dans la durée au sein de l'élite du football féminin français.


 

 

 

Leur préparation estivale, plutôt discrète, se passe pour l'instant bien. Les joueuses du FC Metz se préparent à retrouver la Division 1, un an après la relégation de Metz-Algrange. Seul véritable accroc du mois d'août : la blessure de Laurence Lhuillier qui a subi une fracture du péroné il y a quelques jours lors d'un match amical face à Genk (deux mois d'indisponibilité).


Retenir les leçons du passé

En tant que promues, les joueuses de David Fanzel se préparent à un combat tous les week-ends pour arracher le maintien (seules deux équipes seront relégéues cette saison). Avec cet objectif en tête, sur le plan du mercato, trois joueuses sont pour l'instant venues renforcer l'effectif messin. Pauline Dechilly (Vendenheim, D2), Christy Gavory (Arras, D2), Mélissa Godart (Soyaux) alors que Daniela Gurz et Andréa Burtin ont quitté le club cet été. David Fanzel espère encore deux renforts au poste d'attaquante et de défenseure qui ne seront pas de trop pour accrocher le maintien. « Ce sera une saison compliquée parce que je ne connais pas pour ma part ce niveau, ce sera un peu une aventure », concède David Fanzel, l'entraineur messin.

Si le technicien sera en pleine découverte de la D1, il pourra se reposer sur certaines joueuses qui étaient de l'aventure en 2014-2015 et qui ont connu la relégation. Une expérience qui les a fait grandir. « Les filles sont sorties d'une saison frustrées il y a deux ans. C'est un gros avantage d'avoir connu pour certaines joueuses la D1 il y a deux ans. Entre temps elles ont progressé physiquement et tactiquement ».


« Être l'équipe surprise »

Secrètement, David Fanzel et son staff espèrent être un peu l'équipe surprise du début de saison en conservant les principes de jeu qui ont permis au FC Metz de monter. Mais leur début d'exercice s'avère costaud avec un calendrier compliqué : avec la réception de Montpellier en ouverture du championnat, puis un déplacement à Juvisy, la réception de Rodez et un quatrième match sur la pelouse du Paris Saint-Germain. « Douze points, on est leaders au bout de quatre journées. On prend une photo non je rigole (rires). On va prendre match par match, déjà il faudra faire un bon match contre Montpellier pour s'étalonner et pourquoi pas les accrocher. Il y aura une victoire super importante à décrocher, c'est contre Rodez. Il vaut mieux les prendre dans les cinq premières journées que plus tard ». Cette saison sera encore dite de construction sur le plan structurel car les Messines joueront sur le principe leurs matches à domicile au stade Saint-Symphorien sauf incompatibilité de calendrier avec la Ligue 1 masculine. A défaut, elles devaient profiter d'un terrain synthétique au stade Dezavelle mais les travaux ont été retardés. Peu importe, il faudra prendre le maximum de points sur les matches plus abordables afin de pérenniser le club dans l'élite.

 

 

 

La Stat' : 3

Trois comme le nombre de joueuses haïtiennes qui ont découvert le club messin en juin dernier. Kensia Destinvil, Soveline Beaubrun et Bathsheba Louis ont pu effectuer un stage de dix jours avec les féminines du FC Metz. En termes de niveau de jeu, les jeunes des Antilles semblaient répondre aux attentes mais leur âge et la logistique d'un changement de vie à Metz en France métropolitaine posait quelques soucis. Des paramètres qui faisaient que leur temps de jeu en équipe A n'était pas garanti cette saison. Elles auraient plutôt évolué dans un premier temps avec les U19 du FC Metz. De ce premier échange plutôt concluant est né un partenariat avec la fédération haîtienne. D'ailleurs, trois autres jeunes joueuses pourraient les imiter en avril 2017.

 

 


Les joueuses à suivre

Si David Fanzel assure compter sur son groupe dans son ensemble, au sein du collectif grenat certaines individualités se dégagent. Evidemment, l'expérimentée Simone Jatoba sera à surveiller de près. La Brésilienne, vice-championne olympique en 2008 et relayeuse de la flamme avant Rio, qui évolue en France depuis 2005 (Lyon entre 2005 et 2010, puis Metz depuis 2014) sera à coup sûr l'un des régulateurs de cette équipe messinne. Même si elle a reculé avec les années en défense, Jatoba est aussi capable de faire la différence devant (cinq buts marqués l'an passé en D2). Son expérience du haut niveau international, de la D1 et la Ligue des chamions sera un atout indéniable dans le combat qui attend le FC Metz chaque week-end de championnat en vue du maintien.

Au rayon espoirs, tout juste auréolée de son titre de championne d'Europe avec l'équipe de France U19 Héloîse Mansuy va retrouver la D1 avec un statut quelque peu différent (tout comme Pauline Dechilly qui a joué un match de poules). Il faudra confirmer ce bel été slovaque et montrer de la régularité au haut niveau.

 

 

 L'EQUIPE PROBABLE

 

 

Crédit photo : fcmetz.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
6 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.