Top News
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de rial84 à 20/10/2017 13h16
EDF Objectif 2019
Dernier message de bougezvous à 20/10/2017 12h30
EDF Objectif 2019
Dernier message de bougezvous à 20/10/2017 12h04
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Eternel recommencement


Publié le 13 août 2016 | Top News
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Eternel recommencement

Pleine d'ambitions pour ce tournoi olympique de football féminin, l'équipe de France s'est inclinée en quart de finale face à une équipe canadienne solide (1-0). Les Bleues voient à nouveau leur rêve de médaille s'envoler et n'ont pas pris leur revanche de 2012 face aux Canadiennes. L'histoire se répète.


 

 

 

Encore une fois le même sentiment de déception et de gâchis envahira les prochains jours et les prochaines nuits des joueuses de l'équipe de France. Encore une fois, pleines d'ambition et parties en mission vers cette première médaille du football féminin français, les Bleues rentreront à la maison bredouille, sans titre ou médaille. 
Encore une fois, les Bleues auront montré de belles choses dans une compétition internationale, mais à la fin on retient ceux qui gagnent. Et ce quart de finale a été un nouveau chapitre du livre écrit par cette génération avec la même fin au coup de sifflet final avec un échec mental. Et pour le côté répétitif, on reprend les deux mêmes équipes qu'en 2012. Histoire de raviver les blessures du passé.

 

La guerre du milieu
Comme attendu pour ce quart de finale du tournoi olympique, les Canadiennes ont offert une opposition musclée à l'équipe de France. Le combat a été âpre dans l'entrejeu pour prendre le dessus sur l'adversaire, les coéquipières de Sinclair n'hésitant pas intervenir à de nombreuses reprises illicitement sur certaines situations (les Canadiennes ont commis 22 fautes au total). Et parfois c'était même oublié par l'arbitre, Claudie Umpierrez. Comme lorsque Eugénie Le Sommer ne peut pas reprendre correctement un centre taclé en retard par Buchanan au niveau du point de penalty (10'). Ou encore quand l'attaquante de l'équipe de France est taclée de façon très agressive par Zadorsky dans le coin droit de la surface de réparation canadienne (21'). Le premier aurait mérité une sanction et donc un penalty qui aurait peut-être changé le cours de la rencontre. Mais les « si » ne font pas les champions.

Preuve statistique de l'intensité du combat au milieu de terrain, il n'y a qu'un seul tir cadré au cours de la première période les deux équipes confondues, c'est dire si les occasions pouvaient se compter sur les doigts d'une main. La situation la plus nette fut à mettre au crédit des tricolores juste avant la pause. Sur un corner, Wendie Renard s'élevait plus haut que tout le monde mais son coup de tête passait de peu à gauche de la cage de Stéphanie Labbé (45+2).

 

Efficacité canadienne maximale
Et comme très souvent ces derniers temps, l'équipe de France va être puni au retour des vestiaires dans un temps faible. Peu avant à l'heure de jeu, Beckie s'amuse de Sakina Karchaoui et centre au deuxième poteau pour Schmidt, oubliée par Jessica Houara d'Hommeaux et Griedge Mbock Bathy, qui trompe Sarah Bouhaddi d'une reprise de volée (56').
Derrière ce but, les Bleues vont tenter de réagir mais dans le désordre. Comme paniquées par le fait d'être menées et de voir se rapprocher la sentence que personne ne voulait subir une nouvelle fois. L'attitude résignée de Philippe Bergerôo à la fin de la rencontre, assis au fond de son banc, en disait long sur la fatalité de la situation. Ni le coup franc d'Elise Bussaglia qui a terminé sur la barre transversale de Labbé (58'), ni la reprise de Camille Abily n'ont permis aux Bleues de revenir au score (72'). Le Canada s'impose donc 1-0 et file en demi-finale pour y défier la Suède. Ce n'était certainement pas la sortie dont avait rêvé Louisa (Necib) Cadamuro, entrée à la 62e minute. Quatre ans après, les coéquipières de Cristine Sinclair contrarient à nouveau les rêves de médaille de Françaises dont le palmarès reste désespérement vierge.

 


FEUILLE DE MATCH

Compositions d'équipe
Canada : Labbé – Chapman (Belanger 45'), Buchanan, Zadorsky, Lawrence – Scott, Matheson (Matheson 68'), Schmidt (Quinn 81'), Fleming, Sinclair (c), Beckie.

France : Bouhaddi – Houara d'Hommeaux, Mbock Bathy, Renard (c), Karchaoui (Lavogez 84')– Henry, Bussaglia (Cadamuro 62'), Abily, Majri, Diani (Thomis 71')– Le Sommer.


Avertissements : Canada : Buchanan (49'), Schmidt (57'), Belanger (83').
France : Henry (86').

But : Schmidt (56').

 

 

Crédit photo : fff.fr / Antonio Mesa

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
70 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.