Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 25/09/2017 00h08
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 24/09/2017 21h15
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

L'Allemagne conquiert son premier Olympe


Publié le 20 août 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


L'Allemagne conquiert son premier Olympe

Après un tournoi olympique souvent en demi-teinte, l'Allemagne s'est imposée en finale face à la Suède (2-1). Les joueuses de Silvia Neid ont trouvé la faille du bloc défensif de Pia Sundhage et ont décroché le premier titre olympique de leur histoire. Offrant par la même occasion une sortie rêvée à leur sélectionneur.


 

 

 

Les Américaines et les Brésiliennes s'étaient cassées les dents. Les Allemandes, elles qui n'avaient que très peu convaincu dans ce tournoi olympique jusque-là, sont parvenues à trouver la faille du bloc défensif suédois au meilleur des moments. Dans cette finale 100% européenne, la Maanschaft s'est d'abord méfiée de cette muraille jaune et bleue puis a montré de la maîtrise et a été récompensée d'une certaine audace.


Une première période conforme aux attentes

Pourtant, ce n'était pas gagné car la première période a été plutôt équilibrée même si les Allemandes se procurent les occasions les plus nettes. Mais elles ne parviennent pas à être assez précises dans la zone de vérité. A l'image d'une Leupolz qui ne cadre pas sa tête (20'), ou d'Anja Mittag qui se loupe complètement seule face au but sur un ballon mal repoussé de Lindahl (25'). On se dit alors que cette Suède-là est bénie des dieux du football et que le scenario du quart ou de la demi-finale pourrait se répéter. Mais quelques signes laissent tout de même transparaître une sorte de « moins bien ». Lindahl étant notamment moins impériale que lors de la demi-finale. Globalement, dans la deuxième moitié de ce premier acte, les deux équipes vont surtout veiller à se contrôler, les Suédoises exploitant, comme lors de la demi-finale, les phases de contre-attaque.

 
Le réveil de Marozsan

Au retour des vestiaires, les Allemandes vont accélérer et faire tout de suite faire la différence. Suite à une super combinaison sur l'aile droite, le ballon arrive aux abords de la surface suédoise dans les pieds de Marozsan. La néo-Lyonnaise contrôle et se remet sur son pied droit pour loger un modèle de frappe dans la lucarne de Lindahl (48'), pour ce qui constitue sa première réalisation du tournoi. Un but qui a dû ravir Jean-Michel Aulas. Au passage, les défenses françaises vont avoir du boulot la saison prochaine.

Derrière cette ouverture du score, les joueuses de Silvia Neid vont commencer à imprimer leur tempo sur la rencontre et gagner en maîtrise. En face, les coéquipières de Lotta Schelin commencent à baisser de pied physiquement. Les deux prolongations en quart et demi-finale semblent avoir laissé des traces. Peu après l'heure de jeu, la Mannschaft obtient un bon coup franc légèrement à gauche à un peu plus de 20 mètres. Auteure d'une belle prestation, Marozsan s'en charge. Sa frappe rebondit sur le poteau de Lindahl et ensuite sur Linda Sembrant qui loupe son dégagement et marque contre son camp (62').


Un premier titre historique

Les Allemandes font alors le break dans cette finale, mais comme l'ont vécu à leurs dépens les Américaines en quart de finale, dans ces matches couperets du tournoi olympique, les Suédoises ne s'avouent jamais vaincues. Et elles vont vite réagir. Caroline Seger lançant sur la droite Schough dont la centre est parfaitement repris par Blackstenius, entrée en jeu quelques minutes auparavant (67'). Ce qui redonne un certain attrait à cette fin de finale.

Dans le dernier quart d'heure, les Suédoises passent en 4-3-3 et prennent plus de risques offensivement. Mais elles se réveillent un peu tard et ne parviennent pas à revenir au score malgré des accélérations de Schelin, ou des cafouillages sur corner (90+1). L'Allemagne décroche donc son premier titre olympique après avoir glané trois médailles de bronze (2000, 2004, 2008). Le seul qui manquait à son palmarès (huit titres européens, deux couronnes mondiales). Pour l'anecdote, 2-1 reste bien le score favori de la finale. Et cela fait amplement le bonheur de la Mannschaft qui offre une sortie rêvée à Silvia Neid (52 ans) qui n'aura donc pas fait le tournoi de trop.

 

 

FEUILLE DE MATCH

Suède : Lindahl, Samuelsson, Fischer, Sembrant, Rubensson (Eriksson 71'), Dahlkvist, Seger, Schough, Asllani (Hammarlund 68'), Jakobsson (55' : Blackstenius), Schelin.

Allemagne : Schult, Bartusiak, Maier, Krahn, Behringer (Goessling 70'), Popp, Marozsán, Mittag, Kemme, Däbritz (Huth 83'), Leupolz.

 
Buts : Allemagne : Marozsan (48'), Sembrant (csc, 62').

Suède : Blackstenius (67').


Avertissements :

Suède : Jakobsson (22'), Rubensson (50'), Sembrant (83')

 

 

 

 

Crédit photo : Fifa

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
12 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.