Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de chrdollar à 25/09/2017 23h34
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 25/09/2017 23h12
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 25/09/2017 22h51
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

JO - 1/2F : Allemagne contre Canada, duel entre mental et puissance


Publié le 15 août 2016 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


JO - 1/2F : Allemagne contre Canada, duel entre mental et puissance

La deuxième demi-finale verra également de nouveau s'affronter deux équipes qui se sont croisées en poule. Le Canada a ensuite convaincu contre la France, alors que l'Allemagne a obtenu le principal. Cette demi-finale s'annonce ouverte, et il ne faudra évidemment pas la rater. Présentation.


 

 

 

Une semaine après leur premier affrontement, le Canada et l'Allemagne vont de nouveau en découdre. Samedi dernier, pour leur premier duel, le Canada avait pris le dessus sur la Mannschaft lors du dernier match de poule, les deux équipes ayant fait tourner. Demain, ce sera un autre match, même si le Canada ne s'avance pas nécessairement en outsider après un début de tournoi très réussi, alors que l'Allemagne est passé une nouvelle fois "à l'allemande" face à la Chine. Entre deux équipes fortes mentalement et physiquement, le duel s'annonce plutôt ouvert entre deux équipes déjà bronzées, mais qui n'ont jamais atteint la finale dans la compétition.

 

Le Canada va-t-il s'arrêter ?

Quatre ans après avoir obtenu son meilleur résultat dans une Olympiade (bronze), le Canada a réalisé un tournoi parfait pour le moment, avec quatre victoires en quatre matches dont une dernière face à la France en quart de finale. Surtout, il a convaincu à chacune de ses sorties au contraire de l'Allemagne, et peut espérer aller plus loin dans la sillage de sa meilleure buteuse Janine Beckie ou de sa légende Christine Sinclair en attaque.

En quart de finale, le Canada a fait parler sa force mentale et sa puissance physique pour battre une équipe de France qui n'a pas su se rebeller après le but de Sophie Schmidt, ce qui a facilité le travail d'une équipe généreuse dans ses efforts. Avec un sélectionneur passionné et enthousiaste à sa tête, John Herdman, le Canada a semble-t-il trouvé la bonne alchimie entre ses joueuses d'expérience et ses jeunes talents. Dans les buts, Stéphanie Labbé est montée en puissance, ce qui est rassurant.

Face à l'Allemagne, c'est un gros combat qui attend le Canada. En premier lieu parce que les Allemandes possèdent des qualités mentales et physiques similaires, ce qui promet un match engagé et disputé, en seconde lieu parce que l'Allemagne n'a pas su se sublimer pour le moment, et qu'elle peut à tout moment se muer en rouleau compresseur. Si Christine Sinclair réalise la même performance qu'en demi-finale il y a quatre ans, le Canada sera compliqué à battre.

 

L'Allemagne, pour l'histoire

La troisième place, l'Allemagne y a terminé à trois reprises lors des quatre Olympiades qu'elle a disputées. Absente en 2012, elle veut désormais accéder pour la première fois de son histoire à une finale olympique, comme son adversaire du jour. C'est aussi le seul titre qu'elle n'a pas à son palmarès. Une remarque qui vaut également pour Silvia Neid, qui quittera ses fonctions à l'issue du tournoi. Pas toujours convaincante, la Mannschaft est pourtant encore présente dans le dernier carré d'une grande compétition. 

En quart de finale, l'Allemagne a montré une nouvelle fois une grande domination stérile jusqu'à ce que Melanie Behringer, débloqueuse de situation hors pair et actuelle meilleure buteuse de la compétition, fasse mouche d'une grosse frappe lointaine, une de ses spécialités. Pourtant, l'équipe n'est pas passée loin de la correction en concédant un penalty -finalement non converti- en fin de match pour une des rares incursions chinoises dans sa moitié de terrain, ce qui aurait tout relancé.

Face au Canada, l'Allemagne va devoir serrer le jeu en défense, car même si elle n'a pas été vraiment mise à l'épreuve contre la Chine, elle a réussi à se montrer fébrile dans la lignée de ses matches de poule, alors que l'attaque canadienne sait se montrer efficace. En attaque, il va falloir se montrer plus incisive face à une défense canadienne plutôt convaincante, même si elle sera privée de Josée Bélanger suspensdue et probablement d'Allysha Chapman, blessée en quart.

 

Crédit photo : Canada Soccer

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
5 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.