Actus
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de dovensi à 20/10/2017 18h03
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de gromit à 20/10/2017 18h00
Changement de la ligne éditoriale Foot d'Elles
Dernier message de à 20/10/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

USA-Suède, y a-t-il vraiment match ?


Publié le 11 août 2016 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


USA-Suède, y a-t-il vraiment match ?

Le premier quart de finale du tournoi olympique se déroulera ce vendredi à 18h, et mettra aux prises les tenantes du titre états-uniennes à la Suède. Un quart alléchant sur le papier, mais qui semble déséquilibré au vu de leur début de tournoi respectif. Présentation.


 

 

 

 

Début des quarts de finale ce vendredi à 18h, avec Etats-Unis-Suède. Un duel entre deux des équipes les plus prestigieuses du football féminin, qui se sont rencontrées pour la dernière fois lors de la Coupe du Monde 2015. Elles s'étaient quittées sur un match nul et vierge. Cette fois-ci, l'enjeu est différent, et les deux équipes sont dans des dynamiques bien différentes qui rendent ce duel plutôt déséquilibré. Les Etats-uniennes s'avancent en grandes favorites de cette confrontation.

 

Les Etats-Unis en gestion

L'équipe des Etats-Unis, qui a remporté quatre des cinq titres olympiques, sera la grande favorite de ce duel entre deux équipes qui se connaissent bien. Par son statut de n°1 mondiale, et le fait qu'elle soit championne du monde et olympique en titre. Egalement par le niveau de jeu affiché, et le travail réalisé par Jill Ellis. Aujourd'hui, l'équipe est équilibrée, et s'appuie aussi bien sur sa solidité défensive que son attaque, avec un mélange réussi de (très) jeunes joueuses de grand talent et de joueuses de grande expérience, à l'instar de Carli Lloyd, la joueuse la plus capée de la compétition, ou Hope Solo, qui est devenue la première gardienne à atteindre les 200 sélections. 

Dans le groupe G, l'équipe a d'abord battu la Nouvelle-Zélande en se montrant solide, avant de savoir gérer son temps fort face à la France, empochant les trois points malgré une domination française dans le jeu. Face à la Colombie enfin, l'équipe était moins concernée, en particulier Hope Solo, et elle a concédé le match nul. Une première place en faisant tourner, puisque seules trois joueuses, dont de champ (O'Hara et Sauerbrunn) ont disputé les trois rencontres en intégralité. Jill Ellis possède également un des bancs les plus impressionnants de la compétition. Son objectif est l'or, rien de moins, et cela passe donc par une qualification pour les demi-finales.

 

La Suède, réveil obligatoire

La Suède est en perte de vitesse depuis plusieurs années, bien qu'elle ait conservé sa place parmi les meilleures nations au monde. Elle ne fait plus peur, malgré le palmarès et les qualités de ses leaders comme Caroline Seger, Lotta Schelin ou Nilla Fischer, sur lequelles l'équipe se repose en tout temps. Certains résultats ne trompent pas : après sa défaite 1-4 face à l'Allemagne en huitièmes de finale lors de la dernière Coupe du Monde, elle s'est inclinée 1-5 face au Brésil lors de la deuxième journée dans le groupe E. A moins de réaliser l'exploit et d'éliminer les Etats-Unis demain, la place de Pia Sundhage à la tête de la sélection est en danger, et l'avenir de la sélection est une interrogation. 

Avec une victoire à l'arraché lors de la première journée face à l'Afrique du Sud, une défaite dans les grandes largeurs face au Brésil, et un match nul pour accrocher la qualification face à la Chine, la Suède a confirmé ses difficultés actuelles. Le plus préoccupant, en dehors du jeu proposé, est peut-être l'inefficacité du secteur offensif qui comprend comme attaquantes Blackstenius, Jakobsson, Rolfö, Schelin, Schough. Un mélange de jeunesse et d'expérience qui n'arrive pas à trouver la formule pour le moment, malgré la qualité évidente des joueuses. Il en va de même à toutes les lignes, avec des jeunes joueuses de talent qui ont intégré l'équipe. Il faudra peut-être attendre l'Euro pour que la sélection revienne sur le devant de la scène.

 

Les Etats-Unis déjà en 1/2 ?

Si l'affiche semble déséquilibrée, il ne s'agit que d'un match, et tout peut arriver. Menée par des joueuses d'expérience, la Suède peut espérer créer ce qui serait une grosse surprise. Cependant, cela ne pourra pas se faire si Fischer, Seger et Schelin en premier lieu ne sont pas au top de leur forme. Pia Sundhage, qui a mené la sélection américaine aux deux derniers titres olympiques, retrouvera un certain nombre de "ses" joueuses. Mais l'équipe a bien changé sous la houlette de Jill Ellis, et sera autrement plus équilibrée qu'il y a quatre ans. La Suède cherchera à réaliser la même prestation que l'année passée pour espérer le plus longtemps. Il ne faut pas complètement oublier l'idée d'une rencontre plus serrée que ce que les matches de poules ont laissé entrevoir, ce qu'on ne peut qu'espérer pour le suspense.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
9 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.