Top News
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

JO : Les cinq choses à savoir sur la finale


Publié le 19 août 2016 | Top News
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


JO : Les cinq choses à savoir sur la finale

A quelques heures de la finale du tournoi olympique de football féminin à Rio entre la Suède et l'Allemagne, la rédaction vous propose un autre regard sur la rencontre en mettant en évidence quelques chiffres ou statistiques marquants sur cet ultime match de la compétition.


 

 

 

 

1. La Suède est le premier troisième de groupe à parvenir jusqu'à la finale du tournoi olympique depuis la création du format à trois poules de quatre équipes en 2004. Jusqu'à présent, le Japon et le Canada n'avaient fait mieux que demi-finalistes respectivement en 2008 et en 2012 (défaites à chaque fois face aux Etats-Unis). De toutes les éditions depuis 1996, les coéquipières de Lotta Schelin font coup double en permettant à leur nation de jouer la première finale olympique de son histoire.

 


1 Bis. C'est le nombre de victoire, de match nul et de défaite lors de la phase de poules des deux équipes finalistes. Dans le groupe E, la Suède s'est d'abord difficilement imposée face à l'Afrique du Sud (1-0) avant de s'incliner très lourdement devant le Brésil (5-1), et de conclure cette phase de groupes par un match nul face à la Chine (0-0). Dans le groupe F, l'Allemagne a connu pareille fortune dans un ordre différent. Tout d'abord un large succès face au Zimbabwe (6-1), puis un nul concédé contre l'Australie (2-2), et enfin une défaite face au Canada (2-1). C'est la première fois dans l'histoire du tournoi olympique que les deux équipes arrivent jusqu'en finale avec ce parcours de groupe.

 


3. Comme le nombre de buts moyen marqués lors de la finale du tournoi olympique. A l'exception de la finale plutôt fermée de l'édition 2008 entre le Brésil et les Etats-Unis qui a vu la victoire des Américaines au bout des prolongations suite à une réalisation de Carli Lloyd (96'), il y a toujours au minimum trois buts dans chaque finale. 2-1 étant le score préférentiel pour l'ultime rencontre de la compétition (en 1996, 2004, 2012). Le coffre-fort suédois va-t-il faire mentir les statistiques ?

Trois, c'est aussi le chiffre de la troisième nation qui décrochera l'or olympique dans l'histoire. Auparavant, seule la Norvège avait réussi à perturber l'hégémonie américaine lors de l'olympiade. Le vainqueur de l'édition brésilienne sera donc inédit.

 


80%. Dans 80% des finales olympiques jouées depuis 1996, la nation qui s'est imposée a ouvert le score. Ou plus précisément, à chaque fois que les Etats-Unis ont ouvert le score, elles ont remporté l'or, puisque la seule exception date de 2000 et la victoire norvégienne (3-2 a.p, les USA avaient ouvert le score dès la 5e minute par Tiffeny Milbrett). Il est inutile de rappeler l'importance de prendre les devants dans ce genre de rencontre si capitale. Mais attention avec les Suédoises qui ont réussi à renverser les Américaines en quart de finale. Hope Solo s'en souvient encore...

 


6. Lors de la finale, si Melanie Behringer inscrit un but, elle portera son total à 6 réalisations dans la compétition. Elle égalerait donc la buteuse la plus prolifique lors d'une même édition d'un tournoi olympique : Christine Sinclair. La joueuse emblématique canadienne avait été aussi efficace lors du tournoi de 2012 (le Canada finissant 3e de la compétition). Pour l'instant, l'Allemande égale Cristiane (2004 et 2008) et Abby Wambach (2012). Elle est en tout cas sur sa lancée puisqu'elle a marqué en quart et en demi-finale (sur penalty).

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
4 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.